DIRECT. Sud-Gironde : 250 hectares brûlés dans un feu de forêt au Tuzan. Des habitants évacués – Le Républicain

Spread the love
D'importants moyens sont mobilisés, ce lundi 27 juillet 2020, au Tuzan (Gironde), entre Saint-Symphorien et Hostens pour lutter contre l'incendie.
D’importants moyens sont mobilisés, ce lundi 27 juillet 2020, au Tuzan (Gironde), entre Saint-Symphorien et Hostens pour lutter contre l’incendie. (©illustration / Le Républicain)

Une odeur de brûlé a envahi le Sud-Gironde ce lundi 27 juillet 2020, dans le milieu d’après-midi. La raison : un incendie s’est déclaré au Tuzan, entre Saint-Symphorien et Hostens, en plein cœur du parc naturel régional des Landes de Gascogne.

Pas moins de 250 hectares de forêt sont partis en fumée. Voici le direct du Républicain Sud-Gironde.

Une épaisse fumée est visible depuis la route quand on approche Le Tuzan.
Une épaisse fumée est visible depuis la route quand on approche Le Tuzan. (©Le Républicain)

17h45 : le sous-préfet est sur place

A la demande de la préfète de Gironde, Fabienne Buccio, le sous-préfet de l’arrondissement de Langon, Eric Suzanne, est arrivé sur place. Les sapeurs-pompiers lui dressent l’état des lieux.

Le sous-préfet de l'arrondissement de Langon (Gironde), Eric Suzanne, est arrivé au Tuzan.
Le sous-préfet de l’arrondissement de Langon (Gironde), Eric Suzanne, est arrivé au Tuzan. (©préfecture de Nouvelle-Aquitaine)

17h50 : le maire de Saint-Symphorien est présent

Egalement présent, le maire de Saint-Symphorien, commune voisine du Tuzan. Bruno Gardère suit également de très près l’évolution de la situation.

Bruno Gardère, maire de Saint-Symphorien, ici aux côté d'Eric Suzanne, sous-préfet.
Bruno Gardère, maire de Saint-Symphorien, ici aux côté d’Eric Suzanne, sous-préfet. (©Le Républicain)

18h : 80 hectares brûlés

D’après notre journaliste, présente sur place, ce sont 120 sapeurs- pompiers qui sont mobilisés. A 18h, le dernier état des lieux fait état de 80 hectares brûles.

18h05 : des renforts du Lot-et-Garonne

Une douzaine de pompiers du Lot-et-Garonne, quatre camions, ont été appelés en renfort sur l’incendie. Ils partent à l’instant. Ils sont originaires des casernes de Marmande et de Casteljaloux.

18h10 : Deux menaces

D’après le service départemental d’incendie et de secours (sdis) de la Gironde, il y a une double-menace. La première est liée à la proximité de la centrale photovoltaïque de Saint-Symphorien. La deuxième est liée, elle, à la proximité du village du Tuzan.

L'incendie, en cours au Tuzan (Gironde).
L’incendie, en cours au Tuzan (Gironde). (©Le Républicain)

18h15 : deux canadairs en renfort

En plus des deux Dash (bombardiers d’eau) présents sur place, les équipes des sapeurs-pompiers doivent recevoir le renfort de deux canadairs. 

18h20 : Trois communes touchées

L’incendie s’étend désormais sur trois communes : Louchats, Le Tuzan et Saint-Symphorien.

18h30 : « la situation est sous contrôle »

Eric Suzanne, sous-préfet de l'arrondissement, au poste de commandement.
Eric Suzanne, sous-préfet de l’arrondissement, au poste de commandement. (©Le Républicain)

Actuellement, 160 sapeurs-pompiers sont sur place. Il y en aura jusqu’à 250, d’après le sous-préfet. Eric Suzanne assure d’ailleurs : « La situation est sous contrôle. »

18h40 : l’incendie de Saint-Michel-de-Castelnau dans les esprit

Le vendredi 20 avril 2018, un violent incendie s’était déclenché dans la forêt de Saint-Michel-de-Castelnau, près de Captieux. Pas moins de 19 unités de sapeurs-pompiers, venues de Gironde et du Lot-et-Garonne, étaient engagées sur place. 200 hectares avaient été détruits par les flammes.

18h50 : 150 hectares brûlés

D’après les derniers éléments fournis par la préfecture de Gironde, ce sont 150 hectares de forêt qui ont brûlé.

19h : des branches entravent la circulation des véhicules des pompiers

Les sapeurs-pompiers rencontrent des soucis en raison des branchages.
Les sapeurs-pompiers rencontrent des soucis en raison des branchages. (©Le Républicain)

Le sous-préfet de l’arrondissement de Langon, Eric Suzanne, explique que l’intervention des sapeurs-pompiers est rendue compliquée par un problème : « Des pneus crèvent à cause des branches dans la forêt, sur les chemins. Un phénomène assez peu courant habituellement. »

19h10 : la nouvelle maire du Tuzan au contact de la population

Christiane Benich, maire du Tuzan, est sur site. Elle rassure ses administrés et va à leur rencontre. Interrogée par notre journaliste, présente sur place, Christiane Benich déclare : « C’est une situation très délicate pour moi, qui viens d’être élue. »

Christiane Benich, maire du Tuzan.
Christiane Benich, maire du Tuzan. (©Le Républicain)

Le nuage, provoqué par l’incendie qui s’est déclaré au Tuzan, est visible depuis tout le Sud-Gironde. A Bazas, Preignac, La Réole, impossible de ne pas voir l’épaisse fumée qui s’élève dans le ciel.

L’une de nos journalistes s’est rendue sur les hauteurs de Sainte-Croix-du-Mont pour filmer ce nuage de fumée.

Vidéo > L’incendie du Tuzan vu depuis Sainte-Croix-du-Mont

19h15 : un lotissement évacué

Au Tuzan, 35 personnes sont en cours d’évacuation. Leurs habitations ne sont pas concernées par des risques d’incendie. S’ils évacuent les lieux, c’est uniquement par prévention ; en raison des fumées toxiques.

Au lotissement Janthieu, au Tuzan (Gironde), les autorités procèdent à l'évacuation des maisons en raison des fumées potentiellement toxiques.
Au lotissement Janthieu, au Tuzan (Gironde), les autorités procèdent à l’évacuation des maisons en raison des fumées potentiellement toxiques. (©Le Républicain)

19h25 : le message de Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, aux sapeurs-pompiers

Gérard Darmanin, ministre de l’Intérieur, a exprimé son soutien aux sapeurs-pompiers mobilisés sur l’incendie qui touche Le Tuzan, Louchats et Saint-Symphorien. Il écrit :

Soutien à nos sapeurs-pompiers qui, sur terre et dans les airs, combattent actuellement un feu de forêt très virulent au Tuzan, en Gironde. Leur courage et leur dévouement forcent notre respect. Si vous habitez à proximité soyez vigilants et suivez les consignes des autorités.

20h : 250 hectares brûlés

Les derniers chiffres viennent d’être dévoilés. Ce sont, à 20h, 200 hectares qui ont été détruits par les flammes. 

20h10 : quatre sapeurs-pompiers blessés

D’après nos informations, ce sont quatre sapeurs-pompiers qui ont dû être évacués. Ils sont blessés légers, incommodés par les fumées toxiques. « Deux véhicules ont été détruits », indique la préfecture de Gironde.

20h15 : une progression très importante vers Saint-Symphorien

Les secours, présents sur place, notent une progression très importante vers Saint-Symphorien. Les sapeurs-pompiers, eux, savent que la bataille sera longue. Des réserves d’eau viennent d’arriver. Sur place, il fait encore très chaud.

La livraison d'eau par les sapeurs-pompiers.
La livraison d’eau par les sapeurs-pompiers. (©Le Républicain)

20h25 : le conseil départemental de Gironde annonce la fermeture de plusieurs routes

La route départementale 3 entre Saint-Symphorien et Hostens est barrée sur 15 kilomètres, ainsi que la RD 115E11 à Le Tuzan, qui relie la RD115 à la RD 3, et la piste cyclable RD 802.

Une déviation a été mise en place par la RD 115 entre St Symphorien et Louchats puis RD110 entre Louchats et Hostens. La piste cyclable est également fermée.

« Un point sur la fermeture des routes départementales sera réalisé mardi matin », indique le conseil départemental de Gironde.

20h30 : deux véhicules de sapeurs-pompiers détruits

« Deux véhicules ont été détruits », indique la préfecture de Gironde dans un communiqué. Au total, concernant les évacuations, on dénombre une cinquantaine de personnes évacuées. Elles proviennent des hameaux suivants : La Gaillardine, la Grave Taupière, le Bourg Nord et Janthieu).

20h40 : les conditions météorologiques jugées « défavorables »

Le feu est actuellement « en évolution ». D’après les services de l’Etat, les conditions météorologiques sont « défavorables avec un vent tournant ». Désormais, ce sont plus de 200 pompiers qui sont sur place. Ils viennent de Gironde, de Dordogne, des Landes, du Lot-et-Garonne et de Charente-Maritime.

Un Dash, bombardier d'eau, dans le ciel du Tuzan, ce lundi 27 juillet 2020.
Un Dash, bombardier d’eau, dans le ciel du Tuzan, ce lundi 27 juillet 2020. (©Le Républicain)

20h50 : Intermarché rouvre pour relancer son four à pain

Bruno Gardère, maire de Saint-Symphorien, a annoncé à notre journaliste que l’Intermarché de sa commune a été rouvert « pour relancer le four s’il faut du pain ». Si la population est accueillie à la salle des fêtes, la salle des sports pourrait, elle aussi, être utilisée. La sécurité civile doit arriver sur place.

Bruno Gardère (à gauche), maire de Saint-Symphorien (Gironde), a fait le tour de sa commune pour prévenir les habitants.
Bruno Gardère (à gauche), maire de Saint-Symphorien (Gironde), a fait le tour de sa commune pour prévenir les habitants. (©Le Républicain)

21h :  « J’ai vu un arbre de 20 mètres brûler en 30 secondes », raconte un témoin

Martine et Didier Trouwaert se trouvaient en vacances depuis juin dans leur résidence secondaire au Tuzan. Leur, fille à droite sur la photo, venait tout juste de les rejoindre. D. Trouwaert raconte au Républicain Sud-Gironde :

De la maison, j’ai vu un arbre de 20 mètres brûler en 30 secondes…

Au total, près de 50 personnes ont été évacuées des différents quartiers de Saint-Symphorien.
Au total, près de 50 personnes ont été évacuées des différents quartiers de Saint-Symphorien. (©Le Républicain)

21h20 : Hervé Gillé, conseiller départemental, salue la mobilisation des sapeurs-pompiers

Il est arrivé à la mairie du Tuzan, centre névralgique des opérations, en début de soirée. Hervé Gillé, conseiller départemental de Gironde, raconte :

C’est un événement majeur comme nous en connaissons rarement dans le secteur. Je suis présent pour évaluer la situation, veiller à ce que la population touchée soit prise en charge. Je tiens d’ailleurs à saluer la solidarité des communes environnantes ainsi que les sapeurs-pompiers, venus de tous les départements, pour leur mobilisation rapide.

Hervé Gillé, conseiller départemental de Gironde, en pleine discussion avec la maire du Tuzan, ce lundi 27 juillet 2020.
Hervé Gillé, conseiller départemental de Gironde, en pleine discussion avec la maire du Tuzan, ce lundi 27 juillet 2020. (©Le Républicain)

21h50 : la salle des fêtes va accueillir une quinzaine de lits

A Saint-Symphorien, le maire et son équipe se préparent à accueillir celles et ceux qui ne dormiront pas chez eux cette nuit. La salle des fêtes va recevoir des lits de camp. Une quinzaine de personnes va être accueillie ; les autres évacués ayant trouvé refuge chez de la famille proche ou des amis. 

