Élections US : les internautes font de moins en moins confiance aux réseaux sociaux

Spread the love

Au pays de l’oncle Sam, les citoyens réclament des plateformes sociales et des solutions technologiques permettant d’éviter les abus lors de la campagne électorale, mais ils disent aussi ne pas faire confiance aux réseaux sociaux sur ce point. 

Le constat est simple ! Selon les chiffres publiés récemment par le Pew Research Center, un 75% des Américains estiment que Facebook, Twitter et Google sont capables d’empêcher qu’une utilisation abusive de leurs plateformes soit faite durant la campagne présidentielle. Pourtant, 75% des Américains disent aussi ne pas faire confiance à ces géants du numérique. 

publicité

Entre le 6 et le 19 janvier dernier, 12 600 internautes ont été interrogés aux États-Unis. Parmi eux, seuls 5% déclarent être très confiant quant à la capacité de Google, Facebook et Twitter à limiter les abus à l’approche des élections. Et ça n’est pas une question de tendance politique, puisque 76% des républicains et 74% des démocrates ne cachent pas leur manque de confiance sur le sujet. 

L’âge, en revanche, est un paramètre plus intéressant. On constate que 31% des 18-29 ans restent assez confiants, alors que chez les plus de 65 ans ce chiffre descend à 20%. Quand vient la question de la responsabilité d’éviter les abus, 78% des sondés jugent que c’est aux réseaux sociaux et géants du numérique de faire le nécessaire. 

Une chose est sûre, la confiance envers les entreprises telles que Facebook et Google est à la baisse chez les électeurs américains. « En 2018, environ deux tiers des adultes disaient être peu convaincus par la capacité des géants du web à empêcher l’influence électorale sur leurs plateformes », rappelle Hannah Gilberstadt du Pew Research Center. Depuis, ce chiffre n’a cessé de croître !

Leave a Reply