Advertisements

DIRECT – Séisme en Ardèche : un danger pour les centrales nucléaires ? – Linternaute.com

Spread the love

11:43 – EDF procède à des contrôles suite au séisme

EDF a posté un message sur Twitter, communiquant sur les vérifications en cours suite au séisme qui a eu lieu dans la Vallée du Rhône hier : “Le risque sismique a été pris en compte dès leur conception pour l’ensemble de nos centrales nucléaires, en fonction de l’historique des séismes observés dans les régions d’implantation de nos installations. EDF procède actuellement aux contrôles réglementaires prévus pour s’assurer de l’absence d’impact sur les installations [des centrales de Tricastin et Cruas]. Les réacteurs fonctionnent actuellement conformément à leur programme de production.”

10:53 – Séisme au Teil : témoignage

“J’ai en premier lieu ressenti une forte vibration sourde, puis la maison a bougé d’avant en arrière, de gauche à droite, puis de haut en bas à 2 reprises. Le tout a duré une dizaine de secondes. J’ai tout de suite visualisé des films sur les essais de qualification au séisme de matériels montés en centrale nucléaire. Les portes de placards qui n’étaient par verrouillées se sont ouvertes, des petits objets sont tombés à terre dans la cuisine, la salle de bain, dans une chambre, dans le garage. Quelques tuiles sont tombées, 2 fissures en façade au niveau des génoises, quelques fissures du carrelage au sol, aux joints des plafonds, l’eau de la piscine a débordé”, a décrit un habitant de Teil dans un témoignage recueilli par le Bureau Central Sismologique Français.

10:08 – Le maire du Teil très sollicité

La commune du Teil, dans l’Ardèche, a été la plus touchée par le tremblement de terre de ce 11 novembre. Alors que plusieurs dizaines de personnes ont été contraints de quitter leur domicile, ce mardi matin, la mairie ne désemplit pas. “Nous accueillons les habitants pour trouver des solutions de relogement, de la nourriture… Nous programmons aussi avec eux des visites dans leur habitation”, confie le maire, Olivier Pévérelli, au quotidien local le Dauphiné Libéré, qui précise qu’en tant qu’élu socialiste, l’édile a reçu un SMS de soutien de la part de François Hollande.

09:48 – Tremblement de terre : des nouvelles rassurantes sur la centrale

La centrale nucléaire de Cruas a été arrêté suite au tremblement de terre, par mesure de sécurité, le temps qu’un audit soit réalisé. Le préfet de la Drôme Hugues Moutouh s’est voulu rassurant lors de sa conférence de presse, ce lundi soir. “Seule une alarme a sonné sur les cinq capteurs présents sur le site. Les installations fonctionnent normalement”, a-t-il expliqué.

09:42 – 11 novembre : le plus fort tremblement de terre depuis 2003

Ce 11 novembre, le tremblement de terre recensé en Drôme et en Ardèche a atteint une magnitude de 5,4. Cela fait de ce séisme le plus fort en France métropolitaine depuis 2003. Cette année-là, la terre avait fortement tremblé à Saint-Dié, dans les Vosges.

09:34 – “Il faut s’attendre à des répliques”

Plus important tremblement de terre depuis 16 ans en France métropolitaine, le séisme du 11 novembre en Drôme et en Ardèche pourrait à nouveau se faire ressentir dans les prochains jours. Une trentaine de capteurs doivent être installés par des sismologues pour mesurer d’éventuelles répliques, même infimes, qu’il serait impossible de ressentir. “Normalement, statistiquement, il devrait y avoir des répliques. Peut-être qu’il y a des répliques très petites qu’on n’a pas mesurées. On verra ça avec nos capteurs. Mais il ne faut pas lever la garde maintenant et rester très prudents dans les jours qui viennent”, a expliqué ce mardi matin Michel Campillo sur France Bleu Drôme Ardèche, sismologue à l’université Grenoble-Alpes.

Advertisements

Leave a Reply