Advertisements

DIRECT TEMPÊTE CIARA : jusqu’à près de 200 km/h en Corse – La Chaîne Météo

Spread the love
Par Gilles MATRICON, météorologue

Ce lundi à 15h, les vents dans l’ensemble ont peu évolué avec toujours la tempête sur la Haute-Corse avec des rafales maximales autour du cap Corse à près de 200 km/h. A l’opposé en Bretagne et sur les côtes de la Manche, les vents tempétueux commencent à rentrer davantage dans les terres. On relevé ainsi 109 km/h sur le nord Finistère à Landivisiau(29 , un vent plus fort qu’hier!

A 14h20 la tempête touche la Haute-Corse, les reliefs des Alpes Maritimes alors qu’à l’opposé, du Finistère au Cotentin un nouvel épisode tempétueux un peu moins intense qu’hier se met en place. On enregistre ainsi en Haute-Corse 162 km/h au cap Corse, 148 km/h au cap Sagro(2B), 150 km/h à l’île Rousse(2B) et jusqu’à 140 km/h sur les reliefs à près de 2000 m.

Dans les Alpes-Maritimes, la tempête concerne l’intérieur du département et les reliefs avec en moyenne 90 à 140 km/h, mais jusqu’à 165 km/h au nord à Péone à près de 1800 m.

Entre le Finistère et le nord Cotentin, les vents deviennent tempétueux depuis une heure avec notamment 163 km/h au phare de Gatteville (50), et entre 90 et 110 km/h ailleurs.

Ce renforcement va se poursuivre sur la Bretagne et le Cotentin au cours des prochaines heures,  tout en s’étendant à l’ensemble des côtes de la Manche jusqu’aux Hauts-De-France.

A 12h42, la mer est démontée sur les côtes de Seine-Maritime alors que la pleine mer est atteinte !

A 12h, le vent baisse encore d’un cran sur la plupart des régions. Les vents les plus forts ne se trouvent plus qu’à l’extrême nord-est, en Alsace-Lorraine, avec des vents dépassant les 80 à 90 km/h. Les vents violents se décalent toujours plus vers l’est, en Allemagne. En revanche, le vent se renforce très nettement en Corse où on relève 175 km/h au Cap Corse. C’est aussi la tempête dans les Alpes en altitude.

Sur la moitié nord, l’accalmie se met en place avant un renforcement du vent qui reprendra sur les côtes de la Manche en fin de journée.  

En cette fin de matinée, on recense deux blessés dans le département du Haut-Rhin. En Moselle, plusieurs écoles sont fermées.

Dans le Calvados, un sexagénaire est décédé après être tombé de son toit. Dans le même département, la préfecture a annoncé la fermeture du pont de Tancarville et du pont de Normandie dans les deux sens de circulation pour tous les types de véhicule ainsi que les piétons.

A 10h25, le vent faiblit davantage. On relève désormais 70 à 90 km/h en rafales à l’intérieur des terres. Les rafales supérieures à 100 km/h sont très localisées, notamment sur la Côte d’Opale, les reliefs alsaciens et les littoraux exposés de la Manche.

A 9h22, l’accalmie se dessine de plus en plus. En 2 à 4h, le vent est passé de 112 à 81 km/h à Nancy (54), et de 121 à 94 km/h à Volmunster (57). Vers les littoraux, les vents restent encore fort avec localement plus de 110 km/h au nord. Des dégâts sont observés sur de nombreuses routes, ce qui rend parfois la circulation difficile. 

A 8h20, le vent contiue de faiblir. Nous sortons petit à petit de la période critique. Les vent sont encore forts, avec 106 km/h à Volmunster (57) et 132 km/h au Ballon de Servance (70).

Vers les littoraux du nord-ouest, les rafales avoisinent 100 à 110 km/h. 

A 8h selon nos dernières informations, une personne est décédée à Drancy, en Seine-Saint-Denis, hier après-midi. Ce quadragénaire est violemment tombé de sa trottinette sur la tête, probablement renversé par une violente rafale. Les secours n’ont pu que constater le décès. 

A 7h30, 130 000 foyers sont privés d’électricité en Bretagne, Normandie, les Hauts-de-France, le Grand Est, l’ïle-de-France et le Centre selon Enedis. Les transports en commun en Île-de-France sont perturbés.

A 7h14, le vent faibit mais reste fort sur les littoraux du nord-ouest avec encore 90 à 110 km/h. 

Sur le Grand Est, les valeurs de vent sont similaires avec notamment 113 km/h à Rodalbe (57), et jusqu’à 135 km/h à Delouze-Rosières (55). En altitude, les vents sont toujours un peu plus violents avec 156 km/h au Ballon de Servance (70).

A 6h40, la tempête Ciara apporte toujours des rafales de vent puissantes sur la moitié nord de la France. On relève sur les côtes de la Manche 126 km/h à Barneville-Carteret. Dans les Hauts-de-France, une rafale a été mesurée à 120 km/h au cap Gris-Nez.

C’est dans le nord-est qu’on trouve les rafales les plus puissantes, mais à 1000 mètres d’altitude, avec des valeurs comprises entre 120 et 140 km/h, dont une rafale de 177 km/h à Markstein. A Strasbourg, une rafale de vent a été mesurée à 121 km/h, constituant un nouveau record mensuel à la station dont les relevés remontent à 1981.

Entre 6 heures et 9 heures, on attend un affaiblissement progressif du vent. L’effet soufflerie, d’un vent moyen fort et continu, devrait s’estomper. Toutefois, un régime d’averses se mettra en place. Il provoquera de violentes rafales sous certaines averses.

Le vent n’est pas la seule menace. Des submersions marines pourraient survenir sur la côte d’Opale au moment de la marée haute vers midi.

Côté transport, la situation reste également perturbée. Le trafic TER est arrêté jusqu’à nouvel ordre dans les Hauts-de-France. En Île-de-France, les conditions météorologiques perturbent d’ores et déjà le trafic TER. D’autres trains régionaux en Alsace-Lorraine ont été supprimés. 

On peut également s’attendre à des perturbations pour les vols. L’aéroport de Beauvais a notamment suspendu les vols jusqu’à 7 heures ce matin. Ailleurs, attendez-vous à des retards voire des annulations notamment à Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly, Caen, Lille et Brest. Pour les transports maritimes, les ferries entre Calais et Douvres restent à quai.

Ce dimanche 

A 21h45, les lignes de grain se multiplient sur le nord et l’est de la France, de la Normandie au Val de Loire au Grand Est en passant par le Bassin parisien, signe d’une très forte instabilité de l’atmosphère liée à l’enfoncement d’air plus frais provenant des îles Britanniques entrant en contact avec de l’air très doux qui remonte de Méditerranée. Ces lignes de grain sont d’autant plus puissantes qu’elles se produisent sous le Jet Stream qui circule à 400 km/h vers 9000 mètres d’altitude.

Ces lignes de grains s’accompagnent donc de puissantes bourrasques de vent puisqu’on a relevé des pointes à 94 km/h à Orléans (45), 95 km/h à Nancy (54), 97 km/h à Metz (57), 98 km/h à Châteauroux (36) et 101 km/h à Châlons-en-Champagne (51). 

Dans les prochaines heures, toutes ces régions resteront en prise avec cette très forte instabilité et ces vents violents et même tempétueux avec des rafales entre 100 et 120 km/h dans les terres, jusqu’à 140, voire 150 km/h sur les caps et côtes exposés des bords de Manche ainsi que sur le massif vosgien.

A  20h30, la tempête Ciara s’étend sur le Grand Est avec notamment sur le relief vosgien des rafales de 138 km/h à la crête de Markstein à près de 1200 m. Si dans les plaines, les rafales atteignent 75 à 95 km/h le plus souvent, attention car la tempête va s’intensifier au cours des prochaines heures. En direction du bassin parisien puis vers la Normandie les vents très violents persistent entre 80 et 100 km/h. C’est sur la côte d’Opale que l’on observe le renforcement le plus important au cours de la dernière heure, avec dorénavant 139 km/h au cap Gris-Nez et 128 km/h sur Boulogne-sur-Mer. Le long des côtes de la Manche la tempête sévit toujours avec des rafales entre 90 et 110 km/h mais surtout 115 à 151 km/h(phare de Gatteville) sur le nord Cotentin.

La tempête rend très délicat l’atterrissage des avions par vents de travers sur les pistes de certains aéroports du nord de la France et en Europe du nord, et obligent parfois ceux-ci à se déroutés.

En mer, les vagues se stabilisent autour de 6m en mer d’Iroise, avec des hauteurs maximales entre 8 et 12m

A 20h, l’Europe du Nord est également fortement touchée.

La tempête Ciara a déjà fortement touchée le nord de l’Europe, et surtout l’Ecosse.

Déjà samedi, les vents soufflaient en tempête sur les reliefs Ecossais des Cairngorms avec des rafales à 190 km/h en soirée et 110 km/h en plaine. Avec Ciara ce dimanche, le stade de la forte tempête a été atteint. Les plus fortes rafales, qui ont commencé à toucher l’ouest ce matin avec 110 km/h sur les côtes et 170 km/h sur les reliefs, ont atteint cette après-midi plus de 200 km/h sur les Cairngorms. Après le passage du front froid de la perturbation associé à cette tempête, la période actuelle est à « l’accalmie » avec une nette baisse des vents. La tempête faiblit également sur les Pays-Bas où des vents à plus de 140 km/h ont été enregistrés sur les côtes et même 190 km/h en mer sur une plate-forme pétrolière. Le Danemark a aussi subit des vents tempétueux entre 110 et 140 km/h sur la côte ouest. La tempête se dirige maintenant vers la mer Baltique, la Pologne et  le centre de l’Allemagne

A 19h, la tempête commence à toucher la Lorraine avec de fréquentes rafales à plus de 90 km/h mais surtout 121 km/h observés à Mouzay dans la Meuse(55). A part une nouvelle valeur exceptionnelle de vents à 165 km/h au phare de Gatteville(50), le vent sur les autres départements de la moitié nord continue de souffler en tempête avec pour les plus touchés des rafales entre 90 et 110 km/h.

La Lorraine sera une des régions la plus touchée de 20h dimanche à 4h lundi. La tempête se généralisera avec des vents entre 100 et 120 km/h atteignant 140 km/h près de la frontière Luxembourgeoise.

A 18h, les vents les plus violents s’observent des Hauts-De-France jusqu’à  l’Ile-de-France ainsi que sur le département du Cotentin. On vient d’enregistré 120 km/ h sur Cambrai (59), entre 85 et 105 km/h sur l’Ile-de-France et toujours 100 à 131 km/h sur la côte nord du Cotentin.

Dans la prochaine heure c’est dans la Manche, le nord des Hauts-De-France et de la région Centre à la Champagne-Ardenne que les vents seront les plus violents entre 80 et 110 km/h avec localement 120 km/h.

A 17h25, premiers dégâts à Paris dans le parc des Buttes-Chaumont. Des arbres sont aussi tombés dans le 14 ème arrondissement. On observe des chutes d’arbres également dans de nombreux départements touchés par la tempête

A 17h, peu d’évolution notable dans l’ensemble si ce n’est le renforcement des vents sur le Valenciennois et le département de l’Orne avec des rafales entre 100 et 110 km/h.

Dans l’ensemble, les vents les plus violents et réguliers touchent toujours le quart nord de l’hexagone avec des rafales entre 80 et 110 km/h  du Cotentin jusqu’en Lorraine. Sur les côtes de la Manche, les vents atteignent 100 à 138 km/h sur la côte nord du Cotentin et 100 à 116 km/h sur la côte d’Opale.

Cette situation ne va pas trop évolué jusqu’à 19h, excepté sur le Calvados, la Seine-Maritime et le Pas-De-Calais. C’est autour de 20h que l’Ile-De-France sera davantage touchée mais surtout les Vosges et les départements limitrophes.

A 16h45, conséquences de la tempête Ciara en Europe et en France : des vols sont annulés à destination ou au départ de Bruxelles et de Francfort. En raison des très fortes conditions de mer et de vent, la circulation des ferries est interrompue entre Calais et Douvres.

A 16 heures, les vents se sont renforcés du Calvados aux Hauts-de-France avec des rafales entre 90 et 130 km/h. On observe notamment sur les côtes de la Manche 129 km/h au cap Gris-Nez (62), 111 km/h à Boulogne-sur-Mer (62), 118 km/h à Fécamp (76), 117 km/h à Port-en-Bessin (14) et entre 100 et 131 km/h en remontant vers la côte nord du Cotentin. Dans les terres, c’est sur les Hauts-De-France que les vents sont les plus violents avec 109 km/h à Cambrai (59), 105 km/h à Méaulte (80) et 103 km/h à Lille.

Dans les deux prochaines heures, c’est principalement sur la côte d’Opale et de l’ouest de l’île de France aux Hauts-de-France et Ardennes que les vents se renforceront un peu pour atteindre en moyenne 80 à 115 km/h.

En mer, les vagues atteignent près de 7m en mer d’Iroise avec des hauteurs maximales parfois jusqu’à 13 m.

A 15 heures, on note peu d’évolution par rapport à 14 heures avec des vents qui continuent à souffler en tempête à 137 km/h à  Gatteville-le-Phare (50), 122 km/h au cap Gris Nez (62), 106 km/h à Bernières (14) et 103 km/h à Fécamp (76) et Brignogan (29).

Dans l’intérieur des terres de la Bretagne et des Pays-de-la-Loire au val-de-Loire  en remontant vers le bassin parisien, les Ardennes et la Champagne-Ardenne jusqu’au nord de la Lorraine, les rafales atteignent fréquemment 70 à 80 km/h. Sur le bassin parisien, le vent s’est intensifié avec 95 km/h à Paris, 94 km/h à Roissy (95), 91 km/h à Orly (91) et 90 km/h au Bourget (95).

A 14 heures, une rafale a atteint 161 km/h à Gatteville-le-Phare (50). D’autres rafales ont atteint 116 km/h à Calais (59) et 104 km/h à Brignogan (29) pour les côtes. Dans les terres, les rafales atteignent 95 km/h à Rostrenen (22), 102 km/h à Flers (61) et 100 km/h à Rouvroy (80).

A 13 heures, une rafale à 151 km/h a été relevée à Gatteville-le-Phare (50). D’une manière générale, les vents sont violents près de la Manche. Ils soufflent fortement de la Bretagne aux Hauts-de-France en passant par le bassin parisien. Dans les terres, les rafales atteignent 94 km/h dans le Vexin à Wy-Dit (95), 94 km/h à Givet dans les Ardennes et 80 km/h en moyenne entre Lille, Beauvais, Rouen, Evreux, Chartres et 70 km/h de Nantes à Orléans en remontant vers Sens et Auxerre en Bourgogne.

Ces vents vont continuer à se renforcer sur une bande allant de Rennes à Nantes en direction de la Champagne, de la Lorraine et de la Bourogne dans les prochaines heures. 

