DIRECT. Japon : l’ancien Premier ministre Shinzo Abe a succombé à ses blessures après l’attaque par balles … – franceinfo

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #JAPON

11h23 : Ce dernier précise que le Premier ministre souffrait de deux blessures par balles au cou. Une transfusion sanguine a été pratiquée mais n’a pas permis de maintenir Shinzo Abe en vie.

11h19 : “Nous n’avons pas été capable de le maintenir en vie”, confirme un membre de l’équipe médicale de Shinzo Abe, qui avait été conduit à l’hôpital de Nara après avoir été victime d’une attaque par balles. Il s’exprime en ce moment lors d’une conférence de presse retransmise par la chaîne de télévision NHK.

(NHK)

11h12 : Ce nationaliste teinté de pragmatisme, qui a dirigé le pays en 2006 puis entre 2012 et 2020, a marqué les esprits par sa politique de relance économique et son intense activité diplomatique, mais qui ont laissé un profond sentiment d’inachevé. A l’été 2020, alors qu’il était devenu impopulaire pour sa gestion de la pandémie, il avait reconnu qu’il souffrait d’une maladie inflammatoire chronique et avait démissionné peu après. (MALTE OSSOWSKI / SVEN SIMON / DPA PICTURE-ALLIANCE VIA AFP)

11h09 : L’ancien chef de l’exécutif, âgé de 67 ans, prononçait un discours en fin de matinée près d’une gare à Nara lors d’un rassemblement de campagne électorale en vue des élections sénatoriales de dimanche.

11h07 : L’ancien Premier ministre japonais Shinzo Abe est mort des suites de ses blessures par balles, alors qu’il participait à un événement politique à Nara, dans l’ouest du pays, ce matin, annonce un haut responsable du Parti libéral-démocrate cité par la télévision nationale.

10h45 : Bonjour @Jeanne, un homme d’une quarantaine d’années originaire de la région de Nara, où a eu lieu l’attaque, a été interpellé pour “tentative de meurtre”. Son nom et sa photo ont été donnés par plusieurs médias, mais comme à notre habitude, nous ne diffusons pas ces informations avant qu’il y ait une mise en examen, ou procédure équivalente.

10h45 : J’ai vu qu’un nom circulait concernant l’auteur des tirs contre Shinzo Abe : des informations sont-elles déjà disponibles sur cet homme ?

10h45 : La police japonaise a commencé à perquisitionner le domicile du suspect de l’attaque à l’arme à feu perpétrée quelques heures plus tôt contre l’ancien Premier ministre japonais Shinzo Abe, selon des images de la télévision publique NHK. Plusieurs officiers de police sont sur place et portent des vêtements de protection, des casques et des boucliers.

10h37 : Akie Abe, la femme de l’ancien Premier ministre Shinzo Abe, est arrivée à l’hôpital où son mari est pris en charge. On est toujours sans nouvelles de l’état de santé de l’homme politique, qui a été grièvement blessé ce matin par arme à feu lors d’un discours dans l’ouest du pays. (PHILIP FONG / AFP)

10h35 : La Russie dénonce “un crime monstrueux” et un “acte de terrorisme”, après l’attaque qui a visé l’ancien Premier ministre japonais Shinzo Abe.

09h56 : L’Allemagne se dit à son tour “choquée” par l’attaque qui a visé l’ancien Premier ministre japonais Shinzo Abe, a réagi la cheffe de la diplomatie, Annalena Baerbock. “Mes pensées vont vers lui et sa famille”.

09h45 : Profondément choqué par l’attaque odieuse dont Shinzo Abe a été victime. Pensées à la famille et aux proches d’un grand Premier ministre. La France se tient aux côtés du peuple japonais.

09h45 : Emmanuel Macron réagit à l’attaque “odieuse” de l’ancien Premier ministre japonais, Shinzo Abe. “La France se tient aux côtés du peuple japonais”, assure le président français.

09h30 : Il est 9 heures, on fait le point sur ce début de matinée chargé :

L’ancien Premier ministre japonais Shinzo Abe est dans “un état très grave” après avoir été victime d’une attaque par arme à feu, alors qu’il participait à un événement politique dans l’ouest du Japon. Un suspect a été interpellé. Suivez notre direct.

#COVID_19 Le ministre de la Santé, François Braun, demande aux Français “de mettre les masques dans les trains, dans les bus, dans tous les endroits où on est un peu les uns sur les autres”, “pour ce jour de grands départs en vacances”.

#INCENDIE Le feu est fixé mais “il n’est pas circonscrit, les lisières restent actives”, écrivent les pompiers du Gard, à propos de l’incendie de Bordezac, dans lequel 620 hectares ont déjà été détruits. Treize pompiers ont été blessés.

#GRENOBLE Un homme de 24 ans qui circulait à scooter avec un passager armé a été tué hier par la police à Grenoble. Deux enquêtes sont ouvertes, la première sur les faits de “tentative de meurtre sur personne dépositaire de l’autorité publique” et la seconde sur les faits de “coups mortels”, confiée à l’IGPN.

08h33 : Le secrétaire général du Parti libéral-démocrate, Yoshio Ogita, se tenait à côté de Shinzo Abe lorsque ce dernier a été touché. Il a entendu deux bruits forts et a vu un panache de fumée blanche s’élever vers le ciel. “Je ne savais pas ce qui s’était passé”, a-t-il déclaré au New York Times (en anglais). “Je l’ai vu s’effondrer.”

08h27 : Après avoir été touché par balle, l’ancien Premier ministre Shinzo Abe s’est effondré et saignait du cou, a déclaré une source du Parti libéral-démocrate au pouvoir à l’agence de presse japonaise Jiji.

08h26 : “Le premier tir a fait le bruit d’un jouet. Il n’est pas tombé et il y a eu une grosse détonation. Le deuxième tir était plus visible, on pouvait voir l’étincelle et de la fumée”, raconte à la chaîne de télévision NHK une jeune femme qui était présente à l’événement politique auquel participait Shinzo Abe, lorsqu‘il a été touché par un tir. “Après le deuxième tir, des gens l’ont entouré et lui ont fait un massage cardiaque”, a-t-elle encore témoigné.

08h16 : Les déclarations de chefs d’Etat se poursuivent, après l’attaque par arme à feu dont a été victime l’ancien Premier ministre japonais, Shinzo Abe. Le Premier ministre britannique Boris Johnson se dit “consterné et attristé” après cette attaque “abjecte”. Le président du Conseil européen Charles Michel est, lui, “choqué et attristé par l’attaque lâche”.

08h10 : Le Premier ministre japonais Fumio Kishida “prie pour la survie” de Shinzo Abe, victime d’une attaque par balle alors qu’il prononçait un discours lors d’un événement politique dans la région de Nara, dans l’ouest du Japon.

08h03 : L’ancien Premier ministre japonais Shinzo Abe est dans “un état très grave” après avoir été attaqué à l’arme à feu, selon le Premier ministre actuel, Fumio Kishida.

08h04 : Le Premier ministre indien, Narendra Modi, se dit “profondément bouleversé” par l’attaque par balle contre Shinzo Abe, décrivant l’ex-Premier ministre japonais comme un “ami cher”. “Nos pensées et nos prières sont avec lui, sa famille et le peuple japonais”.

07h26 : L’Ambassade de France a appris avec émotion et consternation l’odieuse attaque dont l’ancien Premier Ministre Shinzo Abe a été victime à Nara. En ce moment dramatique, toutes ses pensées vont vers Shinzo Abe, sa famille et ses proches. https://t.co/g87C3Cd50J

07h26 : L’ambassade de France a appris “avec émotion et consternation l’odieuse attaque” dont a été victime l’ancien Premier ministre japonais, réagit cette dernière sur Twitter.En ce moment dramatique, toutes ses pensées vont vers Shinzo Abe, sa famille et ses proches.”

07h23 : Les Etats-Unis sont “profondément préoccupés” par l’attaque par balle contre l’ancien Premier ministre japonais Shinzo Abe, a déclaré le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken. “C’est un moment très, très triste”, a-t-il ajouté depuis le G20 à Bali.

07h18 : Un peu de contexte autour de l’attaque par balles contre l’ancien Premier ministre japonais Shinzo Abe : le Japon dispose de l’une des législations les plus strictes au monde en matière de contrôle des armes à feu. L’obtention d’un permis de port d’arme est un processus long et compliqué, même pour les citoyens japonais, qui doivent d’abord obtenir une recommandation d’une association de tir, puis se soumettre à de stricts contrôles de police.

06h31 : Voici quelques photos de l’événement politique auquel participait Shinzo Abe, ce matin à Nara, au Japon, avant d’être touché par un tir, et de ce qui a suivi.

(Kazuhiko Hirano / Yomiuri / The Yomiuri Shimbun via AFP)

06h22 : Le secrétaire général du gouvernement japonais confirme qu’un suspect a été interpellé, après l’attaque par balle contre l’ancien Premier ministre Shinzo Abe.

06h13 : Selon les médias japonais, qui ont annoncé l’attaque contre l’ancien Premier ministre Shinzo Abe, un homme a été arrêté pour tentative de meurtre et une arme a été saisie. Contactée par l’AFP, la police locale n’a pas confirmé ces informations dans l’immédiat.

06h06 : Shinzo Abe est le Premier ministre japonais a être resté le plus longtemps au pouvoir. Il a été en poste en 2006 pour un an, puis de nouveau de 2012 à 2020. (Kazuhiro NOGI / AFP)

06h05 : L’ambassadeur américain au Japon, Rahm Emanuel, s’est dit “triste et choqué” par l’attaque par balle contre l’ancien Premier ministre japonais Shinzo Abe. “Abe-san a été un dirigeant exceptionnel du Japon et un allié indéfectible des États-Unis. Le gouvernement et le peuple américains prient pour le bien-être d’Abe-san, de sa famille et du peuple japonais”, a-t-il écrit dans un communiqué.

<

p id=”lmsg-62c7acaca37a4402690ef718″ class=”message custom”>
06h03 : Voici un premier point sur l’actualité :

L’ancien Premier ministre japonais Shinzo Abe a été grièvement blessé par balle lors d’un discours dans la région de Nara, dans l’ouest du pays, confirme le gouvernement, après les révélations de plusieurs médias japonais. Il a été emmené à l’hôpital et son état est pour l’instant inconnu.

La course à la succession de Boris Johnson est lancée au sein du Parti conservateur britannique, au lendemain de la démission du Premier ministre de la tête de son parti. Le député Tom Tugendhat,a été le premier à se lancer officiellement. Franceinfo vous explique comment sera désigné sa ou son successeur.

#INCENDIE Environ 700 hectares ont été détruits par les flammes dans le “méga feu” de Bordezac, dans le Gard, selon le bilan effectué à 5h30 par les pompiers du département. Quelque 900 pompiers ont été mobilisés. La journée d’hier a été marquée par de multiples incendies dans la région, attisés par des “conditions météorologiques extrêmes”.

Vladimir Poutine a défié hier les Occidentaux, affirmant que la Russie n’avait “pas encore commencé les choses sérieuses” en Ukraine. L’armée russe redouble de bombardements sur les villes qui lui échappent encore dans le Donbass.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *