EN DIRECT – Coronavirus : le bilan quotidien de la pandémie en Espagne baisse à 410 morts – LCI

Spread the love








EN DIRECT – Coronavirus : les Etats-Unis franchissent le cap des 40.000 décès | LCI

































Santé

CORONAVIRUS – Alors que le confinement doit se poursuivre au moins jusqu’au 11 mai en France, le Premier ministre Edouard Philippe et le ministre de la Santé Olivier Véran ont tenu une conférence de presse ce dimanche pour faire le point sur la situation. Suivez les dernières informations sur LCI.fr.

Toute l’info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

ETATS-UNIS

Le pays a franchi ce dimanche la barre des 40.000 morts, selon l’institut John Hopkins. La barre des 30.000 morts avait été franchie jeudi. Le pays, qui est celui où l’épidémie progresse le plus rapidement, recense par ailleurs plus de 740.000 cas officiellement déclarés, toujours selon l’université qui actualise ses données en continu.

INTERVIEW

Le président du Grand Est, urgentiste de formation,  explique sur LCI le rôle à venir des tests de dépistage.

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

BRESIL

Le président brésilien Jair Bolsonaro est allé soutenir dimanche des manifestants qui, ne respectant pas les règles de confinement, se sont massés devant le quartier général de l’armée à Brasilia pour réclamer une intervention militaire et la fermeture du Congrès.

“Nous ne voulons rien négocier”, a lancé le président d’extrême-droite, debout à l’arrière d’un pick-up, aux manifestants agglutinés, brandissant des pancartes appelant à “l’intervention militaire avec Bolsonaro”.

Ces manifestants réclament l’application d’une loi qui a imposé en 1968 la fermeture du Congrès et supprimé de nombreux droits constitutionnels.

SCOLARITÉ 

Edouard Philippe a annoncé ce dimanche lors de sa conférence de presse que le gouvernement réfléchissait à plusieurs hypothèses pour la réouverture des écoles à partir du 11 mai. Parmi elles, un retour en classe “par territoire”, en commençant par les zones les moins touchées par le Covid-19.

Déconfinement : une réouverture des écoles “par territoire” ou “par moitié de classe” à l’étude

DES MASQUES POUR TOUS ?

Depuis Matignon ce dimanche, Edouard Philippe a insisté sur “trois éléments essentiels” pour initier le déconfinement. Parmi ceux-ci, la poursuite de l’adoption “des gestes barrières”, comme la distanciation sociale, qui s’accompagnera par la généralisation du port de masques “grand public”.

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

PONT AERIEN

Ce matin, un Antonov 225 est arrivé à l’aéroport de Paris-Vatry (Marne) rempli de gants et de masques de protection. La destination de cette cargaison reste secrète pour des raisons de sécurité.

Coronavirus : le plus gros avion du monde à la rescousse pour le transport de matériel médical

ETATS-UNIS

Le pays a franchi ce dimanche la barre des 40.000 morts, selon l’institut John Hopkins. La barre des 30.000 morts avait été franchie jeudi. Le pays, qui est celui où l’épidémie progresse le plus rapidement, recense par ailleurs plus de 740.000 cas officiellement déclarés, toujours selon l’université qui actualise ses données en continu.

RECAP

Le Premier ministre Edouard Philippe et le ministre de la Santé Olivier Véran ont tenu ce dimanche une conférence de presse de plus de deux heures pour faire un point sur la situation sanitaire française. L’occasion aussi d’esquisser les pistes destinées à actionner un déconfinement progressif à partir du 11 mai.

Ecoles, tests, masques… ce qu’il faut retenir de la conférence de presse d’Edouard Philippe et Olivier Véran

CONFERENCE DE PRESSE

BAYONNE

Les fêtes de Bayonne, l’un des plus grands rassemblements festifs d’Europe, n’auront pas lieu cet été en raison de la situation sanitaire, a indiqué dimanche à l’AFP le maire de la ville, qui espère pouvoir organiser des festivités à l’automne.

“Il tombait sous le coup du bon sens que les fêtes (prévues du 28 juillet au 2 août, ndlr) ne pouvaient pas se tenir cet été, la situation sanitaire en France ne le permettra pas”, a expliqué Jean-René Etchegaray (UDI), qui se refuse à parler d’annulation.

Une réunion de la commission extramunicipales des fêtes, qui rassemble associations culturelles, cafetiers, peñas (clubs associatifs) et représentants des groupes politiques du conseil municipal, est prévue “fin juin” pour évoquer l’éventualité de décaler à l’automne, sous un format à déterminer, les festivités.

MUNICIPALES

Le Premier ministre a affirmé “ne pas savoir” si le deuxième tour des élections pourrait se tenir fin juin, alors que la ministre de la Cohésion des territoires avait estimé quelques heures plus tôt qu’il se tiendrait “sûrement après l’été”.

“La loi qui a été votée par le Parlement le 23 mars a prévu un système dans lequel le 23 mai – pas avant, pas après – nous dirons si les élections le 2ème tour des élections municipales peut se tenir à la fin du mois de juin”, a rappelé le chef du gouvernement.

NEW YORK

L’épidémie de coronavirus dans l’Etat de New York, épicentre de l’épidémie aux Etats-Unis, a amorcé pour la première fois une courbe “descendante”, a indiqué dimanche le gouverneur Andrew Cuomo, tout en appelant à ne pas relâcher les mesures de confinement.

“Toutes les indications sont que nous sommes dans une phase descendante”, a indiqué le gouverneur lors de son point de presse quotidien sur l’épidémie, appelant néanmoins à la prudence.

“La poursuite de cette baisse dépendra de ce que nous ferons”, a souligné M. Cuomo, qui a prolongé récemment les mesures de confinement jusqu’au 15 mai. 

CONFERENCE DE PRESSE

La prise de parole d’Edouard Philippe et Olivier Véran est désormais terminée.

CONFERENCE DE PRESSE

Edouard Philippe sur les vacances d’été : “Je n’ai pas toutes les réponses mais (…) il ne me parait pas tout à fait raisonnable que la tenue d’un mariage dans un lieu confiné soit opportun. Est-ce qu’on peut réserver une maison, une location, une place de camping en août, en France ou étranger ? Je crains qu’il ne soit pas raisonnable de voyager loin, à l’étranger, très vite.”

Le Premier ministre a souligné qu’il n’était “pas sûr que le transport aérien pourra reprendre dans de bonnes conditions rapidement”, alors que le trafic aérien pour les passagers est quasi suspendu en France.

Il a aussi émis des doutes sur “les conditions d’entrée ou de ré-entrée sur le territoire national” qui seront certainement “assez exigeantes vis-à-vis de ceux qui arrivent de l’étranger”, dans le contexte d’une pandémie. “Donc ça me semble à ce stade, peut-être encore un peu déraisonnable”, a-t-il ajouté, promettant toutefois d’en dire plus “le moment venu”.

MESURES 

Lors d’une conférence de presse commune avec le Premier ministre Edouard Philippe, Olivier Véran a annoncé le rétablissement du droit de visite pour les familles de patients accueillis en Ehpad “à partir de ce lundi”. Mais cela se fera dans des conditions “extrêmement limitées”, a prévenu le ministre de la Santé.

Ehpad : le droit de visite des familles rétabli dès lundi “sans contact physique”

CONFERENCE DE PRESSE

Sur la distribution des masques, Edouard Philippe estime que c’est un sujet “compliqué”. “On doit coordonner les actions d’acteurs très différents : employeurs, collectivités territoriales, grande distribution…” 

CRISE SANITAIRE

La maire de Paris a annoncé avoir retrouvé des “traces infimes” de coronavirus dans le réseau d’eau non potable. Il a été décidé de suspendre jusqu’à nouvel ordre tous les usages de son réseau d’eau non potable sur l’espace public. La Ville assure toutefois qu’il n’y a “aucun risque pour l’eau potable”.

Paris : des traces de coronavirus retrouvées dans l’eau non potable, “aucun risque” pour les habitants

CONFERENCE DE PRESSE

Interrogé à l’issue de sa prise de parole, Edouard Philippe précise que la date du déconfinement ne devrait pas être repoussée après le 11 mai.

CONFERENCE DE PRESSE

Edouard Philippe :  “Nous aurons sur ce déconfinement un débat parlementaire qui aura lieu début mai.”

“A partir du 11 mai, nous entrons dans une nouvelle phase, avec une reconquête de notre liberté.”

