DIRECT. Une suspension sera “systématiquement envisagée pour chaque soupçon avéré” de racisme chez les forc… – Franceinfo

Spread the love

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #VIOLENCES_POLICIERES

17h05 : Cette méthode dite de “l’étranglement” ne sera plus enseignée lors des formations en école de police, précise Christophe Castaner.

17h03 : Christophe Castaner annonce une réforme des techniques d’interpellation. “La méthode de la prise par le cou sera abandonnée, indique le ministre de l’Intérieur.

17h02 : “La police française, ce n’est pas la police américaine”, insiste encore une fois Christophe Castaner.

17h00 : “Je ne laisserai pas les agissements odieux de certains jeter l’opprobre sur toute une institution”, déclare le ministre de l’Intérieur.

17h00 : Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, indique avoir demandé aux directions de la gendarmerie et de la police nationale “qu’une suspension soit systématiquement envisagée pour chaque soupçon avéré d’acte ou de propos racistes.

16h55 : “Aucun accroc à la déontologie ne peut être toléré“, lance le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner.

16h52 : “Je veux une tolérance zéro contre le racisme dans notre République”, et “contre le racisme au sein des forces de l’ordre”, déclare Christophe Castaner.

16h50 : “Je le dis avec fermeté, encore une fois : le racisme n’a pas sa place dans notre société et encore moins dans notre police républicaine”, déclare le ministre de l’Intérieur.

16h49 : “Nous ne cesserons de défendre l’honneur des forces de l’ordre”, assure Christophe Castaner, qui souligne que la situation aux Etats-Unis est différente de la situation française.

16h48 : “Je ne souhaite pas alimente le cercle vicieux de l’outrance qui fait qu’à chaque réponse, on se comprend un peu moins”, déclare le ministre de l’Intérieur, qui parle du “peuple français partagé par les forces de l’ordre”.

16h47 : Le ministre de l’Intérieur évoque “un puissant cri contre la haine, la discrimination” en parlant des nombreuses manifestations parties de Minneapolis qui ont ensuite gagné de nombreux pays.

16h46 : Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur, commence à s’exprimer. Vous pouvez la regarder en direct par ici.

16h40 : Avec un peu de retard, et avant la conférence de presse de Christophe Castaner, faisons un nouveau rappel des principaux titres :

• Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner doit s’exprimer, à 16h30, “au sujet de la question du racisme et de la mise en cause des forces de l’ordre”. Suivez la situation dans notre direct.

• Le procureur de la République de Paris annonce que dans l’affaire Adama Traoré “les trois magistrats instructeurs entendent convoquer deux témoins pour audition. Le procureur de Paris écrit dans un communiqué que “cette décision des magistrats instructeurs a été annoncée aux parties le 10 avril 2019”. Le procureur Rémy Heitz conclut avec ces mots : La justice met tout en œuvre pour parvenir à la manifestation de la vérité sur les circonstances du décès d’Adama Traoré.

• La police des polices s’est vu confier 1 460 enquêtes judiciaires en 2019 (+23,7%), dont plus de la moitié visent des accusations de “violences” des forces de l’ordre, selon le rapport annuel de l’IGPN.

• Le ministère de l’Education nationale se dit “prêt à desserrer” les mesures de lutte contre le Covid-19 “si les autorités sanitaires nous disent qu’on peut y aller”. Les voix appelant à l’allègement des protocoles sanitaires dans le primaire et dans le secondaire se multiplient. Nous expliquons dans cet article pourquoi cette idée progresse.

16h29 : Bonjour @Em. Non, Christophe Castaner ne s’est pas encore exprimé sur ces nouvelles révélations. Il va très probablement le faire lors de cette conférence de presse.

16h29 : Bonjour ! A la suite des nouvelles révélations de Streetpress, Christophe Castaner saisira-t-il de nouveau le Procureur de la République ? S’est-il exprimé sur la question ?

16h15 : La prise de parole de Christophe Castaner “au sujet de la question du racisme et de la mise en cause des forces de l’ordre” est prévue à 16h30.

16h14 : SOS Racisme attend de pied ferme la prise de parole du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner après les nouvelles révélations du site Streetpress sur un autre groupe Facebook (comptant environ 9 000 personnes, “pour beaucoup membre des forces de l’ordre”) où s’échangent des messages racistes. “L’existence des ces groupes montre que le problème du racisme au sein des forces de l’ordre est une problématique essentielle”, écrit l’association.

16h00 : A Nantes, la manifestation s’est déroulée dans le calme. L’heure est maintenant à la dispersion, rapporte France Bleu Loire Océan.

15h17 : Le site d’informations Streetpress, à l’origine des révélations sur le groupe Facebook rassemblant environ 8 000 personnes dont une majorité de policiers et quelques gendarmes, remet le couvert. Un policier lui a rapporté l’existence d’un autre groupe Facebook réunissant quelque 9 000 personnes, “pour beaucoup membre des forces de l’ordre”. Des messages racistes y sont également échangés, indique Streetpress.

15h13 : La mort de George Floyd, aux Etats-Unis, a remis au cœur de l’actualité la question des violences policières, du racisme et du racisme dans la police. Mais, à l’échelle française, Christophe Castaner fait face à des dossiers brûlants relatifs à ces questions :

• La mort d’Adama Traoré (survenue en juillet 2016). Emmanuel Macron a d’ailleurs demandé à la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, de se pencher sur le dossier.

• Les messages publiés dans un groupe privé Facebook (rassemblant quelque 8 000 personnes) où de nombreux policiers s’échangent des messages et des photomontages ouvertement racistes et sexistes. Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire.

• Un groupe WhatsApp dans lequel des policiers de Rouen (Seine-Maritime) échangeaient des propos racistes et sexistes. Les agents sont renvoyés en conseil de discipline.

15h05 : Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner doit s’exprimer dans environ une heure et demie. Et nous constatons que l’exécutif prend toujours soin d’éviter l’expression “violences policières” :

• Officiellement, Christophe Castaner doit s’exprimer tout à l’heure “au sujet de la question du racisme et de la mise en cause des forces de l’ordre”.

• Ce matin, Marc Fesneau, ministre chargé des relations avec le Parlement, a déclaré : “Le président de la République a souhaité qu’on puisse accélérer sur ces choses pour donner à la police les mots d’ordre qu’il faut pour que ce qui peut parfois paraître constituer des dérapages ne se produisent pas.”

14h56 : Selon le quotidien régional Presse-Océan, quelque 2 500 personnes participent à une manifestation à Nantes contre les violences policières et le racisme. Nous ne disposons pas encore de l’estimation des autorités.

14h40 : Une manifestation a lieu à Nantes contre le racisme et les violences policières.

14h01 : Il est 14 heures, que retenir de l’actualité ?

• Après une première demande en ce sens en janvier,Emmanuel Macron a demandé au gouvernement “d’accélérer” le mouvement pour formuler des propositions visant à “améliorer la déontologie” des forces de l’ordre. Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner doit s’exprimer tout à l’heure aux alentours de 16h30. Suivez la situation dans notre direct.

• La police des polices s’est vu confier 1 460 enquêtes judiciaires en 2019 (+23,7%), dont plus de la moitié visent des accusations de “violences” des forces de l’ordre, selon le rapport annuel de l’IGPN.

• Le ministère de l’Education nationale se dit “prêt à desserrer” les mesures de lutte contre le Covid-19 “si les autorités sanitaires nous disent qu’on peut y aller”. Les voix appelant à l’allègement des protocoles sanitaires dans le primaire et dans le secondaire se multiplient. Nous expliquons dans cet article pourquoi cette idée progresse.

• Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, annonce sur franceinfo plus de 50 000 contrôles “d’ici la fin de l’été” pour traquer d’éventuelles fraudes au chômage partiel dans les entreprises.

12h27 : Mercredi dernier, Christophe Castaner, devant les sénateurs, a promis que chaque faute, chaque excès, chaque mot, y compris des expressions racistes [chez les policiers] ferait “l’objet d’une enquête, d’une décision, d’une sanction”.

12h24 : “Dans le contexte d’émotion suscité par la mort de George Floyd aux Etats-Unis, une partie de la communauté nationale proteste contre le racisme et met en cause l’action des forces de l’ordre. Nous voulons répondre à cette colère par la transparence et par l’action”, a expliqué Matignon. Les services du Premier ministre ont précisé qu’Edouard Philippe et Christophe Castaner ont fait le point, hier, “sur le travail engagé depuis plusieurs mois par le ministère de l’Intérieur sur le cadre technique et déontologique d’intervention des forces de l’ordre”.

12h23 : Après avoir formulé une première demande en ce sens en janvier,Emmanuel Macron a demandé au gouvernement “d’accélérer” le mouvement pour formuler des propositions visant à “améliorer la déontologie” des forces de l’ordre. Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner doit s’exprimer tout à l’heure aux alentours de 16h30.

Leave a Reply