Disparition de Delphine Jubillar : en prison, l’attitude de son mari Cédric “frôle l’arrogance” – Sud Ouest

Spread the love

Placé en détention provisoire vendredi dans le cadre de la disparition de son épouse, Delphine, disparue depuis le 16 décembre, Cédric Jubillar semble apprivoiser l’univers carcéral, sereinement

Cédric Jubillar a été mis en examen, vendredi, pour homicide sur conjoint. Il est accusé d’avoir, dans la nuit du 15 au 16 décembre derniers, donné la mort à son épouse, Delphine, infirmière de 33 ans, disparue depuis. Cette affaire a été ultra-médiatisée et plusieurs pistes ont été évoquées, la Toile prenant part aux investigations.

En détention provisoire depuis vendredi, Cédric Jubillar a passé ses premières nuits dans la maison d’arrêt de Seysses (31). Le trentenaire est particulièrement surveillé, selon les informations de « La Dépêche du Midi ». Des rondes très régulières sont effectuées par le personnel pénitentiaire afin de s’assurer qu’il n’attente pas à ses jours.

Appeler sa nouvelle compagne

Le trentenaire a été immédiatement placé à l’isolement afin de ne croiser aucun autre détenu, sa notoriété pouvant entraîner des troubles à l’ordre. Son comportement a marqué les surveillants : « Il garde le sourire depuis son arrivée. Son attitude frôle l’arrogance ». Déjà, lors de son transfert entre le palais de justice et la prison, le plaquiste a été particulièrement calme. L’une de ses premières actions en détention aura été de contacter sa nouvelle compagne avec le téléphone de sa cellule.

Leave a Reply