CONFERENCE DE PRESSE

Olivier Véran sur le déconfinement et les seniors : “On peut avoir 70, 75 ans et être en bonne santé. Nous allons donc multiplier les consignes de prévention, mais ne pas interdire les sorties.”

CONFERENCE DE PRESSE

Edouard Philippe sur la réouverture des écoles : “Il faudra mettre en place des mesures progressives. (…) Voire des scenarios différents selon les départements, certains n’ont eu quasiment aucun cas de Covid-19.”

“Nous pouvons aussi imaginer des moitiés de classes qui reprennent, avec une classe une semaine sur deux. (..) On peut imaginer beaucoup de choses.”

CONFERENCE DE PRESSE

Edouard Philippe sur les école, une “question sensible” : “Le ministre de l’Education a passé la semaine avec tous les acteurs (…) Il faut trouver la bonne méthode. Elle sera progressive : les écoles ne vont pas toutes ouvrir le 11 mai. Mais nous devons commencer à les rouvrir, pour assurer la continuité de la nation. A l’heure actuelle, les professeurs font un travail essentiel. (…)”

“Mais un certain nombre d’élèves n’ont pas accès à l’éducation, (…) leur lien avec l’école est interrompu. Ce n’est pas une petite proportion. (…) Cette situation présente pour la Nation un grave danger, ils doivent pouvoir reprendre le chemin de l’école.”

CONFERENCE DE PRESSE

Edouard Philippe sur les transports au moment du déconfinement : “Les transports sont un des cas où le port du masque pourra être obligatoire à partir du 11 mai. Dans les entreprises, les gestes et la distanciation sociale doit passer par le prolongement du télétravail.”

Edouard Philippe sur les commerces : “Nous n’allons pas rouvrir les restaurants et les cafés dans un premier temps, car cette activité ne permet pas de limiter la circulation du virus. Les autres commerces devront respecter les distanciations sociales, par exemple avec des files d’attente ou de gel hydroalcooliques.”

CONFERENCE DE PRESSE

Edouard Philippe précise qu’une personne diagnostiquée malade aura le choix entre un confinement à domicile et un lieu qui pourra être un hôtel, où on passera une durée limitée pour ne pas contaminer son entourage.

“Nous considérons que cette méthode est la seule que nous puissions mettre en oeuvre”, reconnait le Premier ministre, en raison de l’absence de vaccin.

CONFERENCE DE PRESSE

Olivier Véran sur les gestes barrières : s’il y  un consensus international, c’est celui sur le fait de se laver les mains, tousser dans son coude, ne pas serrer la main, ne pas faire la bise, conserver une distanciation sociale. (…) Ces gestes sont intangibles.”

Sur les masques : “Ils ne remplaceront jamais les gestes barrières. Porter un masque et considérer qu’on peut toucher quelqu’un, lui serrer la main, c’est faire une erreur.”

Sur les tests, Olivier Véran rappelle la différence entre le test virologiques (qui permet de savoir si on est porteur du virus au moment où on le fait) du test sérologique (si on est porteur d’anticorps, à savoir si on a eu le virus, même si des doutes subsistent sur ces anticorps). “Tant que des doutes subsistent sur les tests sérologique, nous privilégieront les virologiques”. Selon le ministre, l’objectif est de pouvoir effectuer 500.000 tests par semaine.

CONFERENCE DE PRESSE

Edouard Philippe : “Notre objectif : faire en sorte qu’à partir du 11 mai, le nombre de malades soit limité et que le nombre de nouveaux malades soit aussi limité.” 

“Idée qu’il faut avoir en tête : il va falloir apprendre à vivre avec le virus. Parce que nous constatons que la population n’est pas immunisée. (…) Nous n’aurons pas de vaccin avant longtemps. (…) Cela nous laisse un instrument : la prévention. Cela repose sur trois éléments essentiels : les gestes barrières, essentiels. Ne pas les respecter, c’est nous exposer à une reprise de l’épidémie. Second aspect : les tests virologiques. Il va falloir tester vite et massivement tous ceux qui sont susceptibles de le porter. Troisième élément : l’isolement des porteurs du virus.”

CONFERENCE DE PRESSE

Edouard Philippe sur le déconfinement : “Ce n’est pas le retour à la vie qui prévalait un mois avant le confinement. Sans en préciser tous les détails, je peux en fixer les principes. Tout d’abord, préserver la santé des Français, avec un déconfinement progressif. 

“Le second principe : assurer la continuité de la vie de la nation, en garantissant que nous allons continuer à produire pour nous nourrir, nous déplacer, faire continuer l’école, la solidarité… tous ces éléments que nous ne pouvons pas geler sous peine de voir la Nation s’effondrer.”

“Nous devons suivre deux conditions essentielles : restaurer les capacités d’accueil des hôpitaux. Dans le déconfinement; la capacité d’accueil ne doit pas être débordée. Autre condition : limiter la circulation du virus au maximum.” 

CONFERENCE DE PRESSE

Edouard Philippe sur le chômage partiel : “Plus de 700.000 entreprises sont concernés par le chômage partiel, soit une entreprise sur deux.”

Le Premier ministre détaille les trois dispositifs de l’Etat pour soutenir les entreprises et salariés : le chômage partiel, les prêts garantis, et le fonds de solidarité.

CONFERENCE DE PRESSE

Edouard Philippe reprend la parole, et évoque l’économie  : “Nous vivons la plus forte récession connue en France depuis 1945. Au cours de l’année, la croissance sera négative, -8%. La richesse nationale va donc se contracter. C’est du jamais vu, à l’impact considérable.”

Selon le Premier ministre, la situation est similaire dans tous les pays du monde, même ceux non touchés par l’épidémie. “Notre objectif ? sauvegarder aujourd’hui ce qui peut l’être pour pouvoir relancer l’économie le moment venu. Nous voulons conserver notre tissu économique.”

CONFERENCE DE PRESSE

Florence Ader : “Ce que nous ne savons pas ? Pourquoi il y a une majorité d’hommes hospitalisés (…) et le peu d’enfants touchés.” Autre interrogation soulevée par la chercheuse : peut-on tomber malade deux fois ?

CONFERENCE DE PRESSE

Edouard Philippe cède la parole au professeur Florence Ader, infectiologue à l’hôpital de la Croix-Rousse (Lyon), pour expliquer les contours du virus, ce que l’on sait (et ne savons pas). “Les recherches progressent à la vitesse de l’éclair”, estime la chercheuse, ajoutant que “la chronologie de la maladie est bien connue.” 

“Par comparaison avec le virus du VIH, nous avons mis plusieurs années à connaitre ce que nous savons déjà sur le Covid-19”.

CONFERENCE DE PRESSE

Olivier Véran sur les personnes fragiles, confinées à domicile : “Nous devons lutter contre l’isolement. (…) Le confinement ne doit pas être synonyme d’absence de soins : les consultations baissent. (…) Aux malades : faites-vous soigner. La télémedecine sert à cela. Aux médecins : n’hésitez pas à appeler vos malades graves.”

Urgent

CONFERENCE DE PRESSE

Olivier Véran sur l’interdiction des visites en Ehpad : “Nous avons élaboré de nouvelles recommandations pour organiser dès demain un droit de visite aux familles pour leurs aînés.  Ce sera à la demande du résident, sous condition (pas plus de deux visiteurs). Il y aura une interdiction de contact physique.”

CONFERENCE DE PRESSE

Olivier Véran sur les Ehpad : “Nous mettons tout en place pour offrir des renforcements sanitaires. 1500 volontaires ont été mis à disposition des Ehpad. Rien qu’en Ile de France, 3.000 étudiants se sont proposés, pour les centres hospitaliers et les Ehpad.”

Sur les dépistages en Ehpad : 50.000 tests ont été réalisés cette semaine.

CONFERENCE DE PRESSE

Olivier Véran : “Nous devons réfléchir à une réimplantation de filières de production sur notre territoire, pour retrouver une indépendance en la matière.”

CONFERENCE DE PRESSE

Olivier Véran : “D’ici la fin du mois de juin, la France devrait disposer de 15.000 respirateurs, mais aussi de 15.000 autres, plus légers.”

Sur les médicaments : “C’est un très grand point de vigilance, (…) la demande mondiale a pu augmenter de 2000%.”

“Nous devons nous préparer à un retour de l’épidémie, et donc prévoir des stocks nécessaires.”

CONFERENCE DE PRESSE

Olivier Véran : “Nous faisons très attention sur l’approvisionnement. Nous allons dès cette semaine destocker 5 millions de masques : pour les ambulanciers, préparateurs en pharmacie, sage-femmes, aides domiciles, manipulateur radio. (…) A terme, nous souhaitons amener les malades à solliciter des masques soignants.”

“Il y a d’autres matériels sur laquelle la situation est tendue : blouse, gants… (…) Nous faisons le maximum. Tout les pays du monde font face à une demande accrue.”

CONFERENCE DE PRESSE

Olivier Véran, ministre de la Santé : “Les défis à relever sont d’une ampleur inégalés face à une épidémie sans précédent.”

Sur les approvisionnements sanitaires : “Les stocks de masques se sont renforcés. Cette augmentation nous a permis ces derniers jours d’améliorer la distribution des masques auprès des personnels soignants. (…) Je ne nie pas qu’il existe encore des tensions sur la distribution des FFP2.”

CONFERENCE DE PRESSE 

Le Premier ministre sur les Français de l’étranger et leur rapatriement : “Il a été difficile pour les 160.000 français en dehors des frontières de rentrer. Ils étaient dispersés dans plus de 100 pays. Le Quai d’Orsay a mis en place une très grande opération : près de 1.600 vols ont été affrétés. Ce que la France a réalisé a été rarement réalisé par des pays comparables. Parfois c’était difficile, parfois un peu plus long que ce que les citoyens l’auraient voulu.”

CONFERENCE DE PRESSE

Edouard Philippe sur les masques : “Nous avons importé plus de masques cette semaine que ce que nous en consommons. Ces bons chiffres nous permettent d’envisager un élargissement de la politique de distribution de masques ces prochaines semaines.”

CONFERENCE DE PRESSE

Edouard Philippe sur les masques : “En janvier, quand la crise a commencé à être évoqué, nous disposions de 117 millions de masques chirurgicaux. Ce stock doit être rapproché de la consommation hebdomadaire, à savoir 5 millions. Nous avions ainsi 23 semaines d’avance. (…) 

“Ce qui est apparu en février et durant le mois de mars ? Les sources d’approvisionnement se sont taries, la Chine a concentré sa production pour son territoire. Il a été très difficile pour nous de chercher des masques avec un système chinois ralenti.”

“C’est pourquoi nous avons augmenté la production nationale : de 4 millions, nous sommes désormais à plus de 8 millions par semaine.”

CONFERENCE DE PRESSE

Edouard Philippe sur les transferts de patients : “Un exploit logistique remarquable. Ils ont permis de sauver des vies, (…) ont été réalisés dans des conditions uniques. Sur ces 644 transferts transferts, plus de 180 l’ont été vers des pays amis : l’Allemagne, Autriche, Belgique… Je veux remercier les autorités qui l’ont permis.”

CONFERENCE DE PRESSE

Edouard Philippe sur les DOM TOM : “Nous pouvons dire aujourd’hui que notre stratégie est payante. Nous étions à 171 lits avant la crise, nous sommes montés à 310 lits. Et la circulation du virus est faible. L’évoluation semble, compte tenu des mesures prises, sous contrôles.”

CONFERENCE DE PRESSE

Edouard Philippe détaille la stratégie du gouvernement, précisant que “l’immense majorité des citoyens a respecté les consignes du confinement”, avec une “réduction drastique des déplacements vers les magasins, les épiceries, les bureaux.” 

“Au pic, nous avons eu 7.100 malades. Ce chiffre a diminué, nous en sommes à 5.744. Après avoir atteint le pic, nous diminuons le chiffre de malades en réanimation jour après jour.”

Urgent

CONFERENCE DE PRESSE

Jérôme Salomon donne le nouveau bilan : 12.069 décès en milieu hospitalier, et 7.649 en Ehpad, soit 19.718 morts au total. Cela représente 395 décès supplémentaires en 24H.

CONFERENCE DE PRESSE

Edouard Philippe cède la parole à Jérôme Salomon. Le directeur général de la Santé confirme “une lente décrue, mais 36.610 malades sont toujours recensés.”

Au total, 80.000 personnes ont été hospitalisées depuis le début de la crise. 137 nouveaux malades en 24H, soit 89 malades en moins, pour le onzième jour consécutif.

CONFERENCE DE PRESSE

Edouard Philippe : “Beaucoup d’entre vous s’interrogent sur le déconfinement. (…) Ce sont des questions légitimes, je sais que beaucoup voudraient que j’entre dans le détail de ce qui va se passer le 11 mai. (…) Je le ferai ces prochains jours.”

