DIRECT. L’Afghanistan se réveille sans présence militaire américaine pour la première fois en vingt ans – Franceinfo

Spread the love

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #AFGHANISTAN

08h31 : Présent à Kaboul, Cyril Payen, journaliste pour France 24, raconte la prise de contrôle des talibans après le départ des Américains.

Les forces spéciales talibanes sécurisent l'aéroport de Kaboul (Afghanistan) après le départ des derniers soldats américains, le 31 août 2021. (WAKIL KOHSAR / AFP)

(WAKIL KOHSAR / AFP)

08h17 : Une analyse en partie partagée par le régime taliban. La défaite américaine “est une grande leçon pour d’autres envahisseurs et pour notre future génération”, a déclaré le principal porte-parole taliban, Zabihullah Mujahid, à l’aéroport de Kaboul.

08h13 : “On ne combat pas le terrorisme international en voulant recréer à partir de zéro un État moderne, ou supposé démocratique. La construction de l’État, cela ne marche pas.”

Sur franceinfo, Olivier Roy analyse l’échec des Américains dans le pays.

07h49 : Que va devenir l’aéroport de Kaboul après le départ des Américains ? Comme vous l’explique notre journaliste Pierre-Louis Caron, l’incertitude plane sur l’avenir de ce site vital pour l’Afghanistan, tant pour les vols commerciaux et militaires que pour l’aide humanitaire internationale.

07h30 : Sans surprise, l’avenir du pays domine la une des journaux ce matin, après la fin de l’opération américaine. L’Humanité et Libération se penchent sur ce qui attend les Afghans.

L'Humanité

Libération

07h27 : “Ce n’est pas anodin du tout de voir ces gens quitter leur pays comme ça dans l’urgence, c’était assez émouvant.”

Sur franceinfo, le premier pilote de l’armée française à atterrir à Kaboul pour l’opération d’évacuation témoigne.

07h11 : Plus de 120 000. C’est le nombre de personnes évacuées via l’aéroport de Kaboul, depuis la prise de la capitale afghane par les talibans. Nombre d’entre elles ont pu embarquer à bord d’avions américains, mais le chemin avant d’arriver aux Etats-Unis est encore long. Entre les centres d’accueil dans les bases militaires et les pays dits “de transit”, les réfugiés afghans sont encore bien loin de l’autre côté de l’Atlantique.

Des réfugiés afghans sur la base aérienne américaine de Ramstein (Allemagne), le 26 août 2021. (ARMANDO BABANI / AFP)

(ARMANDO BABANI / AFP)

06h48 : Les Américains ont-ils commis une dernière bavure avant de partir ? C’est ce qu’affirme à l’AFP Ezmarai Ahmadi, un Afghan qui a vu sa fille, son frère et ses neveux et nièces disparaître dans l’explosion de leur voiture dimanche. Les Etats-Unis ont présenté cette frappe comme une riposte à l’attentat de l’aéroport de Kaboul, déclarant avoir détruit un véhicule chargé d’explosifs.

06h43 : Feux d’artifice, tirs en l’air… Le départ des Américains a été fêté par les talibans dans le ciel de Kaboul cette nuit.

(AFP)

06h37 : “Félicitations à l’Afghanistan (…) Cette victoire est la nôtre à tous. Nous voulons avoir de bonnes relations avec les États-Unis et le monde.”

Le principal porte-parole des talibans s’est rendu ce matin à l’aéroport de Kaboul, quelques heures après le départ des Américains.

06h18 : Une photo pour l’histoire. Voici le dernier soldat américain à avoir quitté le sol afghan. Il s’agit du major général Chris Donahue, le commandant de la 82e division aéroportée.

(Jack Holt / US Central Command (CENTCOM) / AFP)

07h39 : Avant de quitter Kaboul, l’armée américaine a détruit des avions, des véhicules blindés et un système de défense anti-missiles pour éviter qu’ils ne tombent aux mains des talibans. “Ces appareils ne voleront plus jamais”, a dit le général Kenneth McKenzie. “Ils ne pourront être utilisés par personne.”

<

p id=”lmsg-612da9b95ff4e9672d66a164″ class=”message custom”>07h32 : On commence par un premier point sur l’actualité :

• Avec un jour d’avance, les derniers soldats américains ont quitté l’Afghanistan dans la nuit après vingt ans d’intervention, a annoncé le Pentagone. “Nous avons écrit l’Histoire”, s’est félicité un responsable taliban.

• De leur côté, les Etats-Unis se sont dits prêts à travailler avec les talibans s’ils “tiennent leurs engagements”. “Les talibans veulent la légitimité et le soutien internationaux. Notre message est que la légitimité et le soutien doivent se mériter”, a lancé Anthony Blinken, le chef de la diplomatie américaine.

• En Louisiane, plus d’un million de foyers sont toujours sans électricité après le passage de l’ouragan. Au moins deux personnes ont été tuées, selon un bilan provisoire. “Les dégâts sont vraiment catastrophiques”, a déploré le gouverneur de l’Etat, John Bel Edwards, à la chaîne NBC.

Le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a annoncé une “transition” vers la suppression du fonds de solidarité pour les entreprises, fin septembre. Au 1er octobre, les aides passeront du “quoi qu’il en coûte” au “sur-mesure”.

Leave a Reply