Dropbox va licencier 315 employés, la directrice de l’exploitation démissionne

Spread the love
Dropbox va licencier 315 employés, la directrice de l'exploitation démissionne

Dropbox va licencier 315 employés, soit environ 11 % de ses effectifs, afin de rationaliser la structure de son équipe et se concentrer sur ses principales priorités. La société de partage de fichiers en ligne a également révélé que la directrice de l’exploitation, Olivia Nottebohm, partait le 5 février.

Le PDG de Dropbox, Drew Houston, affirme que les licenciements sont nécessaires pour que la société puisse se concentrer sur des initiatives clés, qui comprennent l’amélioration de l’expérience de base de Dropbox et l’investissement dans de nouveaux produits pour les équipes distribuées.

« Au printemps dernier, je me suis engagé auprès de vous tous à préserver la sécurité de l’emploi jusqu’en 2020, et il était important pour moi que nous honorions cette promesse », a déclaré Drew Houston. « Mais en regardant vers 2021 et au-delà, il est clair que nous devons apporter des changements afin de créer une entreprise saine et prospère pour l’avenir. Au cours de l’année écoulée, nous avons beaucoup parlé de l’importance de préparer l’entreprise à la prochaine étape de croissance. Pour ce faire, il faudra se concentrer sans relâche sur des initiatives qui correspondent étroitement à nos priorités stratégiques, et avoir la discipline nécessaire pour s’éloigner de celles qui ne le font pas. Malheureusement, cela signifie que nous réduisons la taille de certaines de nos équipes. »

publicité

Conséquence du télétravail ?

En octobre, Dropbox a annoncé qu’il ferait du travail à distance le quotidien par défaut des employés, même une fois la pandémie de Covid-19 terminée.

Appelé “Virtual First”, cet effort vise à transformer les bureaux de l’entreprise en “Dropbox Studios”, où les collaborateurs se retrouvent avec leurs collègues pour une meilleure collaboration et la création d’une communauté. Dropbox a également encouragé les travailleurs à établir leurs propres horaires de travail au-delà des heures de collaboration de base définies par l’entreprise, dans un effort pour promouvoir le travail flexible.

« Les mesures que nous prenons aujourd’hui sont douloureuses, mais nécessaires. Nos récentes décisions concernant notre nouvelle structure de direction et notre politique de travail à distance nous ont mis sur la bonne voie, et nous devons maintenant nous assurer que nos équipes et nos investissements s’alignent également. Par exemple, notre politique “Virtual First” signifie que nous avons besoin de moins de ressources pour soutenir notre environnement de travail en interne. Nous réduisons donc cet investissement et redéployons ces ressources pour mener à bien notre ambitieuse feuille de route en matière de produits », ajoute le PDG.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply