EN DIRECT – Coronavirus : la Belgique interdit les voyages vers plusieurs régions françaises – LCI

Spread the love








EN DIRECT – Castex appelle “chaque Français à rester vigilant afin d’éviter un reconfinement généralisé” | LCI































Santé

COVID-19 – La reprise de l’épidémie inquiète en France et pousse les autorités à durcir les mesures de prévention. Déjà imposé dans les lieux clos, le port du masque devient obligatoire dans les rues de nombreuses villes ce lundi 3 août, comme à Lille. A l’international, l’OMS prévient que l’épidémie va durer. Suivez les dernières infos et actualités sur le coronavirus.

CASTEX : “NOUS NE DEVONS PAS BAISSER LA GARDE”

Le Premier ministre Jean Castex, en déplacement à Lille et à Roubaix ce lundi, a appelé “chaque Française et chaque Français à rester vigilant car la lutte contre cette maladie dépend aussi de chacune et chacun d’entre nous”.

“Nous ne devons pas baisser la garde, le virus n’est pas en vacances, nous non plus”, a insisté le locataire de Matignon. “Dans les rues de Lille, le port du masque se généralise, et c’est très bien ainsi. Il faut que nous comprenions toutes et tous que l’objectif est de se protéger pour éviter la perspective d’un reconfinement généralisé.”

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

PERROS-GUIREC REND LE MASQUE OBLIGATOIRE

La ville de Perros-Guirec, dans les Côtes-d’Armor, très fréquentée en été, a décidé de rendre obligatoire le port du masque “dans les rues commerçantes et les secteurs littoraux” pour lutter contre la propagation du Covid-19. “Au vu du haut niveau de fréquentation de la station depuis plusieurs jours et au mois d’août, nous avons pris la décision en concertation avec Monsieur le Préfet de rendre le port du masque obligatoire dans les rues commerçantes et sur les secteurs littoraux”, a annoncé la mairie dans un communiqué.

Cette obligation, inscrite dans un arrêté municipal, concerne “notamment les sentiers des douaniers et les fronts de mer de 10h à 19h jusqu’au 30 août inclus”, précise la municipalité.

L’ARS ACCUSÉE DE “STIGMATISER” LA MAYENNE

Le président du conseil départemental de Mayenne Olivier Richefou a accusé ce lundi l’Agence régionale de santé de “stigmatiser” son département en publiant “des chiffres alarmistes” sur la situation du Covid 19 qui ne reflètent pas “la réalité sanitaire”.

“En continuant à publier des chiffres alarmistes, sans mise en perspective et décorrélés des résultats des autres départements, l’ARS (des Pays de la Loire) continue à stigmatiser encore plus la Mayenne aux yeux des Français et de nos voisins européens. En témoigne la décision récente de la Belgique qui place notre département en liste rouge”, a déploré l’élu UDI, tout en précisant “n’en vouloir aucunement aux Belges” mais “en vouloir à l’ARS”.

UN CLUSTER IDENTIFIÉ À SAINT-MALO

L’origine d’un foyer recensant “25 cas de personnes contaminées à ce jour”, principalement des jeunes, a été identifié à Saint-Malo en Ille-et-Vilaine, a appris l’AFP ce lundi auprès de l’Agence régionale de santé (ARS). Le premier cas a été identifié le 25 juillet et les investigations sont toujours en cours, a-t-on indiqué de même source. 

Ce foyer fait suite à une fête organisée dans un gîte à laquelle participait une soixantaine de jeunes et à “la difficulté d’appliquer les gestes barrière dans ce type de circonstances”. 

LE MAROC SUSPEND LES CONGÉS DE SON PERSONNEL MÉDICAL

Le ministère marocain de la Santé a annoncé ce lundi la suspension “jusqu’à nouvel ordre” des congés pour le personnel médical du Royaume, après une hausse des contaminations au nouveau coronavirus. Les autorités ont justifié dans une circulaire sa décision par “l’évolution de la situation sanitaire” du pays de 35 millions d’habitants, et a appelé les employés actuellement en congés à regagner leur poste dans les 48 heures.

Les services de l’État avaient recensé dimanche soir 25.537 cas – dont 382 décès – depuis le premier enregistré en mars. Le Maroc connait une hausse des contaminations depuis quelques jours, avec des records jeudi (1046) puis vendredi (1063).

LE TOUR 2021 NE PARTIRA PAS DU DANEMARK

Le départ du Tour de France depuis le Danemark, initialement prévu en 2021, aura finalement lieu en 2022 pour éviter un chevauchement avec les Jeux olympiques de Tokyo, reportés d’un an à cause de la pandémie, et l’Euro de football dont Copenhague est une des villes d’accueil, a annoncé le maire de la capitale danoise  ce lundi.

Pour ce qui est de l’édition 2021, une alternative pour le lieu de départ pourrait être la Bretagne dont la candidature tient la corde, selon le quotidien Le Télégramme.

LE NOUVEL APPEL À LA VIGILANCE DE L’OMS

“Il faut contenir les flambées”, “tester, isoler et traiter les patients, rechercher et mettre en quarantaine leurs contacts”, mais aussi “informer”, a souligné le directeur de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus, en pressant les populations de continuer, elles, à respecter les gestes barrières (distances physiques, port du masque, hygiène…) pour rompre les chaînes de transmission. “Le message aux gens et aux gouvernements est : faites tout cela. Et continuez quand c’est sous contrôle !”, a-t-il lancé, après avoir souligné que “plusieurs pays qui semblaient avoir passé le plus dur connaiss(aient) de nouvelles flambées”.

“PEUT-ÊTRE JAMAIS” DE SOLUTION MIRACLE SELON L’OMS

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a averti ce lundi qu’il n’y aurait peut-être jamais de solution miracle contre la pandémie de Covid-19, en dépit de la course aux vaccins en cours. “Il n’y a pas de panacée et il n’y en aura peut-être jamais”, a déclaré son directeur général Tedros Adhanom Ghebreyesus, au cours d’une conférence de presse en ligne. 

“Les essais cliniques nous donnent de l’espoir. Cela ne veut pas nécessairement dire que nous aurons un vaccin” efficace, notamment sur la durée, a-t-il dit. Mais le virus peut aussi être maîtrisé, a-t-il affirmé, notamment à force de gestes barrières, de “bonnes pratiques” et “d’engagement politique”.

PARTIR QUAND MÊME

Partir à l’étranger ou rester en France pour les vacances ? Covid ou pas, de nombreux Français ont choisi la première option en maintenant des vacances prévues parfois de longue date. Pour LCI, ils expliquent pourquoi.

Grèce, Italie, Espagne… ces Français qui ont quand même choisi l’étranger pour leurs vacances

COURSE AU VACCIN

Le ministre russe du Commerce a assuré lundi que le pays serait prochainement en mesure de produire des centaines de milliers de doses de vaccins par mois contre le Covid-19 et “plusieurs millions” dès le début de l’année prochaine.

Coronavirus : la Russie promet une vaccination massive pour… octobre

LIGUE DES CHAMPIONS D’AFRIQUE

Alors que la Ligue des champions d’Afrique devait s’achever, en raison de la pandémie de coronavirus, par un “Final four” au Cameroun, les demi-finales se joueront finalement au traditionnel format aller/retour les 25 et 26 septembre et 2 et 3 octobre, a annoncé la Confédération africaine de football (CAF) lundi.

Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad, avait annoncé au début du mois de juillet que cette phase finale aurait lieu en septembre à Douala, mais le Japoma Stadium (60.000 places) de la ville côtière n’était plus jugé idéal en raison de la pandémie de nouveau coronavirus.

BELGIQUE

Haut lieu de la scène rock à Bruxelles, l’Ancienne Belgique a annoncé lundi la mise au chômage de 200 collaborateurs et les mises en garde se multiplient face à une reprise de l’épidémie dans le royaume, siège des institutions européennes.

“Les mesures imposées au secteur de la culture, provoquant une réduction de notre capacité d’accueil, et l’annulation des grandes tournées internationales nous poussent à modifier notre politique d’emploi”, a annoncé la direction de l’Ancienne Belgique dans un communiqué.

La société a été contrainte de remercier 200 collaborateurs externes – monteurs de scène, agents de sécurité, employés de la restauration, agents de nettoyage – qui “se préparent désormais à des lendemains très sombres au sein de leur branche d’activité”.

Fermée depuis mars, l’Ancienne Belgique emploie 47 personnes à temps plein et la direction attend de voir si les consignes édictées par le gouvernement évoluent, a précisé à l’AFP son directeur par intérim Marc Vrebos.

NOUVELLES PERTES

Les résultats d’entreprises continuent de tomber, avec des fortes pertes enregistrées par Société Générale (un milliard d’euros au 2e trimestre), par Japan Airlines (752 millions) et son compatriote Mitsubishi Heavy Industries (464 millions). Le géant bancaire britannique HSBC a annoncé un bénéfice en baisse de 77% au 1er semestre.

DÉPART DU TOUR DE FRANCE 

Le départ du Tour de France depuis Copenhague, initialement prévu en 2021, aura finalement lieu en 2022 pour éviter un chevauchement des événements sportifs chamboulés par le Covid-19, a annoncé le maire de la capitale danoise lundi.

“Nous accueillerons la plus grande course cycliste au monde à Copenhague en 2022”, a déclaré Frank Jensen à la chaîne TV2, expliquant que ce report éviterait un chevauchement avec les Jeux olympiques de Tokyo et l’Euro de football dont Copenhague est une des villes d’accueil.

ORIGINE DU VIRUS

La mission en Chine de l’Organisation mondiale de la Santé a achevé le travail préparatoire pour son enquête sur les origines de la pandémie de Covid-19, a annoncé lundi l’agence de santé des Nations unies.

“L’équipe avancée de l’OMS qui s’est rendue en Chine a maintenant achevé sa mission consistant à jeter les bases d’efforts conjoints pour identifier les origines du virus”, a déclaré le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d’une conférence de presse en ligne, en précisant que “des études épidémiologiques commenceront à Wuhan pour identifier la source potentielle d’infection des premiers cas”.

PISCINE FERMÉE À TOULOUSE

La plus grande piscine municipale de Toulouse est “fermée jusqu’à nouvel ordre” après un deuxième cas de coronavirus au sein du personnel, a indiqué lundi la mairie. Samedi, un premier cas avait été diagnostiqué parmi les maîtres-nageurs de la piscine Nakache. Plusieurs centaines de personnes avaient été évacuées de l’établissement en début d’après-midi et la piscine devait rouvrir lundi matin.

Mais un deuxième cas a été ensuite révélé “parmi l’équipe appartenant à l’équipement. Pour des raisons sanitaires évidentes, la mairie de Toulouse décide de maintenir la fermeture de la piscine Nakache, par précaution, jusqu’à nouvel ordre”, selon un communiqué.

CASTEX : “NOUS NE DEVONS PAS BAISSER LA GARDE”

Le Premier ministre Jean Castex, en déplacement à Lille et à Roubaix ce lundi, a appelé “chaque Française et chaque Français à rester vigilant car la lutte contre cette maladie dépend aussi de chacune et chacun d’entre nous”.

“Nous ne devons pas baisser la garde, le virus n’est pas en vacances, nous non plus”, a insisté le locataire de Matignon. “Dans les rues de Lille, le port du masque se généralise, et c’est très bien ainsi. Il faut que nous comprenions toutes et tous que l’objectif est de se protéger pour éviter la perspective d’un reconfinement généralisé.”

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a averti lundi qu’il n’y aurait peut-être jamais de “panacée” contre la pandémie de Covid-19, en dépit de la course aux vaccins en cours.

“Il n’y a pas de panacée et il n’y en aura peut-être jamais”, a déclaré le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, au cours d’une conférence de presse en ligne.

CASTEX : “UNE EXCELLENTE COOPÉRATION MAIRE – PRÉFET”

En déplacement dans les Hauts-de-France, le Premier ministre Jean Castex a “observé une excellente coopération du couple préfet – maire” dans la mise en place de l’obligation du port du masque dans l’espace public. “L’ensemble des dispositifs sont en place. Le dispositif de contrôle de cette obligation se met en œuvre de façon progressive, pédagogique mais déterminée.”

CASTEX : “ÊTRE EXTRÊMEMENT ATTENTIFS”

“Dans l’agglomération lilloise, nous constatons une progression des données de l’épidémie qui doit nous conduire à être extrêmement attentifs”, a averti le Premier ministre Jean Castex, en déplacement à Lille et à Roubaix. “Les tests se développent, nous en sommes à 4.000 dans l’agglomération de Lille. Il faut poursuivre, aller dans des endroits où des clusters sont susceptibles d’apparaître.”

COMPORTEMENTS “INACCEPTABLES” EN ALLEMAGNE

Le gouvernement allemand a condamné lundi des comportements “inacceptables” survenus lors d’une manifestation samedi à Berlin contre les mesures contraignantes mises en place pour combattre la pandémie de coronavirus.

“Des manifestations pacifiques sont importantes” mais “les images que nous avons vues ce week-end sont inacceptables”, et “le comportement de beaucoup de manifestants n’est absolument pas justifié”, a expliqué la porte-parole de la chancellerie, Ulrike Demmer, parlant de “violations massives” des règles d’hygiène.

FÊTE DE LA BIÈRE EN CHINE

La plus importante fête de la bière de Chine a ouvert ce week-end à Qingdao (est), dans un pays globalement débarrassé du Covid-19. 

Le géant asiatique a largement endigué l’épidémie sur son territoire, grâce au port du masque, au confinement et au suivi des contacts. Aucun mort n’est ainsi à déplorer depuis mi-mai. Une situation jugée rassurante par les visiteurs de la fête internationale de la bière de Qingdao.

RÔLE DES JEUNES

Le professeur Enrique Casalino, chef du service d’urgences à l’hôpital Bichat (Paris), était l’invité de la matinale de LCI ce lundi. Il a insisté sur l’importance de la jeunesse dans la lutte contre l’épidémie de coronavirus, rappelant que “des personnes jeunes peuvent décéder” du Covid-19.

“Les jeunes ne sont pas épargnés et transmettent le virus”, rappelle le Pr Casalino sur LCI

MELBOURNE

Tous les commerces non essentiels devront fermer leurs portes à compter de jeudi dans la deuxième ville d’Australie pour y endiguer la progression de l’épidémie de coronavirus, ont annoncé lundi les autorités locales.

Coronavirus : dès jeudi, les commerces non essentiels fermeront à Melbourne

JEAN CASTEX A LILLE

Jean Castex est arrivé lundi matin à Lille pour une visite destinée à faire un point sur la résurgence de l’épidémie dans la métropole, où le port du masque est désormais obligatoire dans certains “lieux publics ouverts” comme ailleurs dans le pays.

Le Premier ministre, ainsi que celui de l’Intérieur Gérald Darmanin et le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, ont débuté leur visite autour de 09H00 par un exposé de la situation à l’Agence régionale de santé.

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

VACCIN

La Russie a assuré lundi qu’elle serait prochainement en mesure de produire des centaines de milliers de doses de vaccins par mois contre le nouveau coronavirus et “plusieurs millions” dès le début de l’année prochaine.

Selon le ministre russe du Commerce Denis Mantourov, trois entreprises biomédicales seront en mesure de produire dès septembre et de manière industrielle un vaccin développé par le laboratoire de recherches en épidémiologie et microbiologie Nikolaï Gamaleïa.

Pour rappel, la Russie travaille depuis des mois, comme de nombreux autres pays dans le monde, sur plusieurs projets de vaccins contre le Covid-19. Celui mis au point par le centre Gamaleïa l’est en collaboration avec le ministère de la Défense.

RENTRÉE SCOLAIRE EN ALLEMAGNE

Premiers en Europe, des milliers d’élèves du nord de l’Allemagne ont repris lundi le chemin de l’école avec l’obligation de respecter certaines règles sanitaires, alors que les nouvelles infections au Covid-19 repartent à la hausse.

Partis mi-juin en vacances, les quelques 150.000 élèves de Mecklembourg-Poméranie, région du nord-est allemand, sont ainsi les premiers à retourner à l’école dans une configuration proche de la normale après des mois d’interruption et de cours principalement en ligne.

“Les enfants avaient besoin d’être présents à l’école car il faut éviter que le retard ne s’accroisse”, explique à l’AFP Steffen Kästner, directeur de l’école CJD Jugenddorf-Christophorus à Rostock.

Certaines règles y sont désormais à respecter afin d’éviter, autant que possible, une transmission du nouveau coronavirus qui, avec plus de 500 nouveaux cas hebdomadaires, connait ces dernières semaines une accélération du nombre d’infections dans le pays.

“NOUVELLE PHASE” AUX ETATS-UNIS

L’épidémie de Covid-19 est désormais très largement répandue sur le territoire américain, a estimé dimanche la conseillère spécialisée auprès de la Maison Blanche Deborah Birx, soulignant que ce qui est observé “aujourd’hui est différent de mars et avril”.

Le virus “s’est extraordinairement répandu” : les Etats-Unis face à une “nouvelle phase” de l’épidémie

JEUX PARALYMPIQUES

Le nouveau programme des Jeux paralympiques, reportés à 2021 en raison du Covid-19, a été dévoilé lundi par les organisateurs de Tokyo-2020, et ne comporte que quelques modifications mineures par rapport au programme initial.

Après la décision historique de reporter d’un an les JO, les Jeux paralympiques se dérouleront du 24 août au 5 septembre 2021, après les Jeux olympiques (23 juillet – 8 août). 

Le programme des Paralympiques, qui comprend 539 épreuves dans 22 sports différents, n’a connu que des changements concernant les horaires de début et de fin de certaines épreuves, ont annoncé les organisateurs lundi lors d’une conférence de presse. 

PHILIPPINES

Plus de 27 millions de personnes, soit environ le quart de la population aux Philippines, vont être reconfinées à partir de mardi après le cri d’alarme des associations de médecins qui ont averti que le pays était en train de perdre la bataille contre le Covid-19.

Depuis le début du mois de juin, lorsque la plus grande partie du pays était sortie d’un des confinements les plus longs et les plus stricts de la planète, les infections ont quintuplé, dépassant la barre des 100.000 cas.

Dimanche soir, le président Rodrigo Duterte a annoncé un reconfinement dans la capitale, Manille, ainsi que dans quatre provinces environnantes, sur l’île principale de Luzon.

Pendant les deux prochaines semaines, les transports publics, dont les minibus, seront à l’arrêt et les vols locaux seront interrompus.

CASTEX À LILLE

Alors que le Premier ministre vient d’arriver à Lille, le Pr Enrique Casalino attend de Jean Castex “de la rigueur et de la fermeté” et souhaite que les autorités “appliquent des règles strictes si la nécessité l’imposait”.

PORT DU MASQUE

“Je ne sais pas s’il faut rendre le masque obligatoire partout”, assure le Pr Enrique Casalino, alors que des voix s’élèvent pour demander le port du masque même dans la rue. “Mais compte tenu de l’expérience que nous venons de vivre, avec probablement 50.000 décès en France, nous devons tous être responsables. Chacun d’entre nous doit se sentir responsable de la sécurité de ses proches et de la société.”

SYMPTÔMES POST-COVID

“Toutes les maladies virales peuvent être à l’origine de syndromes de fatigue chronique”, explique le Pr Enrique Casalino, “c’est ce que nous voyons aujourd’hui.” “Beaucoup de personnes, jeunes ou moins jeunes, ont des symptômes qui persistent, sont très fatigués, ont du mal à reprendre un rythme. Ce n’est pas banal.”

CASTEX A LILLE

Jean Castex est arrivé à Lille peu avant 9h ce lundi où il doit visiter l’Agence régionale de santé et l’institut Pasteur. 

