DIRECT. Présidentielle 2022 : Eric Zemmour agrippé lors de son arrivée à son meeting, un homme maîtrisé par… – Franceinfo

Spread the love

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #PRESIDENTIELLE

18h23 : Après un début de discours consacré à désigner ses ennemis, puis un passage sur les critiques (sexisme et racisme) qui lui sont adressées, Eric Zemmour évoque désormais les questions économiques. Parmi ses propositions : réduire les cotisations salariales et baisser les impôts de production pour les entreprises.

18h20 : Les incidents au meeting d’Eric Zemmour, où plusieurs groupes se sont affrontés au fond de la salle pendant le discours du candidat, sont désormais terminés, rapportent plusieurs journalistes de France Télévisions sur place. Les causes et le déroulé des affrontements n’est pas encore très clair, mais nous vous en dirons plus quand ça sera le cas.

18h07 : Impossible de le deviner en regardant les images fournies par l’équipe du candidat à la télévision, mais plusieurs journalistes sur place rapportent que des affrontements entre plusieurs groupes d’individus ont lieu dans la salle, alors qu’Eric Zemmour s’exprime.

18h10 : A noter que cette explication sur son rapport aux femmes est nécessaire pour le candidat. Les femmes ne votent que très peu pour Eric Zemmour, selon les sondages.

18h11 : Eric Zemmour consacre désormais de longues minutes à se défendre des accusations de misogynie dont il fait l’objet (il est accusé d’agressions sexuelles par plusieurs femmes et se revendique de “l’anti-féminisme”). Il rend hommage aux femmes qui l’ont élevé, “à la fois aimantes et exigeantes”.

18h00 : Il est 18 heures, on fait un nouveau point sur l’actualité :

Quarante-huit personnes ont été interpellées à Paris et à Villepinte (Seine-Saint-Denis), lors de rassemblements contre la candidature d’Eric Zemmour à la présidentielle. Le candidat vient de démarrer son premier meeting, d’où a momentanément été exclue l’équipe de “Quotidien”, après des invectives du public. Suivez notre direct.

“Non, la France ce n’est pas l’extrême droite”, avait déclaré un peu plus tôt Jean-Luc Mélenchon, lors d’un discours à La Défense, en banlieue parisienne.

Que doit-on attendre du Conseil sanitaire de demain ? L’enjeu, c’est de voir quels sont derniers leviers qu’on pourrait actionner sans faire peser des contraintes sur les personnes vaccinées. A priori il n’est pas question de mesures restrictives mais d’incitations”, a appris France Télévisions d’une source proche de l’exécutif.

17h56 : “Ils veulent nous interdire de défendre nos idées, ils veulent me rendre inéligible, ils veulent nous voler la démocratie.”

Durant les premières minutes de son discours, Eric Zemmour pointe ceux qui, selon lui, veulent “sa mort politique”, voire sa “mort tout court” : les médias, ses opposants politiques et les jihadistes.

17h50 : A peine entamé, le discours du candidat est brièvement interrompu par les cris du public. “On est chez nous”, scandent les personnes qui assistent au meeting d’Eric Zemmour.

17h43 : Eric Zemmour entame son discours pour son premier meeting de campagne à Villepinte (Seine-Saint-Denis). Il devrait disserter pendant une heure. Alors qu’il rejoignait la scène, il a été empoigné par un homme dans le public, immédiatement maîtrisé par le service d’ordre.

17h28 : Deux personnes ont été interpellées dans ce premier rassemblement contre la candidature d’Eric Zemmour, entre Barbès et La Villette. Par ailleurs, 46 autres personnes ont été interpellées à Villepinte (Seine-Saint-Denis), où se tient le meeting du candidat. Elles ont été verbalisées pour manifestation sur un périmètre interdit.

17h37 : Environ 2 200 manifestants ont défilé à Paris pour dénoncer la candidature à l’élection présidentielle et le discours “raciste” du polémiste d’extrême droite Eric Zemmour, à l’appel d’une cinquantaine de syndicats, partis et associations, selon la préfecture de police.

17h06 : “C’est la candidate de la Manif pour tous, c’est la candidate de droite, mais d’une droite qui, je l’espère, va revenir dans le champ républicain.”

Lors des débats organisés dans le cadre du congrès LR, “pas un candidat, pas une candidate (…) n’était capable de dire que les idées de Zemmour sur le grand remplacement étaient des inepties”, a déploré le candidat EELV, sur France 3.

16h38 : Le parti d’Eric Zemmour s’appellera Reconquête, confirme son entourage à franceinfo. C’est sous la bannière de cette formation, qu’il devrait présenter lors de son meeting à Villepinte (Seine-Saint-Denis) tout à l’heure, que le polémiste se présentera à l’élection présidentielle.

16h26 : Le meeting d’Eric Zemmour a démarré à Villepinte (Seine-Saint-Denis), avec les premières prises de parole. Alors que 12 000 chaises ont été installées, pour ce meeting originellement prévu dans la salle plus petite du Zénith de La Villette, la salle n’est pas comble, note notre journaliste sur place.

