EN DIRECT – Coronavirus : le niveau de transmission en Europe est «alarmant», dit l’OMS – Le Figaro

Spread the love
Le niveau de transmission du Covid-19 est «alarmant» en Europe, relève l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), qui s’inquiète également des raccourcissements de quarantaine décidés ou envisagés dans plusieurs pays, dont la France.

«Les chiffres de septembre devraient servir d’alarme pour nous tous» à travers l’Europe, où le nombre de nouveaux cas est désormais supérieur à ceux enregistrés en mars et avril, a déclaré depuis Copenhague le directeur de la branche Europe de l’OMS, Hans Kluge.

» LIRE AUSSI – L’OMS lance une charte pour mieux protéger les personnels soignants

L’organisation onusienne a également exclu de raccourcir sa recommandation d’une quarantaine de 14 jours pour tout ceux qui ont été en contact avec le virus.

Plus de 200 cas de nouveau coronavirus ont été recensés dans la plus grande prison du Liban, a annoncé jeudi le chef du syndicat des médecins, Charaf Abou Charaf, appelant à accélérer les procédures pour réduire la surpopulation carcérale en pleine épidémie.

Une vidéo circulant sur les réseaux sociaux cette semaine a montré des cellules bondées, des prisonniers dormant à même le sol, les uns contre les autres. Dans une autre vidéo, un détenu porte un autre en assurant qu’il souffre d’une forte fièvre et que rien n’est fait pour s’occuper de lui.

Les paiements par carte bancaire, stimulés par la pandémie de Covid-19, vont dépasser en 2020 les transaction en liquide en Allemagne, une première dans un pays historiquement attaché à l’argent liquide.
«Davantage de paiements vont être réalisés par carte qu’en liquide en Allemagne en 2020», une «première dans l’histoire» de ce pays, montre cette étude du cabinet britannique Euromonitor International, qui note que le Covid-19 a entraîné un «changement brutal du comportement» des Allemands, «pour des raisons d’hygiène».

Par souci de protéger leurs données privées, autant que par habitude culturelle, les Allemands sont historiquement attachés au paiement en liquide, et il n’est pas rare de voir commerces et restaurants refuser les cartes bancaires dans le pays.

Une association de victimes du Covid-19 a décidé de porter plainte contre Jean Castex devant la Cour de justice de la République (CJR), estimant que le gouvernement continuait de «naviguer à vue» face à l’épidémie.

Cette plainte contre le premier ministre doit être déposée dans la journée par le collectif Victimes Coronavirus France, qui réunit 200 personnes, auprès de la CJR, seule instance habilitée en France à juger des actes commis par des membres du gouvernement dans l’exercice de leurs fonctions, a indiqué à l’AFP Me Fabrice Di Vizio, confirmant une information du Parisien.

» LIRE AUSSI – Covid-19: Philippe, Véran et Buzyn devant la Cour de justice

Le premier ministre britannique, Boris Johnson, estime qu’il faut «être dur maintenant» pour contenir une deuxième vague de nouveau coronavirus et sauver Noël, cher aux Britanniques. 

«La seule manière d’assurer que le pays puisse profiter de Noël est d’être dur maintenant», a insisté le dirigeant conservateur dans cette interview au tabloïd The Sun. «Donc si nous pouvons (…) stopper la deuxième bosse du dromadaire, aplatir la deuxième bosse. Dromadaire ou chameau? Je ne me souviens plus si c’est un dromadaire ou un chameau qui a deux bosses. Hmmm. Vérifiez», a-t-il ajouté.

La 31e édition du Dinard Film Festival, prévue du 30 septembre au 4 octobre, est annulée sur décision du maire de la ville en raison de la situation sanitaire.

«C’est avec le cœur lourd qu’Arnaud Salmon, maire de Dinard, a pris la décision d’annuler» l’événement, indiquent les organisateurs dans un communiqué. Mais au vu de l’évolution de la situation sanitaire en Ille-et-Vilaine et «des chiffres inquiétants» de contamination, «il serait irresponsable d’exposer la santé de nos administrés, notre public, invités, équipes, bénévoles, prestataires et partenaires», font-ils valoir.

