DIRECT. “Nul ne nous fera reculer”, lance Emmanuel Macron depuis Nanterre : suivez l’unique meeting du prés… – franceinfo

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #PRESIDENTIELLE

16h55 : Vous aussi vous avez entendu “la vie vaut plus que les profits”, qui est… le slogan du NPA, le parti de Philippe Poutou, dans la bouche d’Emmanuel Macron ? Vous n’êtes pas seul.

16h54 : @Ganesh75 Il s’agit du triplement du dispositif déjà existant de la “prime Macron”, comme indiqué page 7 de son programme. Pour l’instant, le président-candidat égrène son programme, mais n’y a pas ajouté de proposition nouvelle.

16h54 : Prime allant jusqu’à 6000€ plus de précisions ?

16h51 : Des activistes écologistes se sont glissés dans la salle du meeting avant le discours du candidat, pour dénoncer son faible bilan en matière de lutte contre le réchauffement climatique.

16h50 : Pour rappel, nous avons publié il y a quelques semaines un bilan de 100 promesses du président, faites en 2017. Vous pouvez les passer au crible par ici.

16h50 : Dès le début de son meeting, Emmanuel Macron a égrené son bilan. “Nous l’avons fait”, a-t-il martelé, en évoquant entre autres le taux de chômage, la PMA pour toutes, les émissions de gaz à effet de serre.

16h50 : @Aurie et @Mathieu Vous étiez dans une grotte les dernières semaines ? Nous avons déployé un dispositif similaire par exemple pour le meeting de Valérie Pécresse au Zénith ou de Fabien Roussel à Marseille, il y a quelques semaines. Et là, comme s’il s’agit de l’unique meeting du président sortant, c’est un temps fort de la campagne que vous ne pouvez contester.

16h50 : La différence de traitement médiatique que vous faites entre le meeting de Macron et celui de Roussel notamment est assez criante au vu des différents posts diffusés actuellement sur le fil actu de FI. EM est certes le Président de la République mais il n’en reste pas moins un candidat comme les autres qui ne mérite pas plus de lumière que ses adversaires…

16h50 : Pourquoi France Info diffuse en direct le meeting de Macron dans une édition spéciale et pas celui d’autres candidats ? J’ai reçu deux notifications qui me proposaient d’écouter le meeting, chose qui n’a jamais été proposé pour d’autres candidats.

16h47 : Emmanuel Macron propose la création d’un compte épargne-temps universel “pour pouvoir souffler ou pour pouvoir toucher de l’argent”. “Je ne me résoudrais jamais à ce que des retraités doivent aller à l’aide alimentaire après une vie de travail. C’est injuste”, dit-il.

16h47 : Emmanuel Macron annonce aussi un gain de pouvoir d’achat de 550 euros par an pour les travailleurs indépendants au niveau du smic, s’il est réelu.

16h48 : “Nous n’avons pas attendu face à ce défi de pouvoir d’achat, le gouvernement a débloqué plus de 20 milliards par an. (…) Mais il nous faut aller plus loin. Le vrai pouvoir d’achat, c’est celui qui vient du travail, qui est durable, par lequel on gagne plus. C’est pourquoi dès cet été je veux pouvoir permettre aux travailleurs de pouvoir toucher une prime allant jusqu’à 6 000 euros, sans charge ni impôt.”

16h49 : “Comme vous, je vois tant de vies empêchées. Comme vous, je vois tant de lenteurs, tant de blocages qui suscitent la colère. Comme vous, je me suis parfois impatienté. Ça allait trop lentement. Comme vous, je vois les difficultés à finir le mois, les situations d’insécurité, les difficultés qui se multiplient, tant de progrès à accomplir pour faire reculer l’extrémisme. C’est pourquoi notre projet de 2022 sera un projet de droits réel, de solidarité, de progrès social. Comme vous, je ne me résoudrais jamais à ce que des Français qui travaillent voient leur salaire partir en plein d’essence, en loyer, et renoncent à offrir un cadeau à offrir à leur enfant. C’est injuste !”

16h42 : “Je sais bien qu’on nous dit qu’on ne gagne pas sur un bilan, mais c’est le vôtre, le fruit de votre engagement, soyez-en fier !”

16h40 : Notez que le président-candidat continue de voir sa cote s’effriter dans les sondages, dans notre enquête quotidienne, tweetée par le directeur de la recherche chez Ipsos.

16h39 : Quand Macron dit progrès, je ne vois que régression sociale

16h42 : Un moment inspirant. Le moment que nous attendions.

16h39 : On approche de la dizaine de “nous l’avons fait”.

16h36 : “Les émissions de gaz à effet de serre ont baissé deux fois plus vite qu’avant”, assure Emmanuel Macron. Une infographie publiée par Les Echos montre que la France est dans les clous de ses promesses.

16h45 : “Le taux de chômage est au plus bas depuis quinze ans”, se félicite Emmanuel Macron, qui démarre son meeting par le bilan de son quinquennat, et qui ponctue ses affirmations par un “nous l’avons fait”. “Pour la première fois, il s’ouvre en France plus d’usines qu’il ne s’en ferme”, ajoute-t-il.

16h33 : “En 2017, nous portions un projet d’émancipation, de lutte contre l’assignation à résidence, le progrès, comme disaient certains, c’était même notre projeeeeeeeeeeeet. Malgré les crises, nous n’avons jamais renoncé, nous avons tenu nos promesses, pour mettre fin à ce mal français qu’est le chômage de masse.”

16h32 : “Nous sommes là pour faire advenir un projet de progrès, d’indépendance, d’avenir, pour notre France et pour notre Europe !”

16h32 : “Merci d’être venus, des quatre coins du pays, de toutes nos régions, et pour certains, des Outre-Mers. Je suis heureux d’être parmi vous aujourd’hui. Pendant qu’à quelques heures de Paris, on bombarde la démocratie [sifflets du public, Emmanuel Macron invite le public au silence : “Quand nous sommes tous ensemble, nous ne sifflons pas, personne, jamais”]. D’autres voudraient nous ramener en France des années en arrière, et vous êtes là, tous, militants de l’idéal. Nous sommes là, dans la plus grande salle d’Europe, pour dire que nul ne nous fera reculer (…) pour rappeler que la France a toujours quelque chose à dire au monde !”

16h31 : La foule répond : “Et un, et deux, et cinq ans de plus !”

16h28 : “Merci d’être là ! Est-ce que vous entendez la ferveur ?”

16h28 : Sachez que le speaker de ce meeting officie le reste de l’année lors des matchs des Girondins de Bordeaux, bons derniers de Ligue 1, et du XV de France, qui lui vient de remporter le Grand Chelem.

16h24 : Alerte pancarte “Daddy président” brandie par de jeunes participants à ce meeting.

16h23 : Emmanuel Macron bonne ambiance à l’Aréna de Nanterre et malgré les dires la salle est pleine. LREM n’a pas affrété des TGV ou des cars . Cette foule ne représente pas les riches. Je suis Macroniste depuis la première heure et je suis un Français moyen qui a vu ses impôts diminuer. Retraités avec ma femme souhaitons que le Président Macron soit réélu. Bon courage aux journalistes qui travaillent ce week-end.

16h22 : Compte à rebours, musique rythmique, spectacle pyrotechnique, Emmanuel Macron arrive en fendant la foule… un peu façon Johnny à Bercy.

16h30 : Il y a de la guest star macroniste à La Défense Arena. On vient de voir Jean Castex faire une “ola” avec le premier rang du carré VIP.

16h19 : C’est le moment de (re)lire ce papier de Margaux Duguet et Clément Parrot sur la communication cadenassée à double tour du président sortant. Il paraît ainsi peu probable qu’il fende l’armure et qu’il continue une campagne de “maillot jaune du Tour”, en gérant son avance.

16h17 : On ne lésine pas sur les cadeaux pour les supporters les plus investis. C’est du lourd, au sens propre comme au figuré 😉

16h15 : Passion clapping au meeting d’Emmanuel Macron. Décidément, les meetings politiques qui sentaient fort la naphtaline ont tout piqué aux stades de foot pour tenter de se refaire une jeunesse.

16h12 : Petit point multiplex avec le meeting de Fabien Roussel, le candidat communiste, qui s’exprime lui à Villeurbanne. Il est suivi par notre collègue Alexandre Peyrout.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *