Retrouvez ici l’intégralité de notre live #GILETS_JAUNES

11h49 : Après les insultes proférées à l’encontre d’Alain Finkielkraut hier, Christophe Castaner a de nouveau réagi sur Twitter. Le ministre de l’Intérieur indique qu’“un suspect, reconnu comme le principal auteur des injures, a été identifié”.

11h12 : Les premiers “gilets jaunes” arrivent en haut des Champs-Elysées à Paris, comme le montre un internaute sur Facebook. Le cortège devrait ensuite s’élancer en direction du Champ-de-Mars.

Ces #policiers lâchement attaqués étaient là pour protéger les #manifestants. Soutien total à nos forces de l’ordre @PoliceNat69 @PoliceNationale @CCastaner

11h07 : “Il rappelle que les policiers et gendarmes déployés sur le terrain lors des différentes manifestations ont une mission : garantir la sécurité des personnes et des biens, y compris celle des manifestants. Il est intolérable qu’ils soient pris pour cible”, ajoute le communiqué de la préfecture.

11h04 : Le préfet “Pascal Mailhos condamne avec la plus grande fermeté cet acte lâche et d’une rare violence.” Dans un communiqué, la préfecture de la région Auvergne-Rhône-Alpes réagit à l’attaque contre un véhicule dans lequel se trouvaient deux policiers, hier à Lyon.

10h55 : “Sale sioniste”, “dégage” : voici la séquence tournée hier, dans laquelle on entend les insultes adressées à Alain Finkielkraut.

10h48 : Sur Twitter, la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) affirme également avoir saisi la justice.

10h46 : Cette enquête a été confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP), précise le parquet de Paris.

10h47 : #FINKIELKRAUT Après les insultes proférées envers Alain Finkielkraut, une enquête a été ouverte par le parquet de Paris pour “injure publique en raison de l’origine, l’ethnie, la nation, la race ou la religion”, indique le parquet de Paris à franceinfo.

10h41 : “J’ai été pris à partie de manière très violente par des manifestants.” Alain Finkielkraut réagit, sur LCI, à son agression hier. “Ils avaient vraiment envie d’en découdre. (…) Si des policiers ne s’étaient pas interposés (…), certains d’entre eux voulaient me casser la gueule”, a-t-il ajouté, comme le montre le compte Twitter de la chaîne.

10h40 : La classe politique réagit. De nombreuses personnalités ont condamné les insultes proférées à l’encontre du philosophe Alain Finkielkraut par des “gilets jaunes” hier. Voici quelques publications, notamment de l’ex-ministre Juliette Méadel, des députés Matthieu Orphelin et Bruno Bonnell, du maire de Bordeaux, Alain Juppé ou encore du ministre Jean-Yves Le Drian.

09h29 : Bonjour @anonyme, des manifestations sont à nouveau prévues dans toute la France, ce dimanche. Dans cet article, vous retrouverez quelques-uns des rassemblements annoncés.

09h29 : Bonjour. Quel programme pour aujourd’hui… merci. Bonne journée à vous tous

Demain ils seront dans leur commissariat pour enregistrer la plainte d’une femme agressée ou sur le terrain pour porter secours à un commerçant braqué.

Leur quotidien : nous protéger.

Notre devoir : ne rien laisser passer.

STOP !

09h27 : “Violence insupportable”. Sur Twitter, le ministre de l’intérieur Christophe Castaner a réagi à l’attaque d’un véhicule de police, hier, à Lyon. Des “gilets jaunes” ont violemment caillassé la voiture alors que les CRS se trouvaient à l’intérieur.

<

p id=”lmsg-5c6915a88256bf06a0f70966″ class=”message custom”>09h04 : Voici les principales informations de la journée :

Ils étaient 41 500 hier dans les rues. La mobilisation des “gilets jaunes” continue aujourd’hui, pour marquer les trois mois, jour pour jour, du mouvement. Suivez les rassemblements dans notre direct.

Le convoyeur de fonds suspecté d’avoir braqué un fourgon lundi à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), ainsi que la femme arrêtée mardi, ont été mis en examen hier. Ils ont été placés en détention, a appris franceinfo auprès du parquet de Bobigny.

Alexandre Benalla a déposé plainte jeudi après des enregistrements de conversations entre lui et Vincent Crase, qui ont été diffusés par le site Mediapart. C’est ce qu’a appris franceinfo auprès de l’avocate d’Alexandre Benalla, Jacqueline Laffont, confirmant une information du JDD.

Près de 1 800 personnes évacuées et des transports fortement perturbés : une opération de déminage s’est déroulée ce matin dans le nord de Paris. Elle paralyse encore le quartier de la porte de la Chapelle, où une bombe d’aviation de la Seconde guerre mondiale a été découverte.

Let a comment