Élections régionales : résultats et abstention, voici tout ce qu’il faut retenir du 1er tour – actu.fr

Spread the love
A l'issue du premier tour des élections départementales dans le Calvados, aucun des 172 candidats en lice n'a été élu.
17 conseils régionaux et 95 conseils départementaux sont soumis au renouvellement des urnes. (©Liberté Caen)

Reporté d’un an en raison de la crise sanitaire, le premier tour des élections régionales et départementales s’est tenu ce dimanche 20 juin 2021 en France, en dépit d’une faible participation.

Les électeurs se sont déplacés aux urnes de 8h à 18h ou 20h selon les villes pour élire d’une part leur futur(e) président(e) de région et ses conseillers, et de l’autre les conseillers départementaux. 

Résultats par région, taux d’abstention record, couacs dans certains bureaux de vote… Voici ce qu’il faut retenir de ce double scrutin, acte 1.

Les chiffres

• Le taux de participation pour ce premier tour était de 12,22% à 12h et de 26,72% à 17h.
• Au total, 17 conseils régionaux et 95 conseils départementaux sont soumis au renouvellement des urnes, en métropole et Outre-mer.

À lire aussi

>> Ces résultats ont été relevés dimanche, à 23h30.

En Auvergne-Rhône-Alpes

Donné favori, le président sortant Laurent Wauquiez (UD) est arrivé très largement en tête de ce premier tour, avec 43,79% des suffrages exprimés, très loin devant l’écologiste Fabienne Grebert qui ne comptabilise que 14,45% des suffrages et le candidat RN Andréa Kotarac (12,33%).

À lire aussi

En Bourgogne-Franche-Comté

C’est la présidente sortante Marie-Guite Dufay (PS, PCF) qui s’impose de justesse lors de ce premier tour avec 26,52% des voix. 

Julien Odoul (RN) arrive lui en seconde position avec 23,19%, suivi de Gilles Platret (LR), avec 21,04% des suffrages exprimés.

En Bretagne

En Bretagne aussi, c’est le président sortant Loïg Chesnais-Girard (PS/PCF) qui est en tête avec 20,95% des votes, juste devant Isabelle Le Callennec (LR) et Thierry Burlot (LREM/Modem/UDI), qui cumulent respectivement 16,27% et 15,53% des suffrages exprimés.

À lire aussi

En Centre-Val de Loire

C’est un résultat surprise : le président sortant François Bonneau (PS) se hisse en première position, avec 24,81% des voix.

Pourtant donné favori, le candidat RN Aleksandar Nikolic arrive lui en seconde position, avec 22,24% des suffrages exprimés. Il est suivi de Nicolas Forissier (LR), qui détient 18,82% des voix.

À lire aussi

En Corse

En Corse, comme en Martinique et en Guyane, ce sont des élections territoriales qui ont été organisées, afin d’élire les membres des institutions locales qui cumulent les compétences d’un conseil régional et d’un conseil départemental.

Ainsi, le vote du premier tour a donné Gilles Simeoni, le président sortant autonomiste, vainqueur, avec 29,19% des voix. Il devance ainsi la liste LR du maire d’Ajaccio Laurent Marcangeli (24,86%).

Dans le Grand Est

Dans la région Grand Est, c’est le président sortant Jean Rottner (LR), qui récolte le plus de voix : 31,15%, soit un avantage de dix points sur le candidat RN Laurent Jacobelli (21,12%).

Eliane Romani (EELV, PS, PCF) décroche la troisième position, avec 14,6% des suffrages.

À noter que la région détient un triste record, celui du taux d’abstention le plus élevé de France, à plus de 70%. Autrement dit, seulement 29,62% des électeurs sont allés voter.

À lire aussi

Dans les Hauts-de-France

Avec 41,39% des voix, Xavier Bertrand (DVD/LR/UDI), en fonction depuis 2016, s’impose largement au premier tour dans les Hauts-de-France. Il est suivi de Sébastien Chenu (RN), avec 24,37% des voix, et Karima Delli (union de gauche), à 18,99%.

Laurent Pietrazewski (LaREM) n’a lui récolté que 9,14% des votes, ce qui ne lui permet pas de se maintenir au second tour.

À lire aussi

En Île-de-France

Avec une grande longueur d’avance, c’est la présidente sortante de la région Valérie Pécresse qui décroche le plus grand nombre de voix, à savoir 35,94%.

Suivent le candidat du Rassemblement national Jordan Bardella avec 13,12% des suffrages exprimés et l’écologiste Julien Bayou, 12,95%.

Le centriste Laurent Saint-Martin récolte avec 11,76%. De son côté, la socialiste Audrey Pulvar récolte 11,07% des suffrages et Clémentine Autain (LFI) 10,24%.

À lire aussi

En Normandie

Le candidat Hervé Morin (Les Républicains, les Centristes, UDI, MoDem), qui est aussi le président sortant, arrive en tête de ce premier tour, avec 36,86% des voix, loin devant son concurrent Nicolas Bay (RN) qui récolte lui 19,86% des voix. 

En troisième position, on retrouve la liste PS/EELV/Générations de Mélanie Boulanger, qui obtient 18,37% des votes.

À lire aussi

En Nouvelle-Aquitaine

Avec 28,84% des suffrages, le candidat sortant Alain Rousset (PS) s’impose lors de ce premier tour, loin devant Edwige Diaz (RN), qui obtient 18,21% des voix et Geneviève Darrieussecq (LREM) qui est elle à 13,71%.

À lire aussi

En Occitanie

En Occitanie, c’est la présidente sortante Carole Delga (PS) qui est largement en tête du premier tour des élections, avec 39,57% des suffrages.

Avec 22,61% des voix, Jean-Paul Garraud (RN) se retrouve en deuxième position, suivi d’Aurélien Pradié (LR) qui récolte lui 12,19% des suffrages.

À lire aussi

Dans les Pays de la Loire

Elle s’est imposée face à huit candidats : au terme de ce premier tour, c’est la présidente sortante Christelle Morançais (LR) qui se trouve en tête, avec 34,29% des suffrages exprimés.

Derrière elle, les listes conduites par Matthieu Orphelin (EELV) et Guillaume Garot (PS) se suivent, avec 18,7% et 16,31% des voix.

À lire aussi

En Provence-Alpes-Côte d’Azur

Le candidat RN Thierry Mariani arrive en tête avec 36,38% des voix, tout juste devant le LR et président sortant Renaud Muselier (31,91%), un résultat serré et inattendu, le second étant jusqu’ici favori dans les sondages.

Vient ensuite l’écologiste Jean-Laurent Féliza, avec 16,89%, qui a décidé de maintenir sa liste au second tour.

À lire aussi

À Marseille, faute d’assesseurs, des dizaines de bureaux de vote n’ont pas pu ouvrir à l’heure. Sur les 481 bureaux de la ville, une quarantaine de présidents ne s’est en effet pas présentée ce dimanche matin, a détaillé la municipalité. Les absents ont finalement pu être remplacés en urgence par des fonctionnaires.

Leave a Reply