Elections régionales : une majorité de maires favorables au maintien du scrutin au mois de juin – Le Monde

Spread the love

Consultés depuis vendredi par le gouvernement, les maires ont participé massivement et répondu plutôt clairement : d’après les chiffres communiqués par le ministère de l’intérieur lundi 12 avril, sur les quelque 24 257 édiles ayant répondu (soit 69 % de l’ensemble des maires de France), 13 513 (56 %) se sont déclarés favorables au maintien des élections régionales, prévues les 13 et 20 juin. 9 812 (40 %) participants se sont opposés au maintien et 4 % n’ont pas répondu à la question posée. Les deux élections avaient déjà été repoussées de mars à juin en raison de la crise sanitaire.

Ces résultats sont conformes à la position adoptée par l’Association des maires de France (AMF), présidée par François Baroin (LR), qui s’était déclarée pour un maintien des élections régionales et départementales dans un courrier publié vendredi.

La question doit, cependant, encore faire l’objet d’un débat suivi d’un vote mardi à l’Assemblée nationale et mercredi au Sénat. « Le ministre de l’intérieur a remis au premier ministre des évolutions possibles des modalités de scrutin en s’inspirant directement des propositions des maires nées de cette consultation », est-il précisé dans le communiqué.

Une consultation critiquée par l’opposition

L’initiative d’une consultation auprès des maires a suscité les critiques de l’opposition et de certains élus, qui ont reproché à l’exécutif de vouloir à nouveau repousser des élections réputées défavorables pour la majorité.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Calendrier des régionales : la consultation express des maires par le gouvernement fait un tollé

Le premier ministre, Jean Castex, avait toutefois indiqué la semaine dernière qu’il privilégiait « à ce stade » le maintien du scrutin aux dates prévues, les 13 et 20 juin.

Le Conseil scientifique avait estimé dans un avis rendu fin mars que la décision revenait au politique. Il recommandait toutefois un protocole sanitaire particulier en cas de maintien, notamment « de solliciter des personnes vaccinées », « c’est-à-dire des personnes plus âgées », pour tenir les bureaux.

Le vote pourrait se dérouler « en extérieur » et la tenue du scrutin « obligera à un nettoyage strict » des écoles mobilisées, suggérait également le Conseil scientifique.

Lire aussi : L’hypothèse d’un report des élections régionales inquiète l’opposition

Le Monde

Leave a Reply