Posted on
Spread the love

En Chine, la reconnaissance faciale suscite l'inquiétude de 70% de la population

La numérisation des visages pour les contrôles d’identité est devenue obligatoire en Chine, et cette technologie est utilisée dans certaines universités pour l’enregistrement des étudiants ainsi que dans les centres commerciaux pour suivre les itinéraires empruntés par les consommateurs. Dans certaines toilettes publiques avancées, la reconnaissance faciale est même utilisée pour s’assurer que les gens ne prennent pas trop de mouchoirs afin de surveiller les actes d’abus de ressources.

Mais cette nouvelle technologie suscite de plus en plus d’inquiétudes dans l’Empire du Milieu. Selon un récent sondage mené auprès de 6 100 citoyens chinois, 79 % des répondants se disent préoccupés par les fuites de données sur la reconnaissance faciale, tandis que 39 % préfèrent les ” méthodes traditionnelles ” de faire les choses plutôt que la technologie de reconnaissance faciale.

Dans le même temps, environ 40 % des personnes interrogées indiquent n’avoir aucune idée de la façon dont leurs données faciales sont stockées et une écrasante majorité de 83 % des personnes interrogées espèrent que les opérateurs leur fourniront un moyen pratique de vérifier et de supprimer leurs données faciales, indique ce vendredi un rapport de recherche sur le développement chinois de la reconnaissance faciale.

Le manque de transparence sur la façon dont les données faciales sont protégées en Chine contraste fortement avec son déploiement massif dans le pays, car de nombreux dispositifs de reconnaissance faciale ne fournissent même pas de politiques de confidentialité ou d’accords d’utilisation, ce qui entraîne un manque de consentement des consommateurs.

publicité

Un consentement mal évalué

Dans de nombreux scénarios, les caméras peuvent commencer à recueillir les données faciales des personnes une fois qu’elles entrent dans leur champ d’application, la plupart des gens ne sachant même pas qu’ils sont filmés. Les dispositifs de reconnaissance faciale ne détaillent de plus pas comment les données faciales sont stockées et si elles peuvent être effacées, selon les conclusions du rapport.

Comme plus de la moitié des personnes interrogées ont déclaré ne pas avoir donné leur accord à voir leurs données stockées ou ne pas savoir si elles ont signé des clauses de confidentialité avec des fournisseurs de services de reconnaissance faciale, il est difficile pour les utilisateurs d’exiger des mesures de réparation raisonnables en cas de fuite de données, alerte en outre ce rapport explosif.

En octobre, un professeur d’université de la province chinoise du Zhejiang a poursuivi en justice un zoo local qui demande à tous les participants de s’enregistrer par reconnaissance faciale. Auparavant, le zoo utilisait la reconnaissance des empreintes digitales comme méthode d’enregistrement des participants. L’affaire, dans l’attente d’un résultat, est considérée comme la première procédure judiciaire en Chine sur le déploiement de la reconnaissance faciale, et a suscité à ce titre un vaste débat public.

Une technologie qui pose question

Alors que de nombreuses personnes pensent que la protection des données faciales est une question cruciale dans le déploiement de la reconnaissance faciale, d’autres, y compris le zoo incriminé, ont déclaré que le professeur a exagéré la valeur des données faciales car les empreintes digitales, les numéros de téléphone et les informations d’identification sont également des données privées mais les gens sont plus disposés à les remettre pour enregistrement.

Le récent sondage a également révélé que 41 % des répondants étaient prêts à utiliser la technologie de reconnaissance faciale, tandis que plus de 39 % étaient réticents à l’utiliser.

Environ 74 % des personnes interrogées ont déclaré que les citoyens chinois devraient avoir le choix de choisir entre la reconnaissance faciale et le contrôle d’identité traditionnel, au lieu de laisser une solution unique sans autres choix, a déclaré l’enquête.

Source : ZDNet.com

Advertisements

Leave a Reply