Disparition de Delphine Jubillar : “Je n’ai plus aucun contact avec Cédric”, la mère de l’accusé sort de son s – LaDepeche.fr

Spread the love

l’essentiel Neuf mois après la disparition de Delphine Jubillar dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, la mère de son mari Cédric, incarcéré en juin dernier et mis en examen pour meurtre sur conjoint, décide de prendre la parole. 

C’est une première. Nadine F., la mère de Cédric Jubillar, accusé du meurtre de sa femme Delphine et incarcéré depuis le 20 juin dernier, a décidé de sortir du silence. Elle s’est confiée auprès de nos confrères de Radio 100%.

Il a souvent été question d’elle ces derniers mois, mais la mère de famille a préféré rester discrète. Surtout depuis que les enquêteurs ont décidé de la placer en garde à vue avec son mari, le beau-père de Cédric, le 18 juin dernier.

A lire aussi : Disparition de Delphine Jubillar : la mère de son mari Cédric est “complètement perdue”

Deux jours d’interrogatoires au terme desquels elle était ressortie “brisée et complètement perdue”, dira son avocate Me Jessica Chefaroudi.

“Je veux m’occuper de mes petits-enfants”

Au lendemain de la garde à vue de Nadine Jubillar, son avocate était montée au créneau pour dénoncer ce qu’elle considère comme une “instrumentalisation”. “Les enquêteurs ont tout fait pour la persuader de la culpabilité de son fils”, clamait Me Chefaroudi.

“Elle n’est pas en mesure de savoir quoi que ce soit et n’est en rien convaincue de la culpabilité de son fils”. Aujourd’hui, Nadine F. dit “ne plus avoir aucun contact” avec Cédric. “Je l’aime, je suis sa maman, je serai toujours là pour lui. J’espère que la vérité va éclater et vite”.

A lire aussi : Disparition de Delphine Jubillar : la mère de Cédric “ne sait pas ce qu’il s’est passé” selon son avocate

Aujourd’hui, ce qui l’intéresse, c’est de “reprendre son rôle de grand-mère”, dit-elle. “Je veux m’occuper de mes petits-enfants et me tenir à l’écart le plus possible de toute cette hystérie”. 

Concernant Delphine, son sentiment a changé au cours des derniers mois. Elle non plus n’a plus d’espoir d’un dénouement heureux dans cette histoire. “Je n’ai pas participé aux battues, ni à la marche blanche. J’étais contre puisqu’une marche blanche, c’est pour une personne décédée. Pour moi elle était encore en vie”. Avant de se résigner.

“Ma belle fille était une personne très intelligente. Si elle était encore vivante, avec tout le battage médiatique autour de cette affaire, elle aurait redonné signe de vie, au moins aux enquêteurs”.

Nadine F. en colère après l’intervention du père de Cédric

Quant aux propos du père biologique de Cédric, intervenu il y a quelques jours dans nos colonnes, Nadine F. reste sans voix.

A lire aussi : EXCLUSIF. Le père de Cédric Jubillar se confie à La Dépêche : “Ça fait mal au cœur de le savoir en prison”

“Je veux lui demander pourquoi, depuis que l’affaire est apparue partout dans les médias, alors que des anonymes ont réussi à me contacter, pourquoi lui ne l’a pas fait ? Pourquoi, s’il dit s’inquiéter pour “le petit”, comme il l’appelle, pourquoi ne s’en est-il pas préoccupé pendant 34 ans ? Cédric a voulu connaître son père quand il avait 14 ans. J’ai fait les démarches en ce sens. Il est venu deux fois, lui a offert une paire de chaussures et un tee-shirt. Il n’a jamais donné de nouvelles. Il a besoin d’une reconnaissance médiatique en tant que papa de Cédric. Mais sa présence n’est pas opportune dans cette affaire”, dit la mère en colère.

Leave a Reply