DIRECT. “Xi Jinping, démission !”, ont crié les manifestants à Shanghai pour protester contre le “zéro Covi… – franceinfo

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #CHINE

11h20 : J’habite en Chine depuis quatre ans et je confirme cette panique généralisée. Chaque jour, les codes verts sont obligatoires partout, même pour rentrer chez soi. Et à la fois les tests Covid sont de plus en plus rares dans les rues. Sans parler des quarantaines à rallonges dans différentes villes. Résultat global : de nombreuses personnes perdent leurs emplois. Le doute s’installe dans les esprits. Avec les retransmissions de la Coupe du monde de foot, les Chinois découvrent qu’ils sont les seuls au monde à ne pas avoir fait de progrès depuis trois ans de lutte contre le covid. Une exaspération qui à présent se traduit par des manifestations qui se répètent. Mais la censure est à l’œuvre et il est difficile pour les gens de savoir ce qu’il se passe. Russie ou Chine, les médias sont à l’identique. Merci de relayer! 🙏🏻

11h10 : Dans les commentaires, , qui vit en Chine depuis plusieurs années, nous fait part de son vécu face aux restrictions strictes imposées par Pékin. Son témoignage nous éclaire sur la colère qui anime aujourd’hui les Chinois, nombreux à manifester dans plusieurs villes du pays. Merci à lui !

11h06 : De plus en plus d’habitants de #Wuhan descendent dans la rue, selon une source locale https://t.co/mzVDf9ieGs

11h04 : #Wuhan #Chine où l’on manifeste (courageusement) aussi contre la politique #Zérocovid et les #Confinements à répétition. La #Chine au temps du #Covid19 https://t.co/bhyIesyIjS

11h06 : Des manifestations ont également éclaté à Wuhan, contre la politique “zéro Covid”, rapportent le correspondant de France Télévisions à Pékin, Arnauld Miguet, ainsi que le journaliste Zhulin Zhang, de Courrier international.

11h01 : I’m heading home now. Just want to add how incredible this is. Never seen anything like this in the decade that I report on China. The anger seems too much to crack down on. Wonder what happens next.

11h00 : “Je veux souligner que ce qu’il se passe est incroyable. C’est la première fois que je vois ça depuis 10 ans que je couvre la Chine”, a déclaré pour sa part une journaliste du média néerlandais Trouw, sur Twitter, hier soir.

10h56 : “A bas le Parti communiste ! ” entendu cette nuit à #Shanghai ” “Ces mots n’avaient jamais été prononcés en public en #Chine depuis 1989”, confie un habitant ce dimanche, après une nuit de protestations par des centaines de jeunes. https://t.co/IHsrsvZPm4

10h56 : Cela s’est passé cette nuit à #Shangai. Fil (décousu) à dérouler . La colère gronde face aux mesures très strictes imposées par Pékin pour tenir sa stratégie #zeroCovid. #Chine https://t.co/QfDUoLW2QR

11h00 : La colère gronde face aux mesures très strictes imposées par Pékin dans le cadre de sa stratégie “zéro Covid”. Le correspondant à Shanghai des Echos tweete des images ainsi que des témoignages recueillis dans ces manifestations inédites, dans un pays qui réprime sévèrement toute contestation.

09h59 : Or lives lost in a bus transporting people to quarantine facilities?”

09h59 : “Imagine who can accept not being allowed to leave the house for four months, with no food, no medicine for the chronically ill, and a woman in labor hemorrhaging in front of the hospital because she has no PCR test result?

10h53 : “Imaginez qui peut accepter de ne pas être autorisé à quitter son domicile pendant quatre mois, sans nourriture, sans médicament pour les personnes qui souffrent de maladies chroniques, et une femme qui accouche et fait une hémorragie devant l’hôpital car elle n’a pas le résultat de son test PCR ? Ou des gens qui meurent dans un bus qui les emmène en quarantaine ?

Sur Twitter, un correspondant de DW et du Guardian basé à Taïwan, donne la parole à des personnes qui manifestent à Shanghaï contre les restrictions du gouvernement et sa politique du “zéro Covid”.

10h01 : Ils ont brandi des feuilles de papier blanc pour protester contre la censure. A Shanghai, des centaines de personnes ont manifesté dans l’après-midi contre la politique “zéro Covid” du gouvernement chinois, avant d’être dispersées par la police, a rapporté un témoin à l’AFP. Une autre manifestation avait déjà éclaté à l’aube, dans cette même ville.

09h18 : “Ce que je ressens, c’est que pour quelques heures, je suis libre, pour une fois, je peux dire ce que j’ai envie de dire”. En l’entendant, son amie éclate en sanglots. “C’est la première fois que je vois ça en Chine”, justifie-t-elle https://t.co/YTLqDNsNSn

09h17 : Manifestation de soutien à Urumqi à Shanghai, et contre la politique sanitaire. “Nous voulons la liberté, la démocratie la liberté d’expression de la presse” demandent les jeunes rassemblés (Je laisse les sinisants apprécier ce dernier slogan). Je n’ai jamais vu ça en Chine https://t.co/nTSxRre1NP

09h41 : Sur Twitter, le correspondant en Chine du Monde, de Radio France et RFI, donne la parole à de jeunes manifestants. Ils font part de leur émotion face à cette mobilisation inédite dans un pays où les manifestations sont réprimées.

09h13 : Plusieurs centaines d’étudiants de la prestigieuse Université Tsinghua, à Pékin, ont manifesté contre la politique gouvernementale de lutte contre le Covid-19. Cette protestation est intervenue à la suite d’un autre rassemblement, dans la nuit, sur un autre campus, à l’Université de Pékin, ainsi qu’à Shangai et dans d’autres villes du pays. Des protestataires à Shanghai, le 27 novembre 2022.  (AFPTV)(AFPTV)

10h41 : Voici notre premier point sur l’actualité :
La colère monte en Chine contre la draconienne politique de “zéro Covid” pratiquée par le gouvernement depuis près de trois ans. Des protestations ont éclaté ce matin dans plusieurs villes du pays, dont Shanghai, où des manifestants ont appelé à la démission du président Xi Jinping.

Trois immeubles, soit 17 habitants au total, ont été évacués dans la nuit, à Lille (Nord), en raison d’un risque d’effondrement, rapporte France Bleu Nord. Les évacuations se multiplient, deux semaines après l’effondrement d’immeubles qui a fait un mort rue Pierre-Mauroy.

• Vainqueur du Danemark (2-1), la France est le premier pays qualifié pour les huitièmes de finale. Kylian Mbappé s’est offert un doublé décisif (61e, 86e), crucial pour les Bleus. “Le premier objectif est atteint“, s’est félicité Didier Deschamps. Lionel Messi a tracé le chemin de la victoire de l’Argentine face au Mexique (2-0). Les hommes de Lionel Scaloni devront s’imposer face à la Pologne pour s’éviter des comptes d’apothicaire.

Une femme a été retrouvée morte et une dizaine de personnes sont toujours portées disparues, après un glissement de terrain provoqué par de fortes pluies sur l’île italienne d’Ischia, au large de Naples.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *