Discours de politique générale de Jean Castex: la droite embarrassée, la gauche remontée – Le Figaro

Spread the love

Réservé aux abonnés

Le premier ministre a annoncé mercredi devant l’Assemblée nationale la feuille de route du gouvernement pour les prochains mois. Vives réactions dans l’hémicycle.

Jean Castex s’adresse aux députés après un vote de confiance suite à son premier discours de politique générale devant l’Assemblée nationale, à Paris le 15 juillet.
Jean Castex s’adresse aux députés après un vote de confiance suite à son premier discours de politique générale devant l’Assemblée nationale, à Paris le 15 juillet. MARTIN BUREAU/AFP

«Si la france est de droite, elle préférera toujours l’original à la copie.» À la tribune de l’Assemblée nationale, la conclusion du président du groupe LR, Damien Abad, sonne comme un aveu. Le discours de politique générale de Jean Castex a comme laissé coi les élus Les Républicains. Tout occupé à se différencier et à revendiquer leur opposition aux propos du nouveau premier ministre, une fois encore, issu de leur rang. Qualifiant la nouvelle tête de l’exécutif d’«îlot de droite dans un océan de “en même temps”», Damien Abad a préféré concentrer ses attaques non sur les mots du premier ministre mais sur le bilan de l’ancien gouvernement: les «trois ans de hausses de taxes et d’impôts», l’«impuissance face à une immigration incontrôlée» et une écologie «dogmatique»

L’accent appuyé de Jean Castex sur les territoires a, au contraire, été applaudi par le LR Dominique Bussereau, président de l’Assemblée des départements de France, jusque-là peu amène vis-à-vis de l’exécutif: «Je me réjouis

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 63% à découvrir.


Abonnez-vous : 1€ pendant 2 mois

Annulable à tout moment

Leave a Reply