16h12 : On vous en parlait il y a quelques minutes : des journalistes de l’émission “Quotidien” ont dû être exfiltrés du meeting d’Eric Zemmour alors que la foule s’en prenait à eux. Ils ont ensuite pu regagner le meeting, selon plusieurs journalistes.

15h59 : Voici un nouveau point sur l’actualité :

“Non, la France ce n’est pas l’extrême droite”, a déclaré Jean-Luc Mélenchon lors d’un discours à La Défense. Eric Zemmour va également s’exprimer lors de son premier meeting cet après-midi. Suivez notre direct.

Le pape François a appelé à mettre fin à un “naufrage de civilisation” lors d’un vibrant discours au camp de migrants de Mavrovouni à Lesbos, cinq ans après sa première visite sur cette île grecque emblématique de la crise migratoire.

• Le nombre de cas confirmés du nouveau variant Omicron a bondi à 183 aujourd’hui au Danemark, ont annoncé les autorités sanitaires, qualifiant l’évolution de “préoccupante”.

15h54 : Joint par France Télévisions, l’entourage d’Eric Ciotti a fait savoir que les deux finalistes avaient échangé au téléphone pendant 45 minutes en milieu de journée. “Ce n’est pas un coup de pression, c’est un message de vérité, a défendu le camp Ciotti. Eric, c’est l’arme anti-Zemmour. Si on gagne, ce sera en bloquant Zemmour, en le siphonnant. (…) Si Valérie avait dit ‘à droite toute’, elle aurait bloqué Zemmour.”

15h53 : Loyal mais critique. Le finaliste vaincu du congrès LR, Eric Ciotti, a mis la pression sur la candidate désignée, Valérie Pécresse, en lui reprochant de ne pas reprendre certaines de ses propositions. “Le message qui a été lancé hier par Valérie Pécresse n’était pas un bon message”, a critiqué le député des Alpes-Maritimes, à l’issue d’une réunion publique à Nice.

15h47 : “Si je suis élu, il y aura une loi d’urgence sociale. Ceux qui ont beaucoup gagné pendant la crise devront beaucoup payer pour la réparer. Les prix des produits de première nécessité seront bloqués, le SMIC sera augmenté ainsi que les minimas sociaux.”

Jean-Luc Mélenchon égrène ses propositions.

15h43 : En parallèle à Villepinte (Seine-Saint-Denis), le meeting d’Eric Zemmour ne va pas tarder à commencer. L’équipe de l’émission “Quotidien” a été exfiltrée sous les insultes.

15h38 : “Nous savons que le niveau des destructions sociales qui ont eu lieu dans notre pays sont telles qu’il faut dorénavant tout reconstruire.”

Jean-Luc Mélenchon a cité “l’hôpital public, que 180 000 personnes ont quitté tellement il est dévasté, mais dont nous venons de recomprendre à quel point il est indispensable” ou encore l’école “saccagée”.

15h30 : “Il faut à tout prix que les tests redeviennent gratuits pour que chacun puisse, en responsabilité, vacciné ou pas, aller à la fête de famille.”

Jean-Luc Mélenchon plaide pour le retour de la gratuité des tests à l’approche des fêtes de noël.

15h21 : “La COP26 est une catastrophe. Des paroles, des paroles et encore des paroles…”

Jean-Luc Mélenchon est revenu sur la conférence climat de début novembre. Sans actes, “nous aurons le réchauffement qui fera disparaitre des îles. Nous-même allons être rattrapés par cette montée des eaux“, a-t-il souligné.

15h18 : “Monsieur Zemmour nie qu’il y a un genre humain.”

Après Valérie Pécresse, Jean-Luc Mélenchon a cité ses autres adversaires dans cette présidentielle. “Macron fait le gars qui n’est pas candidat pour profiter de la fonction. (…) Il doit accepter le débat, il n’est pas au dessus de la démocratie”, a-t-il ajouté sur le président de la République.

15h22 : “Madame Pécresse a dit qu’elle était un tiers Thatcher, deux tiers Merkel. Ce qui ne laisse pas grand-chose de bon. Traduit en Français, ça donne deux tiers Macron, un tiers Zemmour..”

En première partie de son discours, Jean-Luc Mélenchon a longuement évoqué la candidate désignée hier par Les Républicains. “Je lui propose le débat, parce que le débat est l’oxygène de la démocratie”, a-t-il déclaré.

15h03 : “Alors que le pays est plongé dans l’obscurité de débats absurdes, nous venons dire et proclamer une fois de plus : non, la France, ce n’est pas l’extrême droite. La France c’est la sécurité sociale, la santé publique, l’émancipation, l’école, la recherche, le partage.”

Jean-Luc Mélenchon vient de commencer son discours à La Défense. La France insoumise a annoncé, juste avant sa prise de parole, “plus de 5 000” personnes présentes au meeting.

