Double meurtre dans les Cévennes: la traque du fugitif continue, un appel à se rendre de son père diffusé par haut-parleur – BFMTV.COM

Spread the love

La traque se poursuit dans les Cévennes pour retrouver Valentin Marcone.  Cet homme de 29 ans qui a tué son patron et un collègue dans une scierie du village de Plantiers (Gard) mardi matin, est toujours introuvable. Ce vendredi matin, les recherches ont repris dans un secteur difficile, vallonné et boisé de 350 km². Des hélicoptères équipés de caméras thermiques.

Les 350 gendarmes vont également se déplacer à pied sur le terrain avec un mégaphone et diffuser l’appel du père du fugitif lui demandant de se rendre.

“Le fugitif connaît parfaitement la zone, c’est un gros avantage sur les enquêteurs”

“350 gendarmes, c’est toute les unités de gendarmerie locales, et d’autres qui viennent de toute la France. Elles peuvent se relayer, mais est-ce efficace? Car on ne sait pas si le fugitif est toujours dans la zone ratissée”, estime de son côté ce vendredi sur RMC le Général Bertrand Soubelet, ancien directeur des opérations de la gendarmerie nationale.

Sur place, les gendarmes pensent que le fugitif a organisé sa défense avec un poste de combat avancé pour les attendre. Valentin Marcone est surarmé, il a notamment un pistolet automatique et un fusil à lunette longue portée.

 Il a également des vivres et un décrit par des psychiatres et des gens qui le connaissent comme “un peu paranoïaque”.

Avant le drame, il venait sur son lieu de travail avec un gilet de travail: “Le fugitif connaît parfaitement la zone, c’est un gros avantage sur les enquêteurs”, assure le Général Bertrand Soubelet, qui ajoute que la traque “peut durer”.

Jeudi, quatre familles du village des Plantiers contre lesquelles il avait des griefs ont été exfiltrées. Un appel à témoin a été lancé jeudi par les gendarmes. Les forces de l’ordre demandent aux éventuels témoins de n’intervenir “en aucun cas” et de contacter les enquêteurs au 04.66.38.67.22.

>> A LIRE AUSSI – Guerre au Proche-Orient: “Je ne vais pas m’excuser de ne pas avoir de morts côté israélien” se défend l’ambassadeur d’Israël en France

Leave a Reply