Le maire de Saint-Symphorien, dans la salle des fêtes, avec la Croix-Rouge. Ils se préparent à accueillir une quinzaine de personnes, qui ont dû évacuer leurs habitations.
Le maire de Saint-Symphorien, dans la salle des fêtes, avec la Croix-Rouge. Ils se préparent à accueillir une quinzaine de personnes, qui ont dû évacuer leurs habitations. (©Le Républicain)

En cas de besoin, la salle des sports pourra également être utilisée. La Croix-Rouge, elle, est sur place.

Les élus de Saint-Symphorien se rendent, de leur côté, à Intermarché -qui a spécialement rouvert-, afin de pouvoir proposer un repas aux personnes sans toit. 

A noter : à 23h, les sapeurs-pompiers effectueront un nouveau point. A l’issue de celui-ci, on saura si les personnes évacuées dormiront dans les salles mises à disposition ou chez elles. Tout dépend de l’évolution de la situation.

22h10 : 25 largages effectués

Au total, pas moins de 25 largages ont été effectués par les Dash et Canadair. Ils ont « permis de faire diminuer l’intensité du feu et sa propagation », souligne la préfecture de Gironde. Qui ajoute :

La lutte au sol se poursuit avec plus 200 sapeurs pompiers sur place.

A plus de 22h, ce sont plus de 200 pompiers qui sont toujours mobilisés sur l'incendie, débuté au Tuzan (Gironde), dans l'après-midi.
A plus de 22h, ce sont plus de 200 pompiers qui sont toujours mobilisés sur l’incendie, débuté au Tuzan (Gironde), dans l’après-midi. (©Le Républicain)

22h35 : la centrale photovoltaïque n’est pas endommagée

D’après le sous-préfet de l’arrondissement de Langon, présent au poste de commandement, la centrale photovoltaïque de Saint-Symphorien n’a pas été endommagée.

Autour de la centrale, 73 hectares ont été détruits. Mais les panneaux, eux, ne l’ont pas été. Comme le précise Eric Suzanne, les sapeurs-pompiers ne sont pas intervenus sur le site de la centrale photovoltaïque en raison de la production de courant continue. 

« D’après les premières constatations, explique le sous-préfet, les miroirs n’ont pas fondu. Mais l’herbe rase, située en dessous, a brûlé. »

La centrale photovoltaïque de Saint-Symphorien n'a pas été endommagée.
La centrale photovoltaïque de Saint-Symphorien n’a pas été endommagée. (©Le Républicain)

22h50 : le feu est fixé

Désormais, le feu est fixé. Cette nuit, une centaine de sapeurs-pompiers vont surveiller le périmètre. Ils ne relâchent pas leur garde.

23h : un mégot à l’origine de l’incendie ? 

Philippe Carreyre, maire de Louchats (Gironde).
Philippe Carreyre, maire de Louchats (Gironde). (©Le Républicain)

D’après Philippe Carreyre, maire de Louchats -l’une des trois communes touchées par l’incendie avec Le Tuzan et Saint-Symphorien-, le feu pourrait provenir d’un mégot de cigarette. « Une personne a vu quelqu’un en jeter un », assure l’élu au Républicain Sud-Gironde.

Membre de la DFCI (Défense des Forêts Contre l’Incendie), Philippe Carreyre ajoute :

Le pire a été évité. Heureusement que les propriétaires forestiers entretiennent bien leur massif. Il y a vingt ans, ça aurait été la catastrophe. Les pompiers ont livré un travail remarquable. Mais ce n’est pas encore fini. Il faudra être vigilant dans la nuit et dans les prochains jours.

23h20 : des habitants du Tuzan ne peuvent pas rentrer chez eux

Elles ne peuvent pas rentrer chez elles. Le service départemental d’incendie et de secours de la Gironde a confirmé que 15 personnes ne pourront pas regagner leur domicile avant demain après-midi.

Lundi 27 juillet 2020, il est plus de 23h et les sapeurs-pompiers ne relâchent pas leur garde.
Lundi 27 juillet 2020, il est plus de 23h et les sapeurs-pompiers ne relâchent pas leur garde. (©Le Républicain)

23h30 : fin de notre direct

C’est la fin de notre direct. L’équipe du Républicain Sud-Gironde reviendra vers vous demain matin pour vous tenir au courant de la situation.

Leave a Reply