Elections anticipées au Canada : Justin Trudeau parie sur le bilan de sa gestion du Covid-19 pour obtenir un renouvellement de son mandat – Le Monde

Spread the love
Justin Trudeau en campagne à Ottawa au Canada, le 15 août 2021.

A deux ans du terme officiel de son mandat, le premier ministre canadien Justin Trudeau a décidé, dimanche 15 août, de déclencher de nouvelles élections fédérales. Il s’est rendu en famille à Rideau Hall (Ottawa), la résidence officielle de la gouverneure générale, la représentante de la Couronne britannique Mary Simon, afin de lui demander de dissoudre le Parlement et de rappeler les Canadiens aux urnes. Le scrutin se déroulera le 20 septembre, après une campagne électorale express de cinq semaines.

Après une première victoire pleine et entière en 2015, Justin Trudeau était à la tête d’un gouvernement libéral minoritaire depuis octobre 2019. Désormais candidat à sa propre succession pour un troisième mandat, le premier ministre a justifié dimanche sa démarche par la nécessité démocratique de « donner la parole aux Canadiens en ce moment historique », arguant que les décisions prises pendant la pandémie de Covid-19 n’avaient pu, par définition, être discutées lors du précédent scrutin. Ajoutant que celles à venir, en référence à la mise en place d’un éventuel passe sanitaire fédéral ou encore aux mesures de relance économique liées à cette crise, « vont définir l’avenir dans lequel vos enfants et vos petits enfants vont grandir ». « Vous avez votre mot à dire », a-t-il lancé.

Ces élections anticipées, attendues depuis plusieurs semaines, ne constituent pas une surprise ; mais tous les partis d’opposition en contestent l’opportunité. Car l’annonce est intervenue au moment même où la Santé publique canadienne confirmait le 12 août que « le pays était entré dans sa quatrième vague de Covid-19 ». Le principal concurrent de Justin Trudeau, le chef du Parti conservateur Erin O’Toole, a immédiatement réagi en jugeant « irresponsable » l’attitude du premier ministre dans ce contexte.

Fort de sondages favorables – le 14 août, l’institut Léger accordait 35 % des voix au Parti libéral contre 30 % au Parti conservateur – Justin Trudeau espère franchir la barre des 170 sièges à la Chambre des communes – il en dispose de 155 actuellement – pour retrouver une majorité. La mise en place de généreux dispositifs d’aides aux citoyens et aux entreprises pendant la pandémie ainsi que la réussite de la campagne vaccinale – 71 % des 38 millions de Canadiens ont reçu une première dose, 62 % sont complètement vaccinés – jouent en sa faveur. Après l’annonce en avril d’un plan de relance de 101,4 milliards de dollars canadiens (68,7 milliards d’euros), le premier ministre a par ailleurs mis son été à profit pour continuer à faire preuve de prodigalité, en promettant des transferts de milliards de dollars de fonds fédéraux vers les provinces.

Il vous reste 58.36% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Leave a Reply