DIRECT. Retour dans les transports, réouverture des commerces… Suivez cette première journée de déconfine… – Franceinfo

Spread the love

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #DECONFINEMENT

09h15 : Et puisque l’on parle des transports en commun, retrouvons notre journaliste Elise Lambert. Depuis l’aube, elle arpente le réseau franciliens. Vers 9 heures, elle note que les stations qu’elle visite sont effectivement plus calme que d’habitude.

09h13 : Dans les transports en commun, “c’est une première journée qui, pour l’instant, se déroule correctement”, assure le secrétaire d’Etat Jean-Baptiste Djebbari. Il était l’invité de CNews.

09h11 : Notre journaliste Raphaël Godet est à Mulhouse (Haut-Rhin). Sur Twitter, il nous raconte comment la ville, qui a payé un lourd tribut dans l’épidémie, vit cette première journée de déconfinement.

09h08 : “Près de 86%” des 50 500 écoles de France doivent rouvrir à partir d’aujourd’hui, selon Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Education nationale. Elles accueilleront “plus de 1,5 million d’enfants”, sur un total de 6,7 millions scolarisés en maternelle et élémentaire. La majorité poursuivra pourtant l’école à la maison. A partir du mardi 12 mai, des crèches, des écoles maternelles et élémentaires vont rouvrir leurs portes.(PIERRE-ALBERT JOSSERAND / FRANCEINFO)

08h57 : Je retiens du déconfinement que le travail auprès des personnes âgées et handicapées est un travail essentiel, non reconnu. Sans collègues (puisque mon binôme est une personne à risque), j’ai passé la totalité de ces deux derniers mois à travailler. Je n’ai pris que 6 jours de repos grâce à la volonté d’aider des familles. Je me suis sentie seule comme jamais et je n’aurai pas une seule prime car mes employeurs (les bénéficiaires de mes services) n’en ont pas les moyens. Triste monde.

08h52 : Je retiens plusieurs choses. Mais je voulais juste dire que la réalité de la souffrance des hospitaliers continue et s’aggrave. Nous sommes reparties comme avant !Durée moyenne de séjour, codification des soins, quota patients soignants voilà la réalité !Tout n’est pas merveilleux, le système est à genoux.La facture paramédicale et médicale est toujours plus grande.Le dégoût des infirmières de leur métier.Ne pensez pas qu’il n’y avait que les rea et les urgences à l’hôpital. Le syndrome du héros, nous ne l’avons pas. Nous voulons juste plus de reconnaissance et des évolutions concerté pour votre santé !

08h51 : Ce que je retiens de ces deux mois, c’est un souffle dans mon quotidien de femme enceinte. Aujourd’hui, je reprends le travail (2e trimestre oblige) où, je le sais, je ne pourrai pas respecter les distances barrière. Et j’ai un peu peur…

08h51 : Dans les commentaires, vous continuez de nous raconter comment vous avez vécu ces 55 jours de confinement. Merci à tous pour vos témoignages

08h52 : Deux nouveaux foyers épidémiques (ou “clusters”) ont été repérés en Nouvelle-Aquitaine et dans les Hauts-de-Seine. “Cela ne me surprend pas. Nous allons devoir apprendre à vivre avec l’épidémie”, a indiqué Olivier Véran, le ministre de la Santé, sur BFMTV. Il a notamment rappelé que les régions “vertes” ne sont pas débarrassées du virus et qu’il convient donc d’y respecter scrupuleusement les gestes barrières.

08h48 : Bonjour @Emma. Se rendre à son travail figure parmi les motifs impérieux permettant de faire plus de 100 km. En revanche, il faudra présenter une attestation de l’employeur.

08h46 : Bonjour, je me trouve actuellement dans le Loir-et-cher et je travaille dans le Loiret (la distance “à vol d’oiseau” dépasse les 100km). Pourrai-je me rendre à mon travail, la semaine prochaine? (Je suis enseignante).

