EN DIRECT – Affaire Daval: trois ans après la mort d’Alexia, le procès de son mari Jonathann débute – BFMTV

Spread the love

La piste du mari envisagée par les gendarmes “dans les premières 48 heures”

Le patron de la Section de recherche de la gendarmerie de Besançon, qui a mené l’enquête sur la mort d’Alexia Daval, a affirmé devant la cour d’assises que l’hypothèse Jonathann Daval avait été envisagée “dès les premières 48 heures” de l’enquête.

Interrogé par la suite par la cour d’assises sur les trois mois qui se sont passés entre la découverte du corps d’Alexia Daval et l’interpellation de son mari le 30 janvier 2018, le gendarme a expliqué qu’ils étaient nécessaires au temps de l’enquête, à la fois pour la mener à charge et à décharge mais aussi pour récupérer l’intégralité des résultats des expertises demandées.

Jonathann Daval affirme être “le seul impliqué”

Interrogé par le président de la cour d’assises sur les différentes versions qu’il a livré tout au long de l’information judiciaire, Jonathann Daval répond d’un simple “oui” à la question de savoir s’il est “le seul impliqué dans la mort” d’Alexia Daval.

Le magistrat avait juste avant tenu à rassurer l’accusé en lui assurant qu’il ne sera “pas jugé en fonction du retentissement médiatique”. “Quand vous vous adresserez à la cour, oubliez tout ça”, lui intime le président de la cour d’assises. 

Jonathann Daval en larmes dans le box des accusés

Jonathann Daval s’est mis à pleurer lorsque le président de la cour d’assises de Vesoul a évoqué la découverte du corps carbonisé d’Alexia dans le bois d’Esmoulins le 30 octobre 2017.

Jusqu’alors l’accusé, portant un masque, regardait fixement Matthieu Husson lire le rapport des faits.

La mère de Jonathann Daval va être entendue comme témoin

Les avocats de Jonathann Daval ont demandé à ce que la mère de l’accusé puisse être entendue comme témoin afin qu’elle assiste à la suite du procès. Elle sera entendue ce lundi à 14 heures.

En raison des mesures liées à la crise sanitaire, le public ne peut assister au procès. Me Schwerdorffer avait d’ailleurs demandé un report du procès afin que la famille de son client puisse être présente lors des débats.

“On voudrait la vérité”, confie Isabelle Fouillot

Isabelle Fouillot, la mère d’Alexia, attend des réponses de Jonathann Daval. Elle a expliqué à notre journaliste sur place qu’elle échange beaucoup de regards depuis l’ouverture du procès avec celui qu’elle considérait comme son fils.

“J’ai envie d’aller lui parler, de le questionner, dit-elle. On voudrait la vérité. On ne croit pas à sa version des faits la nuit de la mort d’Alexia.”

Isabelle Fouillot sera interrogée demain par la cour d’assises.

Un des jurés connaît l’oncle de l’accusé

Une jurée a indiqué au président de la cour d’assises de Vesoul, Matthieu Husson, lors de la suspension qu’elle connaît un oncle de Jonathann Daval. Elle a été logiquement remplacée par l’un des jurés suppléants.

La composition du jury reste toutefois la même: cinq femmes et un homme.

Un jury “à l’écoute de l’agresseur”?

Pour Me Isabelle Steyer, qui intervient dans de nombreux dossiers de violences conjugales, la composition du jury de la cour d’assises va avoir une influence sur ce procès. “On sait que les femmes n’ont pas envie de se projeter en la personne de la victime, explique l’avocate. Elles vont davantage peut-être écouter l’agresseur que la victime parce que c’est trop difficile pour elles de se mettre à la place d’une femme assassinée.”

Me Steyer rappelle que les parties civiles n’ont pas la possibilité de récuser des jurés. “Avoir cinq femmes et un homme, ce n’est pas égalitaire, ce n’est pas conforme à ce qu’on a dans la société.”

Les jurés ont été tirés au sort

Six jurés ont été tirés au sort pour juger Jonathann Daval. Cinq femmes et un homme font partis du jury d’assises. Quatre autres jurés ont été tirés au sort, il s’agit des jurés supplémentaires qui pourront être sollicités en cas de défaillance de l’un des jurés titulaires.

Le procès a débuté

L’audience a débuté à Vesoul. Pull marinière rouge et noir, cheveux coupés très courts, visage émacié et traits tirés… Jonathann Daval est arrivé devant la Cour d’assises, où il a décliné son identité.

Au première rang se trouvent Stéphanie et Grégory Gay, la soeur et le beau-frère d’Alexia Fouillot, et derrière eux les parents de la jeune femme, qui restent pour l’heure impassibles.

La famille d’Alexia Fouillot attend “de voir le vrai visage” de Jonathann Daval

“À quel moment nous a-t-il trahi? Qui est-il?” Ce sont quelques unes des questions que les proches d’Alexia Fouillot se posent encore aujourd’hui à propos de Jonathann Daval, selon Caty Richard, avocate d’une partie de la famille de la jeune femme.

“Jonathann leur a livre toute sa vie durant un double visage, il n’est jamais authentique”, a-t-elle commenté sur BFMTV avant l’ouverture du procès. “Il a créé la trahison de bout en bout. (…) Sa personnalité multiple commence bien avant la mort d’Alexia.”

“Il reste des zones d’ombre et il est absoluement certain qu’il s’est passé plus de choses que ce qu’il a reconnu”, estime l’avocate.

La mère d’Alexia espère “de nouvelles révélations”

Les parents d’Alexia Fouillot viennent d’arriver au tribunal de Vesoul (Haute-Saône), où va être jugé Jonathann Daval. “Je me sens un peu stressée”, mais “on est entourés de toute notre famille”, a confié sa mère face aux caméras.

“Nous on est là pour avoir de nouvelles révélations et puis mettre en exergue toutes les horreurs subies par Alexia”, a-t-elle poursuivi. “Je pense qu’on ne fait pas ça à un animal, c’est l’horreur la plus totale.”

Jonathann Daval “a annoncé des révélations, c’est ça notre impatience”, a abondé leur avocat, présent à leurs côtés.

“On espère que Jonathann Daval sera sincère”: la famille d’Alexia “est impatiente”, selon son avocat

Les parents d’Alexia “n’attendent pas une peine exemplaire, mais une peine juste”. Juste avant l’ouverture du procès de Jonathann Daval, l’avocat de la famille d’Alexia Fouillot a évoqué sur BFMTV les attentes des proches de la jeune femme, “impatients” face à cette échéance.

“Les parties civiles sont impatientes puisque nous avons vu ces derniers jours dans la presse que Jonathann Daval annonce des révélations”, a commenté Me Jean-Hubert Portejoie. “J’espère sincèrement que ces révélations permettront d’obtenir une réalité judiciaire parce qu’il y a encore de nombreuses zones d’ombre dans ce dossier, je pense à l’éventuelle préméditation, l’éventuelle complicité…”

“On espère qu’il soit sincère”, a poursuivi l’avocat. “Il ne l’a pas été très souvent. (…) Il a souvent été dans le déni, dans les mensonges”.

“Daval, la série”, la série documentaire événement à découvrir ce soir sur BFMTV

À l’occasion de l’ouverture du procès de Jonathann Daval qui a avoué le meurtre de sa femme Alexia Fouillot, BFMTV a choisi de consacrer sa première série documentaire à ce fait divers qui a glacé la France.

Qui est vraiment Jonathann Daval? Comment cet homme discret et apparemment sans histoire s’est-il retrouvé accusé du meurtre de sa femme? Comment les enquêteurs sont-ils remontés jusqu’à lui ? Que se passait-il au sein du couple qu’il formait avec Alexia? Comment a-t-il pu mentir à ses proches et à la famille d’Alexia pendant trois mois?

Les équipes de Ligne Rouge proposent le récit de ce drame familial en quatre épisodes, racontés chacun par un des personnages clés de l’affaire. Daval, la série est à suivre ce lundi et ce mardi à 21h sur BFMTV.

Le convoi de Jonathann Daval est arrivé vers 7h40 au tribunal de Vesoul

Le convoi de Jonathann Daval est arrivé vers 7h40 au tribunal de Vesoul (Haute-Saône), où il va être jugé. Il fera le déplacement tous les jours depuis la prison de Dijon, où il est incarcéré.

Le procès hors norme de Jonathann Daval s’ouvre ce lundi

Bonjour à tous et bienvenue dans ce direct consacré à l’ouverture du procès de Jonathann Daval. Trois ans après le meurtre de sa femme Alexia Fouillot, ce dernier est appelé à comparaître ce lundi à partir de 9 heures devant la Cour d’assises de la Haute-Saône.

L’affaire, survenue à l’automne 2017, avait profondément marqué les esprits. Le 30 octobre, le corps en partie calciné d’Alexia Daval, une employée de banque de 29 ans, était retrouvé dissimulé sous des branchages, dans un bois situé à quelques kilomètres du domicile des Daval à Gray-la-Ville (Haute-Saône).

C’est le mari, Jonathann, qui avait signalé deux jours plus tôt la disparition de son épouse lors d’un jogging. Les jours suivants, le visage baigné de larmes du trentenaire s’affichait dans les médias. Mais en janvier 2018, le veuf éploré devient suspect: placé en garde à vue, il craque et avoue le meurtre de se femme, survenu selon lui lors d’une violente dispute. On vous résume les multiples rebondissements de l’affaire dans cet article.

Leave a Reply