PORT DU MASQUE

Le Pr Enrique Casalino est revenu sur l’utilisation controversée du masque, d’abord jugé inutile. “Les données scientifiques se sont enrichies” au fil de l’épidémie, répond le professeur. “Aujourd’hui, elles poussent en faveur de l’utilisation du masque. Mais il ne résout pas tous les problèmes. Nous devons continuer à appliquer les trois règles : éviter les endroits confinés, éviter les rassemblements de personnes, intérieurs ou extérieurs, et appliquer les outils de prévention (lavage des mains, port du masque…). Les comportements déviants doivent être sanctionnés.”

LES GROSSESSES D’ADOLESCENTES EN HAUSSE AU KENYA 

Alors que des milliers d’adolescentes tombent enceintes chaque année au Kenya, le problème s’est encore aggravé avec l’épidémie de nouveau coronavirus, selon les experts. Le mois dernier, un document du ministère de la Santé ayant fuité et montrant que des milliers de filles sont tombées enceintes pendant le confinement entre mars et mai, a déclenché de virulents débats sur les réseaux sociaux.

Certaines jeunes filles ont dû vendre leur corps pour survivre et d’autres, obligées de rester chez elles en raison de la fermeture des écoles, ont eu des relations sexuelles plus fréquentes.

Dans la seule ville de Nairobi, près de 5.000 filles sont tombées enceintes, dont plus de 500 étaient âgées seulement de 10 à 14 ans, selon les données compilées par le ministère.

COMPORTEMENT DES JEUNES

“Dans la catégorie d’âge, l’immense majorité” des jeunes “est responsable”, assure le Pr Enrique Casalino. “Ce n’est qu’une minorité qui trouble le message. Il faut responsabiliser ceux qui ont des comportements discordants. Eviter 30.000 décès supplémentaires en France est entre leurs mains.”

MASQUE CHEZ LES JEUNES

Le Pr Enrique Casalino est revenu sur les propos du Pr Éric Caumes, qui estime que les jeunes pourraient se contaminer entre eux dans une stratégie d’immunité collective. “Éric est un très bon ami, et il faut imaginer cela comme une idée”, assure le Pr Casalino. “Mais il y a des jeunes qui peuvent faire des complications et décéder, dans des proportions moindres certes, mais ils ne sont pas épargnés. Qu’une catégorie d’âge soit épargnée de la responsabilité collective n’aura pas d’impact” sur l’épidémie, “et cette catégorie d’âge est mobile et va donc transmettre le virus.”

L’INVITÉ DE LA MATINALE

Le professeur Enrique Casalino, chef du service d’urgences de l’hôpital Bichat (Paris), est l’invité de la matinale de LCI.

MELBOURNE

Tous les commerces non essentiels devront fermer leurs portes à compter de jeudi à Melbourne pour endiguer la progression de l’épidémie de coronavirus dans la deuxième ville d’Australie, ont annoncé lundi les autorités locales.

Daniel Andrews, Premier ministre de l’Etat du Victoria, dont Melbourne est la capitale, a précisé que la plupart des entreprises devraient fermer à partir de mercredi soir, minuit. Certains secteurs comme la production de viande ou le BTP devront réduire leurs opérations à compter de vendredi.

MAYENNE

“L’État a une obsession c’est assurer la sécurité de nos concitoyens et c’est pourquoi en accord avec les élus j’ai imposé le port du masque obligatoire dans 69 communes de notre département”, a indiqué ce lundi Jean-Francis Treffet, préfet de Mayenne.

Soulignant”l’objectif de nous protéger collectivement” et “d’éviter un reconfinement”, il a évoqué “une mesure complémentaire à ce qui a été fait jusqu’à présent avec le dépistage généralisé le plus possible avec la prévention et le rappel des gestes barrières.”

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

POLYNÉSIE

Une passagère a été détectée positive au coronavirus sur le Paul Gauguin, un paquebot de croisière de la compagnie Ponant qui sillonne la Polynésie française : le navire est revenu à Papeete avec ses 148 passagers et ses 192 membres d’équipages, a indiqué dimanche le haut-commissariat de la République en Polynésie française.

