EN DIRECT – Attaque à Paris: “Le président n’a pas vocation à commenter mais à agir”, se défend Macron – LCI

Spread the love

ENQUÊTE

Selon nos informations, l’assaillant présumé a reconnu lors de sa garde à vue avoir fait des repérages jeudi sur les lieux de l’attaque, comme le montrent des images des caméras de vidéosurveillance où le voit regarder le bâtiment et faire des aller-retours, sans rester longtemps sur les lieux. 

Selon ses déclarations, Ali H., qui ne parle pas français et pas très bien l’anglais, pensait que les locaux de l’hebdomadaire satirique se trouvaient toujours rue Nicolas Appert après avoir des recherches. Lorsqu’il a attaqué les deux victimes, c’est donc bien Charlie Hebdo qu’il visait, pensant s’en prendre à deux de ses journalistes sans savoir qu’elles appartenaient à une autre société de production. Il avait une bouteille de White-spirit avec lui dans son sac à dos et envisageait de façon hypothétique d’incendier le bâtiment. 

Le suspect, qui s’est dit offensé par les caricatures de Mahomet republiées par Charlie, ne parle pas de Daech ni d’Al-Qaïda selon une source proche de l’enquête, il se dit simplement musulman. A ce stade, il semble avoir agi seul. Aucun élément de radicalisation n’a été trouvé par les enquêteurs, ni de revendication ou de lettre d’allégeance. Mais l’enquête se poursuit, avec l’analyse de son matériel électronique et les auditions des huit personnes de son entourage placées également en garde à vue. 

Leave a Reply