>>> Nos informations minute par minute :

7 heures. Des enquêteurs français attendus dans la matinée à Glasgow. Les policiers français de la Brigade nationale de recherche des fugitifs (BNRF) et de la PJ de Nantes étaient en route pour l’Ecosse pour vérifier formellement l’identité de Xavier Dupont de Ligonnès. Mais seule une expertise ADN confirmera son identité avec certitude.

2h30. Le procureur de la République de Nantes appelle à la « prudence ». Selon Pierre Sennès, le procureur de la République de Nantes, « il convient en l’attente de ces vérifications d’être prudents ». Le procureur poursuit : « Il y a une suspicion sur les empreintes mais c’est en cours de vérification, en cours de confirmation, et c’est pour ça que les enquêteurs partent en Ecosse ».

1h30. Fin de perquisition à Limay. Cette adresse est celle qui figure sur le passeport utilisé par Xavier Dupont de Ligonnès, selon une source proche du dossier. Des policiers en combinaison blanche étaient visibles, passant dans le jardin de la maison située dans une rue résidentielle bouclée de part en part.

Limay (Yvelines), samedi 12 octobre 2019. Une perquisition est menée dans un pavillon par les policiers/LP/Mehdi Gherdane
Limay (Yvelines), samedi 12 octobre 2019. Une perquisition est menée dans un pavillon par les policiers/LP/Mehdi Gherdane  

0h30. L’avocat de la famille reste prudent. Joint par Le Parisien, Me Stéphane Goldenstein, avocat de la mère et de l’une des sœurs (Christine) de Xavier Dupont de Ligonnès, attend « d’avoir la confirmation scientifique qu’il s’agit bien de Xavier Dupont de Ligonnès ». « Si oui, est-il l’auteur du quintuple meurtre ou ne l’est-il pas ? Là encore, j’attendrai de connaître ses explications », confie le conseil des deux femmes qui, par ailleurs, n’ont jamais cru à l’implication de leur fils et frère dans la tuerie de Nantes.

Advertisements

Leave a Reply