EN DIRECT – Coronavirus : des tests de dépistage rapide déployés dès cette semaine en France – Les Échos

Spread the love

Publié le 8 sept. 2020 à 7:22Mis à jour le 8 sept. 2020 à 10:55

Réduction du nombre de jours en quatorzaine, montée en régime des laboratoires pour accélérer l’analyse des tests : le gouvernement français cherche à muscler son arsenal de dispositifs anti-coronavirus, alors que la menace d’une nouvelle saturation du système hospitalier se fait sentir. Si la France a recensé 4.203 cas supplémentaires lundi, un chiffre en nette baisse par rapport aux jours précédents, le nombre d’hospitalisations, lui, augmente de façon inquiétante. Sur les sept derniers jours, 1.898 nouvelles hospitalisations ont été recensées, dont 326 en réanimation.

La pandémie continue parallèlement de progresser dans le monde, avec plus de 27 millions de contaminations et quelque 890.000 décès, selon le décompte de l’université Johns-Hopkins.

Les principales informations à retenir :

> 28 établissements scolaires fermés en France

> Les dépenses de l’assurance-maladie dérapent

> Roland Garros ne pourra accueillir que 11.500 spectateurs par jour

>>> Suivez en direct les événements de ce mardi 8 septembre :

> La Russie enregistre 122 nouveaux décès

La Russie a fait état d’une nette progression des décès liés au coronavirus, enregistrant 122 nouvelles morts imputées à la maladie contre 51 la veille, pour un total de 17.993 depuis le début de l’épidémie. Les autorités sanitaires ont par ailleurs signalé 5.099 nouveaux cas de contamination au coronavirus au cours des dernières 24 heures, portant le bilan total à 1.035.789.

> Des tests de dépistage rapides déployés « cette semaine », annonce Véran

« Cette semaine, en Ile-de-France, nous devrions commencer à déployer des tests antigéniques, qui sont des tests rapides, […] on a 15, 20 minutes à attendre et on a le résultat », a annoncé sur France Inter le ministre de la Santé Olivier Véran. « On devrait démarrer à partir de mercredi à l’AP-HP », l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris, a-t-il ajouté.

Comme le test RT-PCR, les tests antigéniques sont réalisés à partir de prélèvements dans les narines, par écouvillon. Mais le test antigénique repère des protéines du virus en quelques minutes, ce qui en fait un outil intéressant pour trier rapidement les personnes probablement contaminées, dans les aéroports ou à l’accueil des hôpitaux par exemple.

Concernant les tests de dépistage sur prélèvement salivaire, Olivier Véran dit attendre « de façon imminente des résultats d’expérimentations qu’on a menées ». « Dans les tout prochains jours, je devrais avoir des éléments qui permettront de répondre déjà par oui ou non » à la question de la fiabilité de ces tests, a-t-il précisé.

> Le Conseil scientifique favorable à une « mise à l’abri » de 7 jours

Si le gouvernement veut bousculer sa stratégie contre l’épidémie, il pourra visiblement compter sur les membres du Conseil scientifique. Celui-ci est en effet « favorable à ce qu’on puisse réduire la période de mise à l’abri dans un certain nombre de situations, et de passer de 14 à 7 jours », a indiqué le ministre de la Santé Olivier Véran, ajoutant que la décision serait prise vendredi lors du conseil de défense.

> Sombres perspectives pour l’emploi en France

Le deuxième trimestre a vu la destruction de 158.200 emplois dans le secteur privé (-0,8 %) après déjà 492.200 au premier, selon l’estimation définitive publiée par l’Insee. L’institut prévoit en outre une nette augmentation du taux de chômage au second semestre, même si l’emploi salarié devrait se stabiliser.

> Le rebond du PIB français sera sans doute moins fort que prévu

Le produit intérieur brut (PIB) devrait rebondir à +17 % au troisième trimestre, soit un peu moins que prévu précédemment, a indiqué l’Insee. Il s’agit d’une conséquence de la moindre perte d’activité enregistrée au deuxième trimestre, qui limite mécaniquement l’ampleur de ce rebond.

L’Institut national de la statistique a toutefois confirmé sa prévision d’une contraction du PIB d’environ 9 % sur l’ensemble de l’année 2020, prévoyant qu’» à la fin de l’année, l’activité économique resterait toujours en deçà de son niveau d’avant-crise », d’environ -4 %.

> L’Europe confrontée à une recrudescence de l’épidémie

Partout, le nombre de cas de Covid-19 repart à la hausse en cette rentrée de tous les dangers. L’Espagne et la France sont les plus concernées par ce rebond qui ne met pas encore en danger les systèmes de santé.

> Plus de 1.100 décès en 24 heures en Inde

L’Inde a fait état d’une hausse record du nombre de décès dus au coronavirus au cours des 24 dernières heures avec 1.133 morts, ce qui porte le bilan de l’épidémie à 72.775 morts, selon les données rapportées par le ministère de la Santé.

