Ce qu’il faut savoir

Des palmiers déplumés, des maisons éventrées et des carcasses de voitures qui flottent dans les rues inondées : c’est le triste spectacle qu’a laissé l’ouragan Dorian dans l’archipel des Bahamas faisant au moins sept morts, selon le dernier bilan, mercredi 4 septembre. “Nous pouvons nous attendre à plus de morts, ce sont des informations préliminaires”, a précisé le Premier ministre Hubert Minnis, lors d’une conférence de presse. 

>> CARTE. Suivez en direct la trajectoire de l’ouragan Dorian, qui vient de frapper les Bahamas

 Un pêcheur des Bahamas, Howard Armstrong, a décrit une scène d’horreur, avec de l’eau arrivant par le toit. “On s’en sortait jusqu’à ce que l’eau ne cesse d’arriver et que tous les appareils ménagers se mettent à tourner autour de la maison comme dans une machine à laver”, a-t-il raconté à la chaîne CNN (en anglais).

>> RECIT. Des dégâts “sans précédent” aux Bahamas et des habitants impuissants face à l’ouragan Dorian

Rétrogradé en catégorie 2, avec des vents pouvant atteindre 175 km/h, l’ouragan se dirige très lentement vers la Floride et devrait ensuite remonter vers les Etats de Géorgie, de Caroline du Sud et de Caroline du Nord. 

Au moins sept morts. En plus des cinq victimes initiales, deux personnes transportées à l’hôpital ont succombé à leurs blessures. “Nous pouvons nous attendre à plus de morts, ce sont des informations préliminaires”, a-t-il précisé.

Des millions de personnes évacuées. Plusieurs millions de personnes ont reçu l’ordre d’évacuer les régions menacées aux Etats-Unis. Même si l’oeil de Dorian pourrait ne pas toucher terre, les autorités mettent la population en garde sur les risques de crues soudaines et d’inondations.

Besoin d’aide alimentaire. Au moins 61 000 personnes auraient besoin d’aide alimentaire aux Bahamas, a estimé mardi l’ONU. La Croix-Rouge avait indiqué la veille que quelque 13 000 maisons pourraient avoir été endommagées ou détruites dans les îles Abacos et Grand Bahama.

Advertisements
Spread the love

Leave a Reply