CE QU’IL FAUT RETENIR :

Les faits 

Mediapart révèle qu’Alexandre Benalla détient et utilise toujours ses deux passeports diplomatiques, malgré sa mise à pied par l’Elysée. 

– Dans une lettre du 23 mai 2018, que LCI s’est procurée, Alexandre Benalla s’était engagé à rendre ses deux passeports diplomatiques. Selon le Quai d’Orsay, malgré l’envoi d’un courrier recommandé, l’ancien collaborateur d’Emmanuel Macron ne les a jamais rendu. Sous serment, il avait affirmé devant la commission d’enquête du Sénat en septembre dernier que les deux passeports étaient toujours dans son ancien bureau à l’Élysée.

Les réactions 

– L’Elysée a demandé à Alexandre Benalla des explications sur “d’éventuelles missions personnelles et privées” qu’il aurait menées quand il travaillait pour la présidence. Selon le quotidien Le Monde, qui a révélé cette demande d’explication, le directeur de cabinet d’Emmanuel Macron a écrit le 22 décembre à Alexandre Benalla, licencié en juillet par l’Elysée, pour solliciter “toutes informations pertinentes” sur les activités de “consultant” dont il se prévaut désormais. L’envoi de cette missive intervient après un voyage d’Alexandre Benalla au Tchad, quelques semaines avant celui d’Emmanuel Macron, qui a suscité une controverse sur l’éventuelle persistance d’un lien entre lui et la présidence.

– Suite aux révélations de Mediapart, la présidence de la République indique “qu’elle ne dispose à ce stade d’aucune information remontée par les services de l’Etat concernés sur l’utilisation par M. Benalla des passeports diplomatiques qui lui avaient été attribués dans le cadre exclusif de ses fonctions à la Présidence de la République”.

L’enquête 

– Le Parquet de Paris annonce ce samedi 28 décembre, qu’il ouvre une enquête préliminaire pour abus de confiance, usage sans droit d’un document justificatif d’une qualité professionnelle, et exercice d’une activité dans des conditions de nature à créer dans l’esprit du public une confusion avec l’exercice d’une fonction publique ou d’une activité réservée aux officiers publics ou ministériels. Un signalement avait été transmis au parquet de Paris par Jean-Yves Le Drian, ministre des affaires étrangères, ce vendredi 28 décembre. 

– Dans un entretien avec le JDD, ce dimanche 30 décembre, l’ancien chargé de mission indique qu’il rendra ses deux passeports “dans les prochains jours” et affirme avoir récupéré ses passeports diplomatiques après son audition devant la commission d’enquête du Sénat le 19 septembre dernier. 

Let a comment