08h44 : Pour rappel, le gouvernement espérait que la loi d’état d’urgence sanitaire soit promulguée dimanche soir. Mais le Conseil constitutionnel ne l’examinera finalement que lundi. L’exécutif fait donc appel “au sens de la responsabilité des Français” pour respecter la limitation des déplacements à 100 km et l’attestation obligatoire dans les transports en commun, dont l’entrée en vigueur est repoussée à ce soir.

08h51 : Vous étiez nombreux ce matin à demander où trouver les attestations nécessaires pour effectuer un déplacement de plus de 100 km. “Les attestations seront mises en ligne dès que les textes seront adoptés”, explique Laurent Nunez, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur. Invité de franceinfo, il rappelle qu’il faudra pouvoir justifier d’un “motif impérieux.”

08h34 : Voilà à quoi ressemble le deconfinement pour moi. Un petit bout d’espoir et de ciel bleu, au fond mais avant de l’atteindre il y a des obstacles à franchir, représenté par ces nuages épais et sombres.

08h34 : Vous continuez de nous envoyer des nouvelles de chez vous en ce jour de déconfinement. Merci à @Ambu07 pour cette photo et cette belle métaphore.

08h33 : Interrogé sur BFMTV, le ministre de la Santé a ainsi confirmé que “si le virus continue sa course folle”, un nouveau confinement pourra être envisagé.

08h36 : “On le sait : quand on va lever le confinement, il y aura une augmentation du R0 (le taux de personnes contaminées par une personne). Ce que l’on veut, c’est qu’il reste en dessous de 1”, continue le ministre. Ce taux est de 0,6 actuellement en France.

08h29 : Le ministre de la Santé, Olivier Véran, invité de BFM TV, revient sur le report de la promulgation de la loi d’urgence sanitaire. “On avait prévu une tolérance pour aujourd’hui, car il y a un certain nombre de personnes qui devront rejoindre leur résidence principale”, explique-t-il.

08h29 : “Nous autorisons bien sûr les essayages. Derrière, nous nous engageons à retenir ce produits’il n’est pas choisi par le clientdans une pièce aérée et de le passer à la vapeur professionnelle et industrielle que nous avons dans nos boutiques. Pendant plusieurs heures, il aura été aussi stocké dans un endroit éventé.”

Faire du shopping ne sera plus tout à fait pareil. Le vice-président de la Fédération nationale de l’habillement, Étienne Djelloul, explique sur franceinfo comment les commerçants indépendants vont s’adapter à la distanciation sociale.

08h32 : Il est l’heure de faire un nouveau point sur l’actualité :

La loi d’état d’urgence sanitaire n’a pas été promulguée à temps. Cela repousse à ce soir, sous réserve d’aval du Conseil constitutionnel, l’entrée en vigueur de deux dispositions phares : la limitation des déplacements à 100 km et l’attestation obligatoire dans les transports en commun. Pour mieux comprendre les conséquences de ce délai, voici notre article.

En ce 11 mai, une partie des mesures de confinement en vigueur depuis le 17 mars sont levées. Nous avons préparé de nombreux articles sur ce qu’il sera possible de faire ou non. Alors que certains Français nous ont confié qu’ils resteraient chez eux, vous pourrez bien sûr suivre cette journée en direct sur franceinfo.

La Gironde et les Landes sont en vigilance rouge en raison des fortes pluies attendues et des risques d’inondations. Vingt-six autres départements sont en vigilance orange. Enfin, le Tarn-et-Garonne est en vigilance orange pour inondation seulement.

08h02 : Distribution de masques, agents chargés de passer au gel hydroalcoolique les couloirs et les rames du métro… Notre journaliste Elise Lambert se trouve dans les transports en commun. Voici ce qu’elle observe en ce jour de reprise.