La Polynésie française a jusqu’ici été peu touchée par l’épidémie. On y dénombre 62 cas et ne déplore aucun décès. Et surtout, aucun nouveau cas n’y avait été détecté depuis plusieurs semaines. Mais le 15 juillet, cette collectivité d’outre-mer a rouvert ses vols en provenance de l’Europe et des Etats-Unis, pour permettre au tourisme de redémarrer.

IBIZA

Privé de ses 6.000 fêtards et de ses nuits blanches, le club Hï Ibiza n’est plus qu’un immense hangar sombre et silencieux. L’île espagnole, qui accueille habituellement les DJ les plus célèbres, ne peut pas danser cet été à cause de la pandémie.

Les autorités régionales des Baléares ont seulement autorisé l’ouverture des petites discothèques d’une capacité de 300 personnes maximum. Mais seulement pour boire un verre et sans le droit de laisser les clients danser sur la piste. 

Les immenses boîtes de nuit, qui font la réputation d’Ibiza, doivent donc faire une croix sur leur saison.

Mais ces règles ne sont pas contestées par le secteur qui pense de toute façon que les normes de distanciation sociale destinées à lutter contre la pandémie empêchent toute fête digne de ce nom.

UN LABO NANTAIS DANS LA COURSE AU VACCIN

Un laboratoire hautement sécurisé d’une société de biotechnologie de l’Ouest de la France, met au point son candidat vaccin (“VLA2001”)  loin des grands centres de recherche mondiaux, à Saint-Herblain, dans la banlieue nantaise. 

“Quand on a reçu le virus, on a commencé à réaliser qu’on travaillait sur quelque chose de très important mais aussi de très stressant”, se souvient Fabien Perugi, responsable de la recherche pré-clinique pour la France chez Valneva.

Pour le développer, ses chercheurs ont mis à profit leur connaissance de la technologie du virus inactivé, processus qui permet de créer une réponse immunitaire chez les patients en leur injectant un virus privé de ses capacités de nuire.

La biotech nantaise n’en est pas à son coup d’essai, elle commercialise déjà des vaccins contre l’encéphalite japonaise et le choléra. De quoi convaincre les autorités britanniques, qui lui ont récemment passé des pré-commandes pour au moins 60 millions de doses d’un potentiel vaccin anti-Covid. 

JEAN CASTEX A LILLE CE LUNDI

Jean Castex se rend ce lundi à Lille pour l’entrée en vigueur de l’obligation du port du masque dans l’espace public ouvert dans certaines zones de la métropole européenne de Lille (MEL), en raison d’une recrudescence des cas de Covid-19, a indiqué Matignon.

Au lendemain d’une visite surprise du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin sur la sécurité dans cette ville, le Premier ministre, qui multiplie les déplacements depuis sa nomination le 3 juillet, va sur le terrain pour voir l’application du port du masque obligatoire déjà en vigueur dans d’autres communes. 

INCOMPRÉHENSION EN SUISSE APRES LA DÉCISION BELGE

La Belgique a interdit les “voyages non essentiels” vers certaines régions espagnoles, le département français de la Mayenne et trois cantons autour du lac Léman, pour des raisons sanitaires, suscitant dimanche en Suisse critiques et incompréhension.

C’est “incompréhensible”, a déclaré le ministre vaudois de l’Economie Philippe Leuba à l’agence ATS, espérant une réaction rapide de Berne. Il a déploré “l’impact touristique, mais aussi les dégâts d’image” suscités par cette mesure. “On ne sait pas sur quels critères la Belgique se base”, a renchéri sa collègue Rebecca Ruiz, en charge de la Santé. “Le canton du Valais maîtrise bien le Covid-19”, a assuré le conseiller d’Etat valaisan en charge de l’économie Christophe Darbellay sur les ondes de la RTS, qualifiant la décision belge de “choquante”.

Pour rappel, la liste “rouge” actualisée samedi par le ministère belge des Affaires étrangères comprend les régions espagnoles de Navarre, Aragon, les villes de Barcelone et Lérida en Catalogne, les cantons suisses de Vaud, du Valais, de Genève, la Mayenne, mais aussi des régions bulgares et roumaines ainsi que la ville de Leicester (Royaume-Uni).

GAMBIE

Quatre jours après la vice-présidente gambienne, trois membres du gouvernement de Banjul ont été déclarés positifs au coronavirus, a annoncé dimanche soir la présidence de ce petit pays anglophone d’Afrique de l’Ouest.

Les ministres des Finances, Mambureh Njie, du Pétrole et de l’Energie, Fafa Sanyang, et de l’Agriculture, Amie Fabureh, “ont été testés positifs au Covid-19”, a indiqué sur Twitter la présidence gambienne.

Les autorités avaient annoncé le 29 juillet que la vice-présidente du pays, Isatu Touray, avait été testée positive et que le chef de l’Etat, Adama Barrow, s’était “immédiatement” mis en isolement pour deux semaines.

KOSOVO

Le Premier ministre kosovar Avdullah Hoti a annoncé dimanche soir qu’il avait été testé positif au nouveau coronavirus et qu’il allait se mettre en auto-quarantaine pour les deux prochaines semaines.

“Je n’ai aucun symptôme, hormis une très légère toux”, a-t-il souligné, précisant qu’il avait entamé une quarantaine de deux semaines au cours de laquelle il continuerait à assumer ses fonctions, depuis son domicile.

AMITABH BACHCHAN QUITTE L’HÔPITAL

La légende vivante du cinéma indien, Amitabh Bachchan, a annoncé dimanche qu’il avait quitté l’hôpital où il avait été admis il y a trois semaines, après avoir été contaminé par le nouveau coronavirus.

“Je suis de retour à la maison. Je vais rester en quarantaine, seul dans ma chambre”, a écrit sur Instagram la superstar de Bollywood, âgée de 77 ans, précisant qu’il avait été testé négatif.

FESTIVAL MASQUE

La 100e édition du festival de musique, d’opéra et de théâtre de Salzbourg (Autriche), échappant à une vague mondiale d’annulations, a ouvert ses portes ce weekend, avec de nombreuses mesures de protection contre le coronavirus.

Le festival a démarré samedi avec des représentations d'”Elektra”, l’opéra de Richard Strauss, et de la pièce “Everyman”, jouée chaque année depuis la création de l’événement cette fois devant des spectateurs masqués.

RECORD DE NOUVEAUX CAS EN IRAN

Les autorités iraniennes ont annoncé dimanche 2.685 nouveaux cas en 24 heures, un record depuis près d’un mois en Iran.

Ce pays qui fait face depuis fin juin à une nette augmentation de la mortalité quotidienne, a enregistré 208 morts en 24 heures, ce qui porte le bilan total à 17.190 décès.

L’été n’a pas fait disparaître le coronavirus comme certains l’annonçaient et beaucoup l’espéraient. La pandémie continue sa progression à travers le monde. Certains pays jusqu’ici épargnés, comme le Vietnam, enregistrent leurs premiers décès. D’autres – comme le Japon – connaissent un rebond du nombre de cas. Les Etats-Unis sont toujours le pays le plus touché par le virus, en nombre de cas comme en nombre de morts, avec plus de 150.000 décès, selon le bilan de l’université Johns Hopkins.

Toute l’info sur

Covid-19 : la France face au rebond de l’épidémie

Les dernières infos sur l’épidémie de Covid-19
En France, la reprise de l’épidémie inquiète les autorités sanitaires. Pour la première fois depuis avril, jeudi, le nombre de patients en réanimation a légèrement augmenté. Le respect des gestes barrières étant mis à rude épreuve par la chaleur et les vacances, le gouvernement a annoncé un renforcement des mesures de prévention. Le port du masque, obligatoire depuis le 20 juillet dans les lieux publics clos, pourra désormais être imposé localement par les préfets, a annoncé vendredi 31 juillet le ministre de la Santé Olivier Véran. 

Sur le même sujet

Et aussi


Leave a Reply