Le pays a par ailleurs recensé 75.809 nouveaux cas confirmés de contamination, ce qui porte le nombre total à 4,28 millions.

> Un questions-réponses pour « guider » les entreprises

Masque, référent Covid, protocole… Le ministère du Travail a mis en ligne lundi soir un questions-réponses à destination des entreprises, qui vient d’ajouter au protocole sur la santé et la sécurité des salariés face à l’épidémie de coronavirus publié le 31 août.

> Roland Garros accueillera du public, mais les inquiétudes persistent

Le tournoi parisien a dû revoir ses ambitions à la baisse de moitié mais il accueillera malgré tout jusqu’à 11.500 spectateurs par jour, au lieu des 20.000 qu’il espérait. Hôtels obligatoires pour les joueurs, masques pour les spectateurs, des conditions sanitaires strictes ont été imposées.

Cela n’a visiblement pas suffi à convaincre la numéro un mondiale de tennis. L’Australienne Ashleigh Barty a annoncé qu’elle renonçait à disputer Roland-Garros, qu’elle avait remporté l’an dernier.

> Près de 1.500 nouveaux cas en Allemagne

L’Allemagne a enregistré 1.499 nouveaux cas confirmés de contamination, portant le bilan global à 252.298 infections depuis le début de l’épidémie, a annoncé l’institut fédéral Robert Koch (RKI) dans son bilan quotidien.

Dans le même temps, quatre décès supplémentaires ont été signalés, pour un total de 9.329 morts liées au Covid-19.

> Vingt-huit établissements scolaires fermés en France

A ce jour, 28 établissements scolaires ainsi que 262 classes sont fermés en France en raison de cas de Covid-19, a indiqué le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer sur BFMTV. En fin de semaine dernière, on dénombrait 22 établissements fermés sur un peu plus de 60.000 en France, et une centaine de classes.

« C’est le genre de choses que nous attendions », « c’est le corollaire indispensable de la prudence que nous avons », a commenté le ministre. Indiquant que le chiffre serait « probablement plus élevé au cours des prochains temps ».

> Dix cas supplémentaires en Chine continentale

La Chine a recensé 10 nouveaux cas en 24 heures, qui concernent tous des personnes venues de l’étranger. Il s’agit du 23e jour consécutif sans transmission locale signalée dans le pays, a précisé la Commission nationale de la santé.

Selon les données officielles, 85.144 cas de contamination ont été confirmés au total en Chine continentale. L’épidémie de coronavirus y a causé 4.634 décès.

> Kylian Mbappé, testé positif, forfait pour France-Croatie

L’attaquant des Bleus et du Paris SG a été testé positif au Covid-19 et a déclaré forfait pour le match France-Croatie prévu ce mardi soir à Saint-Denis, a annoncé lundi l’encadrement de l’équipe de France.

Le jeune Français, qui a participé à l’entraînement de veille de match avant d’apprendre les résultats du test passé lundi matin, est le 7e joueur du PSG à avoir été testé positif. Après Neymar, notamment.

> La baisse du PIB japonais réévaluée au deuxième trimestre

La contraction du produit intérieur brut (PIB) japonais a été plus importante qu’estimé au deuxième trimestre, selon des chiffres révisés, les dépenses d’investissement ayant été impactées par la crise sanitaire du nouveau coronavirus.

La troisième économie mondiale s’est contractée au deuxième trimestre de 28,1 % en rythme annualisé, alors que l’estimation était de 27,8 %. C’est sa pire baisse depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

> Plus de 10.000 nouveaux cas au Brésil

Le pays a enregistré 10.273 nouveaux cas confirmés de contamination et 310 décès supplémentaires liés à l’épidémie au cours des vingt-quatre dernières heures, a indiqué le ministère de la Santé. Le bilan de l’épidémie dans le pays dépasse les 4,15 millions de cas d’infection, et 126.960 décès ont désormais été recensés au total, selon les données gouvernementales.

La gestion de l’épidémie a été vivement critiquée par l’ex-président Lula, qui a accusé Jair Bolsonaro d’avoir fait de la pandémie « une arme de destruction massive » alors que le Brésil « traverse l’une des pires périodes de son histoire ».

> La glissade des dépenses d’assurance-maladie s’accentue

Ce n’est plus une pente, c’est un dévaloir. Le dérapage des dépenses de l’Assurance-maladie lié au coronavirus pourrait atteindre 9 milliards d’euros en 2020, selon une source gouvernementale.

Un surcoût exceptionnel de 8 milliards nets (12 milliards moins 4 milliards de sous-consommation de soins) avait déjà été annoncé en juin pour acheter des masques, des blouses, des tests, verser une prime aux soignants, et des indemnités journalières aux travailleurs empêchés. Pis, personne ne sait où cette descente infernale qui va se poursuivre en 2021 va s’arrêter.

Leave a Reply