Le festival, qui devait être présidé par Emmanuelle Béart, avait annoncé la semaine dernière sa programmation et les dispositions sanitaires prévues, avec la «volonté de soutenir la culture et l’économie locale, en jonglant avec la rigueur sanitaire qui s’impose».

” class=”lazy”>
Le nombre des personnes se trouvant en divers endroits dans le «no man’s land» entre ces deux pays est passé de quelque 700 mardi à près de 2.000 dans la journée de mercredi. BelaPAN via REUTERS

Israël appelle ses pèlerins juifs hassidiques, qui espéraient participer à un rassemblement en Ukraine mais ont été bloqués à la frontière avec la Biélorussie en raison des restrictions liées au nouveau coronavirus, à rentrer chez eux.

«Malgré les nombreux efforts pour aider les Israéliens à entrer en Ukraine depuis le Bélarus ou la Moldavie, nous avons reçu une réponse finale négative des autorités ukrainiennes», a écrit le ministre israélien de l’Enseignement supérieur et de l’Eau, Zeev Elkin, sur Twitter. «J’appelle nos citoyens à revenir en Israël.»

En première ligne dans la lutte contre la pandémie de Covid-19, les personnels soignants payent le prix fort avec leur santé, met en garde l’OMS, qui lance une charte pour aider à mieux les protéger.

«Le Covid-19 a exposé les personnels soignants et leur famille à un niveau de risque sans précédent», rappelle l’Organisation mondiale de la santé, qui souligne que les statistiques -même imparfaites – montrent clairement que «les taux d’infection parmi les soignants sont bien plus élevés que ceux parmi le reste de la population».

Alors qu’ils représentent environ 3% de la population dans la grande majorité des pays, et moins de 2% dans les pays les plus démunis, les soignants constituent 14% des cas de Covid-19, selon les chiffres collectés par l’OMS.
«Dans certains pays, cette proportion peut atteindre 35%», souligne le communiqué.

La Banque centrale européenne (BCE) annonce de nouveau assouplir ses exigences de fonds propres vis-à-vis des grandes banques qu’elle supervise pour préserver la stabilité financière, invoquant des «circonstances exceptionnelles» liées à la pandémie.

Le conseil des gouverneurs de la BCE a décidé d’exclure temporairement certaines expositions envers la Banque centrale dans le calcul du ratio de levier des banques, qui mesure leur exposition aux risques, arguant que «la situation provoquée par la pandémie de coronavirus a touché toutes les économies de la zone euro d’une manière profonde et sans précédent».

Un arrêté préfectoral est entré en vigueur mercredi soir, et jusqu’à la fin du mois de septembre, dans cette célèbre rue Saint-Michel de Rennes, connue pour sa fréquentation très étudiante et ses soirées arrosées. Pour les professionnels, c’est «une sanction» alors que des efforts ont été faits pour respecter au mieux les consignes sanitaires. Cependant, beaucoup en conviennent, les gestes barrières et les distances de sécurité ne sont plus respectés après une certaine heure.

La Cour suprême de justice du Salvador a annulé la mesure du gouvernement visant à réclamer un test négatif au nouveau coronavirus à tous les résidents de retour de l’étranger, ce qui a provoqué le courroux du chef de l’État.

La résolution, prise par la plus haute instance judiciaire du pays centraméricain, a pour conséquence de «suspendre les effets des décisions adoptées par les autorités» qui devaient entrer en vigueur à partir de samedi.

» LIRE NOTRE ARTICLE – Au Salvador, le président tweete et l’armée applique

Elle a indigné le président salvadorien Nayib Bukele qui a dénoncé une «violation de l’État de droit». «Notre pays ne peut accepter des milliers de voyageurs quotidiens sans contrôle», a-t-il réagi peu après la décision de la Cour.

Le ministère du Travail a annoncé jeudi à l’AFP que le cap des 50.000 contrôles sur les demandes de chômage partiel avait été franchi, avec un total de 225 millions d’euros de fraude dont plus de la moitié récupérés.

Les contrôles ont débouché sur 9500 «suspicions» de fraude et 440 procédures pénales en cours, a-t-on appris de même source. Au total, la fraude est évaluée à 225 millions d’euros, dont plus de la moitié a déjà été bloquée ou récupérée, sur un dispositif global de 30 milliards d’euros. Cela représente donc moins de 1% du budget total consacré à l’activité partielle, qui a été largement utilisée dans la crise du coronavirus, avec près de 9 millions de salariés concernés au plus fort de la crise en avril, un chiffre retombé à 2,4 en juillet.