“Ce que je veux présenter aujourd’hui, ce sont les grandes règles qui vont devoir s’appliquer. Notre vie à partir du 11 mai, ce ne sera pas notre vie d’avant le confinement. Le retour à la vie d’avant ne s’effectuera probablement pas avant longtemps.”

CONFERENCE DE PRESSE

Cette crise, selon Edouard Philippe, provoque “une pression considérable sur les soignants, elle fait “encore des morts chaque jour, nos compatriotes perdent des parents, un conjoint, des amis. Ils les pleurent et ne peuvent s les accompagner comme ils le voudraient. Tous ceux qui ont perdu des proches savent le poids de ces moments. Je veux très simplement leur dire que nous pensons à eux.”

CONFERENCE DE PRESSE

La prise de parole du Premier ministre Edouard Philippe débute. “Nous vivons une crise sanitaire sans précédent. Ce n’est pas la première ni la plus meurtrière des épidémies en France. Mais car elle est meurtrière pour les plus fragiles (…) et d’une ampleur que nous n’avons pas connu dans l’histoire moderne”, estime Edouard Philippe. 

“Elle n’est pas terminée. Nous marquons des points, la situation s’améliore lentement. (…) Mais nous ne sommes pas sortis de la crise sanitaire.”

ITALIE

A l’heure où l’Italie planche sur son déconfinement, la commune de Saviano, elle, a été placée dimanche en quarantaine. En cause ? Les funérailles de son maire, qui ont poussé 200 personnes dans les rues au mépris du confinement.

“La mise en quarantaine de la commune de Saviano a été une décision inévitable pour empêcher le développement d’un foyer de contagion et protéger la santé des citoyens de Saviano, des communes voisines et de tout un territoire densément peuplé”, a expliqué Vincenzo De Luca, président de la région Campanie, dans le Sud de l’Italie.

Samedi, les médias italiens avaient montré des images de quelque 200 personnes réunies à Saviano, une ville de 15.000 habitants proche de Naples et du Vésuve, pour accompagner le cercueil de Carmine Sommese, maire de la ville et médecin, mort vendredi du coronavirus.

Chaque jour qui passe apporte son lot de nouvelles. Parfois bonnes, à l’image de la baisse du solde des admissions qui baisse en France; parfois plus inquiétantes comme les conclusions de ces nouvelles études qui mettent en doute la capacité que l’on aurait à être immunisé malgré une contamination. C’est dans ce contexte que la France se prépare à un déconfinement progressif, dont la date a été fixée au 11 mai par Emmanuel Macron. 

La piste d’un confinement prolongé pour les personnes âgées et les plus fragiles, comme cela avait été un temps évoqué et comme il est préconisé par l’Union Européenne ou le comité scientifique qui conseille le chef de l’Etat, a finalement été abandonnée vendredi. Une nouvelle accueillie avec soulagement. D’un autre côté, la possibilité d’un retour en classe au 11 mai fait elle aussi l’objet d’inquiétudes que devront tenter d’apaiser le premier Ministre Edouard Philippe et le ministre de la Santé, Olivier Véran. Tous les deux tiennent une conférence de presse ce dimanche. alors que la pandémie de coronavirus a franchi le cap des 150.000 morts dans le monde, dont près des deux tiers en Europe, un sombre bilan qui alimente les suspicions sur la situation en Chine, quand bien même Pékin a revu ses chiffres à la hausse.

Lire aussi

ÉCOUTEZ NOTRE PODCAST DÉDIÉ AU CORONAVIRUS

Écoutez cet épisode quand vous le souhaitez

– Sur Apple Podcast

– Sur Spotify

– Sur Deezer

Et sur toutes les autres plateformes et applications de podcast en cherchant “On Déconfine l’info”. 

Retrouvez notre podcast quotidien pour vous accompagner le temps que durera l’épidémie de Covid-19, pendant le confinement, et pour préparer la vie d’après. Tous les jours, Cédric Ingrand et les rédactions de TF1 et LCI répondent à vos questions, sur la santé, l’économie, la vie quotidienne, pour mieux vivre cette période si particulière, et même en trouver les côtés positifs.

Sur le même sujet

Et aussi


Leave a Reply