DIRECT. Réforme des retraites : âge pivot, application à partir de 2025… Les derniers arbitrages ont filtré – Franceinfo

Spread the love

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #RETRAITES

10h44 : Gilles Le Gendre a expliqué ce matin sur France Inter vouloir que le projet de réforme des retraites arrive “en début d’année” au Parlement et qu’il soit voté “avant les municipales”, alors que le Premier ministre Edouard Philippe doit dévoiler le contenu du projet à la mi-journée.

09h32 : Benoît Zagdoun vous expliquait, il y a quelques jours, le système de retraites des représentants et responsables politiques et l’impact de la réforme sur ces régimes.

L\'Assemblée nationale en séance le 19 novembre 2019 à Paris.

09h32 : Les sénateurs touchent 1 800 euros de pension dès le premier mandat et en moyenne 3 850 euros net. Selon un dirigeant LR, contacté par franceinfo, “il était temps [d’y mettre fin] ! Ils auraient pu le faire plus tôt”.

09h30 : Le président Les Républicains du Sénat Gérard Larcher fera demain des propositions pour modifier le régime de retraite des sénateurs, a appris franceinfo. Ce régime a été créé en 1905 et modifié au fil des réformes mais est toujours très avantageux.

09h16 : Il est neuf heures passées et voici le point sur l’actualité de la matinée !

Les premières informations sur le contenu de la réforme des retraites ont commencé à filtrer : celle-ci s’appliquera à partir de 2025, uniquement pour les personnes nées après 1975, selon les derniers arbitrages rendus par l’Elysée.

Olivier Véran, député LREM de l’Isère, a martelé sur franceinfo que le point d’indice qui sert à calculer les pensions de retraites “ne pourra pas baisser”. “C’est une règle d’or. (…) Il sera indexé à vie sur les salaires”, a-t-il ajouté.

Patrick et Isabelle Balkany, les édiles de Levallois-Perret, comparaissent pour leur procès en appel à partir de ce matin à Paris.

08h51 : “Imaginez une seconde qu’on soit amenés, nous parlementaires, à voter chaque année la valeur du point… ça veut dire que chaque année, on remet une pièce dans la machine du débat sur les retraites. C’est absolument impossible ! Socialement, c’est impossible ! Personne ne fera jamais ça.”

Olivier Véran a assuré ce matin sur franceinfo que la valeur du point d’indice serait inscrit dans la loi.

08h54 : Olivier Véran, député LREM de l’Isère, a martelé sur franceinfo que le point d’indice qui sert à calculer les pensions de retraites “ne pourra pas baisser”, qu’il s’agissait d’un engagement qui sera inscrit dans la loi. “C’est une règle d’or. (…) Il sera indexé à vie sur les salaires”, a-t-il ajouté. “La valeur du point ne baissera pas par rapport à l’évolution du PIB.”

08h11 : Bonjour @anonyme ! Ces informations nous viennent de France Inter. Hier soir, Emmanuel Macron a rassemblé très tard les ministres impliqués et quelques cadres de la majorité présidentielle pour une réunion autour de ce projet de réforme. France Inter indique tenir ses informations de “l’un des convives de la réunion d’hier soir”.

08h08 : Bonjour ! Vous avez un espion à Matignon pour déjà avoir les grandes lignes de la réformes des retraites ?

08h13 : Bonjour @anonyme, vous n’êtes pas le seul à être confus.

Reprenons : Jean-Paul Delevoye a “oublié” de déclarer ses fonctions de sa fonction d’administrateur au sein de l’Institut de formation de la profession de l’assurance (IFPASS), une fonction bénévole selon ses déclarations. Il en a démissionné.

Mais Jean-Paul Delevoye a également démissionné de ses fonctions de président du think tank Parallaxe, pour lesquelles il était rémunéré 5 368,38 euros par mois.

07h57 : Bonjour Jean-Loup, je ne comprends pas cette histoire de remboursement de Jean-Paul Delevoye : depuis la révélation de son « oubli », j’entends par tout vos collègues qu’il affirme que la fonction était bénévole ? Du bénévolat à 65K€ nets par an ?

07h42 : L’âge légal de départ ne sera pas modifié, mais les personnes seront tout de même incitées à travailler plus longtemps.

07h41 : Les jeunes de 18 ans, eux, entreront dans le nouveau système à compter du 1er janvier 2022, date à laquelle sera également enclenchée la retraite à taux plein minimum à 1 000 euros.

07h50 : Alors que l’exécutif doit présenter sa réforme ce midi, France Inter dévoile les premières mesures gouvernementales. Principale nouvelle : la bascule de cette réforme des retraites ne se fera pas pour la génération 1963, mais elle sera finalement mise en œuvre pour la génération 1975, en 2025, à savoir ceux qui auront 50 ans au 1er janvier 2025.

06h27 : Rappelons que, selon l’article 23 de la Constitution, “les fonctions de membre du gouvernement sont incompatibles avec l’exercice de tout mandat parlementaire, de toute fonction de représentation professionnelle à caractère national et de tout emploi public ou de toute activité professionnelle”.

06h37 : Jean-Paul Delevoye a décidé de quitter ses fonctions au sein du groupe de formation IGS, fédération d’associations indépendantes à but non-lucratif, où il présidait le think thank Parallaxe de HEP Éducation, et il s’est engagé à rembourser les “sommes perçues”, soit 64 420 euros net par an, si elles étaient jugées “incompatibles” avec sa fonction de haut-commissaire aux retraites.

07h38 : L’association anticorruption Anticor a demandé à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) de saisir la justice sur le cas du haut-commissaire aux retraites Jean-Paul Delevoye, qui n’avait pas mentionné ses liens avec le milieu des assurances dans sa déclaration d’intérêts.

07h39 : Voici les principales informations qui nous occuperont ce matin :

C’est le grand jour pour le gouvernement : après deux ans de concertations et un mouvement social qui dure depuis six jours, Edouard Philippe doit dévoiler ce midi le contenu exact de sa réforme des retraites. Quels compromis l’exécutif est-il prêt à accorder pour tenter de camer la colère ? “Pas d’annonce magique”, a prévenu le Premier ministre hier.

Les usagers sont confrontés aujourd’hui encore à un septième jour consécutif de grève dans les transports. “La semaine est morte”, a résumé Thierry Babec, de l’Unsa RATP, premier syndicat de la régie. Franceinfo fait le point, réseau par réseau, sur la situation.

Patrick et Isabelle Balkany, les édiles de Levallois-Perret, déjà lourdement condamnés pour fraude fiscale en septembre, comparaissent pour leur procès en appel à partir de ce matin à Paris. Patrick Balkany comparaîtra comme détenu, jusqu’au 18 décembre, son épouse et première adjointe Isabelle devant, elle, prendre place, libre, sur le banc des prévenus.

Leave a Reply