DIRECT. Violences à Dijon : le secrétaire d’Etat à l’Intérieur Laurent Nuñez est attendu sur place – Franceinfo

Spread the love

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #DIJON

Image

Image

Image

07h48 : Le directeur de France 3 Bourgogne-Franche-Comté, Samuel Peltier, “condamne fermement” l’agression d’une équipe de journalistes de France 3 et a porté plainte au nom de France Télévisions.

07h44 : La police est intervenue, hier soir, vers 20 heures, dans le quartier sensible des Grésilles “suite à deux agressions”, selon Frédéric Sampson, le directeur de cabinet du préfet de Côte-d’Or, interviewé ce matin sur France Bleu Bourgogne. Les deux agressions concernent et “une équipe de journalistes de France 3” et “un automobiliste qui a été sorti de sa voiture et qui a vu sa voiture projetée contre une barricade enflammée par ces individus cagoulés”. Quatre personnes ont été interpellées hier soir et il n’y a pas eu “d’interpellations supplémentaires dans le courant de la nuit”.

07h40 : Hier soir, le ministère de l’Intérieur a jugé “inadmissibles” les “violents troubles à l’ordre public et les actes d’intimidation” de ces derniers jours, promettant “une réponse ferme”.

07h38 : Le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur Laurent Nuñez doit se rendre aujourd’hui à Dijon alors qu’un quartier de la ville a fait face, hier, pour la quatrième soirée consécutive, à des affrontements entre des dizaines de personnes armées de barres de fer et d’armes de poing.

07h29 : Il est 6 heures et quelques minutes, le café est bien chaud, faisons un premier rappel des principaux titres :

• La crainte d’un retour de la pandémie se précise-t-elle à Pékin ? La situation est “extrêmement grave” à Pékin, avertit la mairie de la capitale chinoise, où 27 nouvelles contaminations par le Covid-19 ont été recensées.

• Nouvelle soirée tendue, hier, à Dijon. La police dit avoir rétabli le calme vers 22h30. Un quartier de la ville est le théâtre d’affrontement entre locaux et Tchétchènes depuis vendredi dernier.

• L’attestation de déplacement dans les transports franciliens est supprimée dès aujourd’hui. Nous en parlons dans cet article en détaillant les mesures toujours obligatoires en France.

• Après trois mois de crise sanitaire, médecins, aides-soignants et infirmiers vont battre le pavé un peu partout en France pour rappeler le gouvernement à ses promesses sur l’hôpital, en plein “Ségur de la santé”. De Paris à Montpellier, plus de 220 rassemblements sont prévus dans le cadre de cette journée d’action nationale.

Leave a Reply