Advertisements

Effondrement du pont de Mirepoix-sur-Tarn : le parquet de Toulouse ouvre une information judiciaire – LaDepeche.fr

Spread the love

l’essentiel Le parquet de Toulouse a annoncé qu’il allait ouvrir une information judiciaire pour « des chefs d’homicides involontaires » et de « blessures involontaires », dans le cadre de l’effondrement du pont de Mirepoix-sur-Tarn, survenu le 18 novembre dernier. Le procureur souligne notamment « une violation manifestement délibérée d’une obligation particulière de sécurité ou de prudence imposée par la loi ou le règlement », un tournant dans le dossier judiciaire.

C’est une nouvelle page qui se tourne dans le dossier judiciaire sur l’effondrement du pont de Mirepoix-sur-Tarn (Haute-Garonne), survenu le 18 novembre dernier. Ce lundi, le parquet de Toulouse a annoncé qu’il avait ouvert une information judiciaire le 12 décembre dernier suite aux « investigations approfondies réalisées en flagrance puis dans le cadre de l’enquête préliminaire ».

Dans un communiqué, le procureur nomme expressément les chefs d’accusation liés à cette nouvelle étape de l’enquête : des « homicides involontaires et blessures involontaires ayant entraîné une incapacité totale de travail inférieure à trois mois, délits aggravés par la violation manifestement délibérée d’une obligation particulière de sécurité ou de prudence imposée par la loi ou le règlement ». 

Un camion deux fois trop lourd

Le parquet de Toulouse affirme que « les investigations toujours en cours se poursuivent désormais sous l’autorité d’un juge d’instruction du tribunal de Grande instance de Toulouse. »

A lire aussi : À 8 heures, le pont s’est écroulé sous les yeux horrifiés du collègue du chauffeur poids lourd

Dans les faits, le 18 novembre dernier, le pont suspendu, qui se trouvait sur la commune de Mirepoix-sur-Tarn (Haute-Garonne), s’est effondré. La catastrophe a provoqué la mort d’une adolescente de 15 ans et d’un chauffeur de camion de 38 ans. Celui-ci était au volant d’un poids lourd de près de 50 tonnes. La circulation sur le pont de Mirepoix-sur-Tarn était autorisée pour les véhicules de 19 tonnes ou moins.

Advertisements

Leave a Reply