08h09 : Nous en parlions plus tôt dans ce live : la loi d’état d’urgence sanitaire n’a pas été promulguée à temps, ce qui repousse à ce soir, sous réserve de l’aval par le Conseil constitutionnel, l’entrée en vigueur de deux dispositions phare (la limitation des déplacements à 100 km et l’attestation obligatoire dans les transports en commun). Pour mieux comprendre les conséquences de ce délai, voici notre article.

07h49 : A Dambach, dans le Bas-Rhin, les salariés de l’usine de chaussettes Labonal reprennent le travail aujourd’hui. Notre journaliste Matthieu Mondoloni est sur place.

07h36 : Je retiens du confinement qu’il m’aura prodigué moult angoisses et m’aura totalement blasée de notre système politique mondial… Les aspects négatifs de cette période ne manquent pas… Mais concentrons nous sur les aspects positifs, ce n’est pas trop ce dont on entend parler aux infos. Même si le manque de mes proches est très difficile, j’ai pu pendant cette période partager un temps unique avec mon époux et avec moi même. Pas d’horaires de fou pendant deux mois. Prendre le temps d’un café en fin de matinée, petit rituel à désormais délaisser. Nous avons mené une petite vie simple, beaucoup de cuisine, des activités diverses à la maison. Il faudra reprendre une vie normale, mais savoir intégrer tous ces petits moments au quotidien.

07h36 : Désolé de dénoter dans tout cet optimisme mais pour nous, parents d’une enfant autiste, ces 55 jours auront été un enfer. S’il vous plaît, respectez les gestes barrières, nous n’aurons pas la force de repartir en confinement.

07h36 : Dans les commentaires, vous continuez de nous raconter ce que vous retenez du confinement. Un moment très difficile à vivre pour certains.

08h10 : En plus de la généralisation du télétravail, je prie pour une décentralisation massive, voire forcée (sous peine d’amende) des entreprises du tertiaire vers les villes de province et de la campagne. Plus de bureaux rassemblant plus de 100 salariés aux même endroit. Une vie plus saine hors des transports, de la grisaille et des logements hors de prix de Paris et de sa banlieue. Adieu la défense, vive tout le reste. Vive la république, vive leS France(S) …

07h48 : Dans les commentaires, @Stan (Annecy) plaide en faveur d’une décentralisation, afin de permettre aux Français de mieux se répartir sur le territoire et d’éviter que certaines régions, comme l’Ile-de-France, ne concentrent une trop grande partie de l’activité.

08h08 : Toute la France n’est pas déconfinée en ce 11 mai. A Mayotte, où le virus circule activement, la population doit rester confinée, pour tenter d’enrayer l’épidémie. La moitié des cas recencés outre-mer l’ont été dans cette île de l’océan Indien. Un point sur la situation sera fait le 14 mai afin d’envisager une date de déconfinement, précise la 1ère.

07h30 : Il suffit d’un petit retard… BFMTV a filmé ce matin des images de la ligne 13, une ligne du métro parisien connue pour sa forte affluence. Quelques minutes plus tard, la chaîne montre de nouvelles images dans lesquelles les rames sont beaucoup plus aérées. Pourquoi une telle différence ? “L’engorgement de la rame était dû à un retard du métro, la distanciation sociale est désormais respectée, explique la chaîne sur Twitter.

07h21 : Dans les transports en commun d’Ile-de-France, les usagers interrogés par notre journaliste Elise Lambert partagent des ressentis parfois très différents en fonction de leur expérience pour cette première journée déconfinée.

07h28 : Ce matin au départ de la gare de la Plaine-Stade de France, inadmissible la SNCF le premier train à cette gare 6h23 c’est une honte voilà le résultat sur la ligne B du RER

07h15 : Dans les commentaires, nous fait également part de son expérience des transports en commun. Sur la photo qu’il ou elle nous a fait parvenir, depuis le RER B, nous constatons que les voyageurs sont bien masqués. En revanche, il y a trop de monde pour respecter les distances de sécurité.

Leave a Reply