A 12 heures, la tempête CIARA souffle violemment près des côtes de la Manche avec des rafales à 145 km/h mesurée à Gatteville-le-Phare (50), 120 km/h au cap Gris Nez (62) et 113 km/h à l’île de Batz (29). Depuis 10 heures, les vents se sont donc considérablement renforcés le long des côtes. Dans l’intérieur des terres, les rafales atteignent désormais 77 km/h à Paris (75), 80 km/h à Rouen (76), 90 km/h à Arras (62), 92 km/h à Caen (14), 102 km/h à Flers (61), 104 km/h à Rostrenen (29).

Dans les prochaines heures, le vent va continuer à souffler violemment sur les régions au nord de la Loire et les rafales à 80-90 km/h vont se généraliser. Près du littoral, les vents continueront d’atteindre fréquemment les 110 km/h avec des pointes à 140 km/h possibles sur les caps et côtes exposés.

A 10 heures, la tempête Ciara continue à monter en puissance avec des rafales à 120 km/h au cap Gris Nez (62) et Gattefleur (50), 104 km/h à Boulogne-sur-mer (62) et au Havre (76).

Dans l’intérieur des terres, on relève 90 km/h à Flers, 80 km/h à Lille, Rouen, Caen et Cambai.

A 09 heures, le vent se renforce en bord de Manche avec des rafales à 120 km/h à Gatteville (50), 108 km/h à Barfleur (50), 107 km/h au cap Gris Nez (62) et 100 km/h à l’île de Batz (29). Dans l’intérieur des terres, on relève 85 km/h à Flers (61), 80 km/h à Rouvroy (62) et Lille (59), 70 km/h dans le nord du Val-d’Oise à Wi-Dit, 60 km/h à Nantes (44), Chartres (28), Saint-Quentin (02) et Givet (08).

A 08h, les vents les plus forts sont toujours enregistrés au bord de la Manche, avec des rafales entre 90 et 100 km/h. Mais le vent souffle de plus en plus fort depuis quelques minutes entre l’intérieur des Hauts-de-France, de la Normandie et de Bretagne avec des rafales à 70 km/h à Rennes (35), 80 km/h à Caen (14), Flers (61) et Cambrai (59). En région parisienne, le vent souffle à 65 km/h à Pontoise dans le Val-d’Oise.

A 07h, les rafales les plus fortes sont toujours observées en bord de Manche avec des rafales qui avoisinent les 100 km/h sur la côte d’Opale, le nord-Cotentin et le littoral nord de la Bretagne.

Dans l’intérieur des terres, on atteint fréquemment les 70 km/h entre Rennes, Alençon, Rouen, Amiens et Lille. Le vent se renforce également en région parisienne avec des rafales à 60 km/h mesurées à Toussus-le-Noble dans les Yvelines.

A 06h, la tempête Ciara est centrée au nord de l’Irlande, creusée à 954 hPa. Sur nos côtes françaises, les vents montent en puissance près des côtes de la Manche avec des rafales qui atteignent déjà 104 km/h à l’île de Batz (29), 100 km/h au cap Gris Nez (62), à Ouessant (29) et à Barfleur (50). Dans l’intérieur des terres, on enregistre des vents à 70 km/h à Caen (14) et 50 km/h à Lille (59), Rennes (35) et Roissy (95). 

Samedi à 20 heures, la dépression CIARA responsable des intempéries à venir en France dimanche se situe actuellement entre le sud du Groenland et l’Islande, après avoir entraîné des intempéries aux Etats-Unis. Elle se creuse de manière explosive. En effet, la pression en son centre de 935 hPa est très basse. Ce système contribue à renforcer la vitesse de propagation de cette tempête CIARA vers les îles britanniques où le vent se renforce rapidement avec des rafales qui atteignent 117 km/h à Capel Curig au Pays de Galles, 115 km/h sur l’ouest de l’Irlande à Belmullet et 161 km/h dans le massif du Cairngorm et 169 km/h à Bealach Na Bade en Ecosse. Le nord de la France sera concerné dimanche et lundi par cette tempête.

À lire aussi

Advertisements

Leave a Reply