Advertisements

Disney+ dans les filets de Canal +

Spread the love

Disney+ dans les filets de Canal +

Toujours +

Le groupe Disney a décidé de mettre tous ses bijoux dans le même coffre : celui de Canal ! En effet Disney vient de confier l’exclusivité de la distribution de son service de SVOD à Canal+. De ce fait, Canal + sera « l’interlocuteur unique des opérateurs (télécoms) qui souhaitent distribuer ce nouveau service de SVOD en France » explique Maxime Saada. Mais Kevin Mayer précise : « en France, nous allons proposer les deux modèles, mais c’est sans doute via notre partenariat avec Canal + que nous toucherons le plus de monde. » Ce qui signifie que Disney+ ne renonce pas à la distribution directe en OTT. Aux Etats-Unis, l’application est disponible sur les terminaux suivants : Roku, Amazon Fire, Amazon Fire TV, Apple TV, Chromecast, iPhone, iPad et iPod Touch, téléphones et tablettes Android, Xbox One, PlayStation 4 et Smart TV LG, Samsung et Sony et enfin tous les navigateurs internet. Cela devrait donc être quasiment la même chose en France dès la fin du premier trimestre 2020.

Canal met le cap sur la distribution

Après beIN SPORTS il y a quelques jours, Canal + verrouille la distribution de Disney+ et devient le point de passage obligé pour signer des accords d’intégration du service de SVOD du studio américain. Une situation qui pourrait irriter certains FAI qui ne souhaitent pas se soumettre aux exigences de Canal qui de fait sera à la fois un partenaire pour la distribution de ses chaînes et de ses nouvelles offres et un concurrent avec son application myCanal distribuée en OTT. A l’heure où les réseaux subissent régulièrement des phénomènes de saturation, la bataille de la bande passante ne fait que commencer. 

Et pour renforcer ce partenariat, Canal complète son accord avec deux autres exclusivités : 

  • la diffusion de tous les films Disney, Pixar, Marvel, Lucasfilm et 20th Century Fox en première exclusivité dans son offre de télévision payante.
  • la distribution exclusive des chaînes Disney en France : Disney Channel, Disney Junior et National Geographic, Voyage et Fox Play.

Les prévisions de croissance de l’offre Disney+ – D.R.

Disney+ va impacter toute la filière audiovisuelle

Avec cet accord il sera donc très difficile de se procurer des films Disney sans passer par Canal, même si pour l’instant la Disneytek (les films du studio disponibles en EST) reste disponible chez certains FAI. Ensuite, se posera la question des droits en clair. En effet, les droits de diffusion en clair des différents studios Disney se sont répartis au fil des années entre les trois grands groupes en clair : TF1, M6 et France Télévisions. 

Mais avec le lancement de Disney+, on peut s’interroger sur le prix que les chaînes en clair seront prêtes à mettre pour diffuser des films et des séries de catalogue qui seront proposés sur la plateforme SVOD mais aussi pour les films de nouveauté qui risquent d’être trop chers si l’exploitation SVOD arrive rapidement dans le cadre de la nouvelle chronologie des médias qui prévoit que la SVOD sera à 15 ou 18 mois après la sortie salle alors que la fenêtre des chaînes en clair commencera à 20 mois.  

De plus l’offre SVOD de Disney+ devra se soumettre aux contraintes réglementaires de la nouvelle loi audiovisuelle et de la transposition de la Directive des Services de Médias audiovisuels dès 2021. Ce qui devrait offrir aux producteurs français de nouveaux débouchés sur une des plateformes les plus dynamiques des prochaines années.

Rendez-vous d’ici fin mars 

Le patron D2C de Disney promet un lancement qui « va être énorme d’un point de vue marketing » et qui aura lieu « d’ici la fin du mois de mars. » En attendant les patrons locaux de Disney et ceux de Canal profitent de cette annonce pour le faire savoir sur les réseaux sociaux. Il faut avouer que si Disney veut détrôner Netflix rapidement, il ne faut rien laisser au hasard, en particulier tout ce qui touche à la communication sur les réseaux sociaux.

Advertisements

Leave a Reply