EN DIRECT – Attaque à Paris : la menace dans cette rue était “sous évaluée” selon Darmanin – LCI

Spread the love

LE POINT SUR L’ATTAQUE AU COUTEAU SURVENUE A PARIS 

  • Une attaque à l’arme blanche a été perpétrée ce vendredi à l’adresse des anciens locaux de Charlie Hebdo, rue Nicolas Appert, à la mi-journée. 

– Les deux victimes, prises en charge par les secours, sont dans un état d’urgence absolue mais leur pronostic vital n’est pas engagé. 

– Deux hommes ont été arrêtés. L’auteur principal ainsi que l’autre individu suspecté sont actuellement en garde à vue, entendus par les enquêteurs de la direction nationale de la police judiciaire et les enquêteurs de la DGSI. Le principal suspect a reconnu les faits. Cinq hommes ont été interpellés à Pantin (Seine-Saint-Denis) par les enquêteurs lors d’une perquisition à l’un de ses domiciles supposés.

– Selon nos informations, le principal suspect, interpellé place de la Bastille à Paris, a déclaré être âgé de 18 ans et être d’origine pakistanaise. Les enquêteurs vérifient son identité. Invité ce vendredi soir sur France 2, Gérald Darmanin a confirmé que cet homme, arrivé sur le sol français il y a trois ans, avait été arrêté il y a un mois pour port d’arme, un tournevis, mais qu’il n’était pas connu des services de police pour radicalisation. Selon le ministre de l’Intérieur, “manifestement, il s’agit d’un acte de terrorisme islamiste”.

– Une cellule de crise a été ouverte, place Beauvau. Jean Castex et Gérald Darmanin sont revenus de leur déplacement en Seine Saint Denis  pour se rendre sur place, avec le patron du parquet national antiterroriste, Jean François Ricard. 

– L’équipe de Charlie Hebdo a apporté son soutien aux victimes, alors que le procès de l’attaque de janvier 2015, se tient actuellement. Cathy Richard, avocate du fils de Bernard Maris, s’est dite “bouleversée” mais précise que ces faits n’ont pas à interférer avec le procès actuellement en cours.

Notre sélection d’articles sur le sujet :

>> Ce que l’on sait de ces attaques 

>> Les victimes de cette attaque sont deux journalistes, de l’agence de presse, Premières Lignes Télévision

>>La stupeur et l’état de choc à l’audience après l’attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo

>> La rue Nicolas Appert, à nouveau plongée dans l’horreur

>> Le témoignage de Paul Moreira, un des responsables de la société Première Ligne, raconte la scène à LCI.

>> Le soutien des journalistes de Charlie Hebdo, aux victimes, leurs “anciens voisins”

>> La classe politique, dans son ensemble, condamne cette attaque

>> Ce que l’on sait du principal suspect 

Leave a Reply