14h39 : Jean-Luc Mélenchon organise son premier meeting pour lancer un “Parlement de l’Union populaire”. “On fait campagne : actuellement c’est moins l’union qui fait la force, que la force qui fera l’union”, a commenté auprès de franceinfo le député La France insoumise de Seine-Saint-Denis Alexis Corbière.

14h33 : Jacline Mouraud, ancienne figure des “gilets jaunes” qui avait annoncé sa candidature à la présidentielle, se rallie à Eric Zemmour, a-t-elle annoncé dans un communiqué. Elle participera au premier meeting de campagne de ce dernier à Villepinte (Seine-Saint-Denis).

14h00 : “Je la soutiens, mais j’entends que mes idées soient représentées avec force.” Après l’union affichée hier lors des résultats de la primaire des Républicains, Eric Ciotti, perdant face à Valérie Pécresse, veut s’imposer dans la campagne. “Elle ne pourra pas gagner l’élection si elle n’a pas une droite forte. J’entends prendre toute ma place dans cette campagne”, a-t-il déclaré à BFMTV.

13h41 : Alors que le premier meeting de campagne d’Eric Zemmour doit commencer en début d’après-midi à Villepinte (Seine-Saint-Denis), des opposants tentent d’entrer, rapporte une journaliste sur place. Dans Paris, à quelques kilomètres de là, des manifestants se regroupent également à l’appel d’une cinquantaine d’organisations syndicales, partis et associations pour faire “taire” Eric Zemmour.

12h59 : Quels sont les contenus à ne pas manquer sur notre site aujourd’hui ?

Ce reportage qui raconte une nuit aux urgences pédiatriques de l’hôpital Necker, où affluent les ados souffrant de troubles psychiatriques.

“Elle a œuvré pour rassembler les gens, c’est beau” : des milliers de visiteurs rendent hommage à Joséphine Baker au Panthéon.

• Le premier meeting d’Eric Zemmour s’annonce tendu, voici pourquoi.

12h25 : Valérie Pécresse, candidate Les Républicains à l’élection présidentielle, est “gênante pour Emmanuel Macron”, selon le politologue Pascal Perrineau. “C’est difficile pour le candidat Macron, qui joue beaucoup sur le thème du premier de la classe (…). Il a à faire à quelqu’un qui est sorti des mêmes écoles que lui, qui est à la tête d’une des plus grosses régions en Europe sur le plan démographique”, analyse-t-il pour franceinfo.

12h00 : Il est midi, voici un nouveau point sur l’actualité :

• Premier test grandeur nature pour Eric Zemmour, qui tient cet après-midi son premier meeting à Villepinte (Seine-Saint-Denis) derrière son slogan “Impossible n’est pas français”. Un peu plus tôt, Jean-Luc Mélenchon défend son programme, L’Avenir en commun, à la Défense (Hauts-de-Seine). Suivez notre direct.

Le pape François a appelé à mettre fin à un “naufrage de civilisation” lors d’un vibrant discours au camp de migrants de Mavrovouni à Lesbos, cinq ans après sa première visite sur cette île grecque emblématique de la crise migratoire.

• Le compteur final des promesses de dons a affiché 73 622 019 euros. “Un téléthon magnifique qui efface les déceptions de 2020”, a réagi le directeur de l’Association française contre les myopathies, Christian Cottet.

12h04 : “J’ai beaucoup de reproches à lui faire, mais il faut le faire dans des débats dans lesquels les citoyens se demandent qui a tort et qui a raison.”

Avant son meeting à La Défence (Hauts-de-Seine), Jean-Luc Mélenchon s’est exprimé sur BFMTV. Il a évoqué son adversaire Eric Zemmour et ses soutiens. “Je suis régulièrement menacé de mort dans leurs vidéos”, a-t-il déploré.

11h37 : Cinq jours après son entrée officielle dans la course à la présidentielle, Eric Zemmour veut faire de son premier meeting, à Villepinte (Seine-Saint-Denis) à 14h30, une démonstration de force. Mais l’événement s’annonce tendu, alors que plusieurs mobilisation sont attendues à proximité. On vous explique pourquoi.

<

p id=”lmsg-61ac728b5ff4e9330ffb60d6″ class=”message custom”>09h57 : Voici tout de suite un point sur l’actualité :

• Après son annonce de candidature critiquée, Eric Zemmour tient son premier meeting de campagne à Villepinte (Seine-Saint-Denis). Une journée “à risque” selon la police, avec des anti-Zemmour mobilisés.

• A Paris, Jean-Luc Mélenchon mobilise aussi ses militants face à la droite et à l’extrême droite, et veut montrer qu’il peut “faire l’union par la base”, à défaut de la faire avec les autres prétendants de gauche à l’Elysée.

• Treize civils ont été tués dans l’Etat indien du Nagaland (nord-est) par les forces de sécurité. Elles ont ouvert le feu sur un camion, puis sur un groupe de personnes qui protestaient contre cet incident, a rapporté la police.

• Le compteur final des promesses de dons a affiché 73 622 019 euros. Une montant en nette hausse par rapport au total de 58,3 millions d’euros levés pendant la durée du Téléthon en 2020.

Leave a Reply