Advertisements

EN DIRECT – Coronavirus : 12e jour de déconfinement, la prudence demeure – Le Figaro

Spread the love
xxxxxx. xxx xxxx xxx.

Des avocats ont demandé samedi le regroupement au pôle santé publique de Marseille des plaintes visant la gestion par les Ehpad de la crise du coronavirus, afin que la justice puisse «remonter vers les décideurs économiques et politiques».
L’INA revient sur la bise, cette tradition bien française déconseillée depuis le début de l’épidémie : 




Et d’ailleurs dans un de nos épisodes factu, on s’interroge sur la fin de la bise à la française :

À cause de l’épidémie de Covid-19, nos habitudes changent. Notre fameuse bise à la française n’est pas exemptée. Déjà critiquée pour être trop intimiste, est-ce que la coronavirus aura raison d’elle ?

«L’État se doit d’empêcher l’effondrement de cette filière vitale pour toute notre société […] De nombreuses librairies et maisons d’édition, connues et reconnues, et les auteurs, illustrateurs, traducteurs, comme tous les créateurs du livre, ne se relèveront pas si toute la filière ne bénéficie pas d’un plan de relance rapide et ambitieux», plaident les signataires, dont le prix Nobel Patrick Modiano, l’éditeur Antoine Gallimard ou encore le romancier Guillaume Musso
Le président chinois était le seul, avec les autres membres du bureau politique du Parti communiste chinois, à ne pas avoir porté de masque lors de l’ouverture de l’Assemblée nationale populaire, la grand-messe annuelle du régime.



WANG ZHAO / AFP

Au lieu des deux semaines habituelles, la session ne devrait pas durer plus de sept jours.



WANG ZHAO / AFP

L’Assemblée se tient dans le cadre solennel du Palais du peuple, le siège du parlement chinois à Pékin.



Un membre de la sécurité du Palais du peuple.WANG ZHAO / AFP

La France a «regretté» vendredi la décision de Londres d’imposer 14 jours d’isolement volontaire aux voyageurs arrivant de l’étranger et se dit «prête à la réciprocité». La mesure britannique, qui sera réexaminée “toutes les trois semaines», doit accompagner le déconfinement progressif du pays prévu à partir du 1er juin.

» Pour en savoir plus, cliquez ici.

Les experts et les autorités oscillent entre espoir et prudence.» Pour en savoir plus, cliquez ici.

Aux Herbiers en Loire-Atlantique, comme dans d’autres cités du pays, le cinéma en plein air depuis sa voiture se développe.



LOIC VENANCE / AFP

» Pour en savoir plus, cliquez ici.



LOIC VENANCE / AFP

Ces voitures ne sont pas vides pour autant : 



LOIC VENANCE / AFP



LOIC VENANCE / AFP

Le point sur la situation en France et dans le monde est à retrouver en cliquant ici.
Celui du suivi et explication des indicateurs à suivre depuis le déconfinement qui expliquent les départements verts et rouge est ici.

Et enfin le suivi par département et dans le monde.

Le ministre de la santé du Brésil a confirmé vendredi que 330.890 personnes étaient infectée par le coronavirus, ce qui en fait le deuxième pays le plus atteint après les Etats-Unis. Vendredi, le Brésil a enregistré 1.001 décès, ce qui porte le bilan total de l’épidémie à 21.048 morts dans le pays. 
Le nombre d’infections et de décès pourrait cependant être plus important, le pays d’Amérique latine ayant tardé à mettre en place les tests de dépistage.
Désinfection des mains et masque obligatoire, filtrage à l’entrée : les cérémonies religieuses vont pouvoir reprendre dès ce samedi selon des modalités fixées par un décret publié au journal officiel et immédiatement entré en vigueur. Ce texte complète un decret du 11 mai sur les mesures de lutte contre le Covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. 

Le ministre de l’Intérieur et les responsables des cultes se sont accordés lors d’une réunion «sur les mesures à prendre pour assurer la sécurité sanitaire de tous», a expliqué Beauvau dans un communiqué peu avant la publication du décret , dans la nuit de samedi.  Cette concertation s’est imposée au gouvernement après que le Conseil d’Etat lui a ordonné lundi de lever dans un délai de «huit jours» l’interdiction totale de réunion de cultes figurant dans le décret de déconfinement du 11 mai. » Pour en savoir plus, cliquez ici.

Pour cette deuxième fin de semaine déconfinée, le soleil brille, et donne très envie aux Parisiens et Franciliens de se dégourdir les jambes. Le Figaroscope propose de visiter quelques castels qui ont rouvert, en appliquant les gestes barrière, ou bien de flâner aux alentours de ces magnifiques hauts lieux du patrimoine français. 

» LIRE AUSSI – 10 châteaux et leurs environs à visiter ce week-end en Île-de-France

Le gouvernement reste opposé à la réouverture au public des parcs et jardins parisiens que réclame la maire Anne Hidalgo, selon un courrier du premier ministre Edouard Philippe que l’AFP a pu consulter vendredi.

«L’île-de-France étant, dans son ensemble, classée dans cette catégorie (rouge, NDLR), il n’est pas envisageable, à ce stade, d’y autoriser l’ouverture des parcs et jardins», écrit le chef du gouvernement à l’édile PS dans cette lettre datée de mercredi. Edouard Philippe cite ensuite trois conditions qui pourraient amener un changement : «Une évolution favorable de la situation sanitaire», la mise en place d’un «cahier des charges précis», et enfin une application «homogène» des règles du déconfinement à toute l’île-de-France.

» LIRE AUSSI – L’ouverture des parcs et jardins est-elle dangereuse ?
Il invite enfin Anne Hidalgo, comme les autres maires franciliens, à engager «une concertation», à la fois entre élus et avec les préfectures de police et de la région. Anne Hidalgo plaide depuis le déconfinement pour la réouverture des parcs et jardins à Paris, y voyant «une question de santé publique»«Si vous n’ouvrez pas les parcs et jardins à la promenade, pour y faire du sport, pour marcher, pas pour y faire des pique-niques, les Parisiens seront renvoyés à des trottoirs ou à des espaces comme les berges, le canal Saint-Martin», plaidait-elle le 13 mai, en avançant également des pistes pour faire respecter la distance physique entre les promeneurs.

L’analyse de près de 15.000 malades du Covid-19 traités par ces médicaments dans les 48 heures suivant le diagnostic montre une augmentation importante de la mortalité. » LIRE AUSSI – Covid-19: mortalité accrue à l’hôpital avec la chloroquine et l’hydroxychloroquine

La direction générale de la Santé a livré le bilan quotidien de l’épidémie en France. Voici les quelques chiffres à retenir : 

– 17.944 (+74) personnes sont mortes du Covid à l’hôpital. La DGS n’a toutefois pas fourni toutes les données relatives à la mortalité, signalant dans son communiqué que «Santé Publique France indique aujourd’hui que les données relatives à la mortalité seront actualisées lundi 25 mai». 

– 17.383 personnes sont hospitalisées pour une infection Covid-19 et 263 nouvelles admissions ont été enregistrées en 24 heures (438 il y a une semaine). 1701 malades atteints d’une forme sévère de Covid-19 sont hospitalisés en réanimation (2203 il y a une semaine). 36 nouveaux cas graves ont été admis en réanimation (64 il y a une semaine). Le solde reste négatif en réanimation, avec 44 malades de Covid-19 en moins par rapport à hier.

– 4 régions (Île-de-France, Grand-Est, Auvergne-Rhône Alpes, Hauts-de-France) regroupent 71% des patients hospitalisés en réanimation. En Outre-Mer (Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique, Mayotte),103 personnes sont hospitalisées, dont 17 en réanimation. 
– Depuis le début de l’épidémie, 100.038 personnes ont été hospitalisées, dont 17.671 en réanimation. 64.209 personnes sont rentrées à domicile. 

Bonjour et bienvenue dans ce live. Nous allons suivre ensemble les événements liés au Covid-19 en ce samedi 23 mai. Pour retrouver l’intégralité de la journée de vendredi, c’est par ici.
Advertisements

Leave a Reply