» LIRE NOTRE ARTICLE – Dussopt traque la fraude au chômage partiel

Fin juillet, la ministre du Travail Élisabeth Borne avait indiqué que 25.000 contrôles avaient débouché sur 1400 «suspicions» de fraude. Elle avait anticipé ces 50.000 contrôles avant «la fin de l’été». Le ministère du Travail a souligné auprès de l’AFP que «le montant des fraudes peut paraître important mais au regard des 30 milliards mobilisés, c’est finalement assez peu». «Il y a toujours des escrocs et des gens qui profitent du système», a-t-on ajouté de même source.

» À VOIR AUSSI – Chômage partiel: Djebbari affirme qu’il y aura des «contrôles» pour s’assurer que les mesures se sont pas «dévoyées» 

Quand Emmanuel Macron n’est pas satisfait, il le fait savoir. Ce jour-là, c’est le ministre de la Santé, Olivier Véran, qui en a fait les frais. Vendredi dernier, lors du Conseil de défense consacré à l’évolution de la situation sanitaire, le président de la République a clairement exprimé son mécontentement à l’égard de son ministre.

Donald
Trump a affirmé mercredi que les États-Unis disposeraient à partir d’octobre
d’un vaccin contre le Covid-19 largement distribué dans la population.

Selon un rapport publié mercredi par l’ONG Oxfam, un groupe de pays riches représentant 13% de la population
mondiale a pré-acheté la moitié des futures doses de vaccins contre le
Covid-19.

» LIRE NOTRE ARTICLE – Les pays riches ont réservé la moitié des futures doses de vaccins

Les États-Unis dès le mois de mai, puis le Royaume-Uni,
l’Union européenne, le Japon et d’autres pays ont signé de multiples contrats
garantissant en avance la production et la livraison de doses si les essais
cliniques en cours étaient concluants. Les Américains se feront même livrer des
doses dès octobre, afin d’être prêts à les distribuer dans les 24 heures
suivant une éventuelle autorisation sanitaire.

» À VOIR AUSSI – Covid-19: Trump contredit le directeur du CDC sur les vaccins, «il était confus»

La pandémie provoquée par le nouveau coronavirus a fait plus
de 936.000 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par
l’AFP à partir de sources officielles mercredi à 11h GMT.

Plus de 29,6 millions de cas de contamination ont été
diagnostiqués.

Les États-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 196.661
morts, suivis par le Brésil (134.106), l’Inde (82.066), le Mexique (71.678) et
le Royaume-Uni (41.664).

» À VOIR AUSSI – États-Unis: Trump s’est «disqualifié» par son échec face à la pandémie, dénonce Joe Biden

9784 nouveaux cas ont été détectés ces dernières 24 heures, a annoncé ce mercredi 16 septembre Santé Publique France dans son communiqué quotidien. La veille, 7852 cas avaient été détectés.

>> LIRE NOTRE ARTICLE – Covid-19 : les hôpitaux risquent-ils d’être saturés ?

46 personnes sont mortes du Covid en France ces dernières 24 heures, portant le total à 31.045 victimes. Le nombre de patients entrant en réanimation a encore augmenté, avec 508 nouveaux malades hospitalisés au cours des 7 derniers jours, soit 29 de plus en 24 heures.

862 «clusters», ou foyers de contagion, sont toujours en activité sur le territoire, dont 77 nouveaux qui ont été détectés ces dernières 24 heures. Le taux de positivité des tests s’élève désormais à 5,4%. Au total, 84 départements en métropole et outre-mer sont classés en situation de vulnérabilité «modérée ou élevée», un chiffre en hausse.

» LIRE NOTRE ARTICLE – Coronavirus : 9784 nouveaux cas détectés en 24 heures, 46 décès à l’hôpital

Bonjour et bienvenue dans ce direct consacré au suivi de l’épidémie de Covid-19. Nous allons suivre ensemble les dernières développements liés à la pandémie, en France et dans le monde.

Leave a Reply