DIRECT. Incendies en Gironde : les images d’un désastre, des feux toujours surveillés – Linternaute.com

DIRECT. Incendies en Gironde : les images d'un désastre, des feux toujours surveillés INCENDIES GIRONDE. Les incendies ne progressent plus à Landiras et La Teste-de-Buch, mais les feux ne sont pas encore “fixés” et les pompiers restent en alerte face aux risques de reprises. Sur les 36 750 personnes évacuées, 12 500 ont pu réintégrer leur logement, jeudi 21 et vendredi 22 juillet.

L’essentiel

  • Les incendies en Gironde ne progressent plus depuis trois jours à Landiras et à La Teste-de-Buch. Vendredi 22 juillet, la préfecture de la Gironde indique que les feux sont “désormais contenus, mais ne sont pas pour autant fixés”. En dix jours, 20 800 hectares de forêt ont brûlé.
  • Les pompiers ont encore quelques craintes et incertitudes sur les incendies en Gironde à cause des points chauds qui subsistent et des risques de reprise de feu augmentés par la dégradation des conditions météorologiques : hausse des températures et retour du vent sur le département. Sont encore mobilisés 1 300 sapeurs-pompiers, 4 Canadair et 2 hélicoptères.
  • Depuis le début des incendies en Gironde, 36 750 personnes ont été évacuées. Jeudi 21 juillet, 6 000 résidents ont pu retourner chez eux : 3 500 à La Teste-de-Buch et 2 500 dans quelques communes près de Landiras : Cabanac-et-Villagrains, une partie de la commune de Budos et deux hameaux de la commune de Saint-Magne. Vendredi 22 juillet au soir, 6 500 personnes ont pu réintégrer leur logement à Villandraut, Noaillan, Budos, Léogeats et Landiras.
  • Les enquêtes sur les origines de ces feux continuent d’avancer. La piste criminelle est privilégiée à Landiras, tandis que la thèse accidentelle est confirmée à La Teste-de-Buch.
  • Vendredi 22 juillet 2022, le parquet de Bordeaux a ouvert une information judiciaire concernant le feu de forêt dans le secteur de Landiras. “Deux magistrats instructeurs ont été désignés pour instruire en co-saisine cette affaire ouverte des chefs de destruction par incendie de bois, forêts, landes, maquis, plantations ou reboisements d’autrui de nature à exposer les personnes à un dommage corporel et à créer un dommage irréversible à l’environnement”, a indiqué le parquet.
  • Suivez les dernières infos en direct.

En direct

23:40 – Une réunion pour organiser la sortie de crise après les incendies en Gironde

FIN DU DIRECT – Vendredi 22 juillet, la préfète de la Gironde, Fabienne Buccio, a indiqué dans un communiqué qu’elle organiserait une réunion de sortie de crise, lundi 25 juillet 2022. Elle rassemblera “les acteurs économiques et les services de l’État pour préparer la sortie de crise sur le plan économique et discuter des modalités d’accompagnement des secteurs impactés”. En effet, avec des incendies présents depuis dix jours dans le département, de nombreux secteurs, notamment touristiques, ont été touchés.

23:01 – Quels moyens sont mobilisés contre les incendies en Gironde ?

Vendredi 22 juillet 2022 dans la soirée, la préfète de la Gironde, Fabienne Buccio, indique que d’importants moyens terrestres et aériens restent mobilisés afin de lutter contre les incendies de La Teste-de-Buch et de Landiras. Ainsi, 1 300 sapeurs-pompiers, 4 Canadair et 2 hélicoptères sont toujours sur place. “Les foyers restant actifs, les traitements des lisières, des reprises de feu et les travaux de génie civil se poursuivent”, ajoute la préfète. En dix jours, près de 21 000 hectares de végétation sont partis en fumée en Gironde.

22:36 – Les feux en Gironde sont contenus sans être fixés

Dans un communiqué publié vendredi 22 juillet 2022 dans la soirée, la préfecture de la Gironde indique que les deux incendies de Landiras et de la Teste-de-Buch, qui ont brûlé 20 800 hectares depuis dix jours, sont “désormais contenus, mais ne sont pas pour autant fixés”. Elle ajoute : “Les risques de reprises persistent, notamment sous l’effet des vents. Une quarantaine de points chauds a été recensée sur les deux sites de l’incendie et sont traités par les pompiers”.

21:45 – Un plan de relance pour sauver le tourisme dans le bassin d’Arcachon après les incendies

À la suite des incendies en Gironde, les professionnels du tourisme du bassin d’Arcachon constatent une baisse de 40% de leur activité. France Bleu Gironde raconte comment le syndicat intercommunal du bassin d’Arcachon annonce un “plan de relance” afin de sauver la saison estivale. Les hôtels, les restaurants, les activités de location… Tous souffrent des incendies, qui effraient les vacanciers. À partir du lundi 25 juillet, une campagne publicitaire sera diffusée à la télévision et dans la presse nationale.

21:00 – “L’accalmie se prolonge”, annonce la préfète de la Gironde

Interrogée sur BFM TV, vendredi 22 juillet 2022 dans la soirée, Fabienne Buccio, préfète de la Gironde, affirme : “L’accalmie se prolonge, ça va mieux”. Vendredi soir, 6 500 personnes ont pu réintégrer leur habitation à Landiras. À La Teste-de-Buch, 4 000 habitants du quartier de Cazeaux pourront retourner chez eux, samedi 23 juillet, dès 9 heures. La préfète ajoute que “le périmètre de feu n’a pas bougé”, mais qu’une trentaine de points chauds sont encore traités.

20:30 – Visualiser la progression du feu grâce à des infographies

Dans un article du vendredi 22 juillet, Sud-Ouest propose de visualiser, avec des infographies, les incendies en Gironde qui ont détruit 20 800 hectares de forêt depuis dix jours. Les incendies ont touché principalement les communes de Landiras et de La Teste-de-Buch et ne progressent plus depuis jeudi 21 juillet. Les journées du 18 et du 19 juillet ont été celles durant lesquelles la plus grande surface a brûlé, avec respectivement 3 800 hectares et 3 600 hectares.

19:47 – Selon le président de Gironde, les pompiers manquent “de moyens aériens” contre les incendies

Vendredi 22 juillet 2022, Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, déplore sur BFM-TV, “un manque de moyens aériens” des sapeurs-pompiers. Depuis dix jours, ceux-ci font face à des incendies à Landiras et à La Teste-de-Buch, qui ont détruit 20 800 hectares de forêt. Jean-Luc Gleyze demande de revoir “la stratégie de défense aérienne au niveau européen, de façon à ce que nous n’ayons pas à nous disputer les moyens lorsque nous en avons besoin”.

19:15 – 6 500 personnes supplémentaires réintègrent leur domicile à Landiras

La préfète de la Gironde, Fabienne Buccio, a autorisé des habitants, évacués à la suite des incendies en Gironde, à réintégrer leur domicile vendredi 22 juillet 2022. Les habitants des communes de Villandraut et Noaillan ont pu retourner chez eux dès 18 heures, ceux de Budos et de Léogeats peuvent retrouver leur maison depuis 19 heures. Enfin, à 20 heures, les habitants de Landiras, à l’exception du hameau Manine, pourront rentrer chez eux. Ces réintégrations concernent 6 500 personnes, annonce la préfecture sur Twitter.

18:31 – En quoi consiste l’information judiciaire ouverte pour l’incendie de Landiras ?

Vendredi 22 juillet, le parquet de Bordeaux a indiqué l’ouverture d’une information judiciaire concernant l’incendie qui a brûlé 13 800 hectares de forêt à Landiras, en Gironde. Franceinfo explique, dans un article, les moyens mis en œuvre pour cette information, alors que la thèse criminelle est privilégiée pour ce départ de feu. Les chefs d’accusation de “destruction par incendie” sont passibles de 15 ans de prison et de 150 000 euros d’amende. Dix enquêteurs sont mobilisés sur cette affaire.

17:20 – La qualité de l’air en amélioration en Gironde et dans les Landes ?

Alors que la Gironde et les Landes sont en procédure d’alerte ce vendredi 22 juillet 2022 à cause des incendies, Atmo Nouvelle Aquitaine s’est voulu rassurant dans un communiqué. Ainsi, la situation devrait s’améliorer “grâce à des conditions météo favorables et un incendie contenu. Les concentrations en PM10 et PM2,5 dans les Landes devraient repasser en dessous des seuils réglementaires et ainsi sortir de la procédure en cours.” Et d’ajouter : “Le département de la Gironde devrait, quant à lui, rester en procédure d’alerte aux PM10.”

17:00 – Une information judiciaire ouverte

Selon BFM TV, le parquet de Bordeaux a ouvert une information judiciaire concernant le feu de forêt dans le secteur de Landiras. “Deux magistrats instructeurs ont été désignés pour instruire en co-saisine cette affaire ouverte des chefs de destruction  par incendie de bois, forêts, landes, maquis, plantations ou reboisements d’autrui de nature à exposer les personnes à un dommage corporel et à créer un dommage irréversible à l’environnement”, a indiqué le parquet.

16:42 – Des pompiers d’Ille-et-Vilaine en renfort contre les incendies en Gironde

Parmi les équipes de pompiers attendues en renfort pour contenir et bientôt fixer les incendies de Landiras et de La Teste-de-Buch, en Gironde, figurent douze sapeurs-pompiers d’Ille-et-Vilaine. Les soldats du feu ont pris la route ce vendredi pour une arrivée prévue en fin de journée.

16:31 – Les images satellites des incendies de La Teste et Landiras

Les images satellites des incendies de La Teste et Landiras - Incendie en Gironde ©©Sentinel Hub

Les fumées des incendies en Gironde sont encore visibles depuis l’espace ce vendredi 22 juillet, les images capturées par le satellite européen Sentinel montrent des colonnes de fumée qui s’élèvent autour du feu de Landiras (à droite de la photo) quand les fumées sont moins épaisses à La Teste-de-Buch (à gauche de l’image). La superficie d’hectares brûlés est également visible. Pour rappel l’incendie de Landiras a calciné plus de 13 800 hectares, près du double des zones brûlées près du bassin d’Arcachon.

16:15 – Les arbres brûlés par les incendies abattus par la Sécurité civile

La Sécurité civile est à l’œuvre aux côtés des pompiers sur les incendies de Landiras et de La Teste-de-Buch. La sapeurs-sauveteurs travaillent à la sécurisation et à l’ouverture des voies pour les pompiers et leurs véhicules sur les zones incendiées. Sur plusieurs endroits chauds, le passage est entravé par des arbres brûlés et tombés ou menacés par des pins qui sont sur le point de s’écrouler. Les hommes de la Sécurité civile sont en charge, entre autres, de l’abattage de ces arbres. “Hier, on a traité 2,3 km” en dégageant les routes de forêt, se félicite le capitaine Florent, membre des sapeurs-sauveteurs auprès de Franceinfo. Des avancées qui prennent du temps, mais permettent une prise en charge plus rapide des éventuelles reprises de feu.

15:57 – Les assureurs appelés à “a plus grande mobilisation” après les incendies en Gironde

Les sociétés d’assureurs sont appelées à “la plus grande mobilisation” pour agir auprès des sinistrés des incendies en Gironde par le gouvernement. Les ministres Olivia Grégoire et Bruno Le Maire ont demandé dans un courrier adressé aux assureurs ce vendredi à ce “que l’indemnisation des sinistrés arrive le plus vite possible”. “Nous pensons notamment aux campings et restaurants qui ont été détruits” mais aussi aux “particuliers” qui ont vu, pour quelques-uns, leur maison détruite, ont précisé les locataires de Bercy.

En savoir plus

Les incendies de Landiras et de La Teste-de-Buch, en Gironde, se sont déclarés mardi 12 juillet autour de 15 heures et à une heure d’intervalle. À La Teste-de-Buch, le départ de feu est accidentel, a affirmé le maire de la commune, Patrick Davet au micro de France Bleu Gironde, samedi 16 juillet 2022. Une hypothèse confirmée par plusieurs sources concordantes. La panne d’un véhicule thermique, type camionnette selon certains témoignages, est la cause du départ de feu. Le véhicule était stationné sur le bas côté de la piste 214 à l’orée de la pinède, permettant aux flammes de gagner en envergure en quelques minutes. Selon les informations des policiers rapportés par Sud-Ouest, le conducteur est un employé d’un camping qui se rendait à la déchetterie quand il est tombé en panne. Voyant les flammes, le conducteur a immédiatement prévenu les secours, mais n’a pas eu le temps de se servir de son extincteur. Une enquête est en cours pour “destruction involontaire par incendie de bois, forêt, dû à un manquement à une obligation de sécurité” a précisé le procureur de la République de Bordeaux, Frédérique Porterie, le 18 juillet. Le parquet a ajouté que, pour l’heure, le véhicule accidenté est inaccessible, mais que dès que la situation le permettra, il sera placé sous scellé et examiné pour “établir les causes de l’incendie”. 

À Landiras, les incendies seraient d’origine criminelle. Le procureur de Bordeaux a fait savoir que “les techniciens en identification criminelle ont pu effectuer des constatations qui accréditent un acte volontairement malveillant”. L’enquête pour destruction par incendie de bois, forêt pouvant causer un dommage aux personnes a été confiée à la Brigade de recherches de Langon qui s’est interrogée sur des liens éventuels entre l’incendie et d’autres départs de feu constatés le même jour. Une piste qu’aucun élément ne confirme pour le moment, mais selon le parquet, “des indices restent à exploiter afin d’éliminer ou de retenir la thèse d’un même auteur “. Lundi 18 juillet, un homme a été placé en garde à vue et auditionné. Il est suspecté d’être à l’origine de certains feux, mais pas de l’incendie principal, selon France Bleu Gironde. Il a finalement été remis en liberté et est hors de cause, mercredi 20 juillet.

Landiras, commune du Sud-Gironde, est en proie au plus grand incendie des deux qui se sont déclarés dans le département le 12 juillet 2022. Jeudi 21 juillet, plus de 13 800 hectares ont été brulés autour de Landiras et de l’arrondissement de Langon selon la préfecture de Gironde. Le feu de forêt s’étend sur une circonférence de plus de 15 km de long et de large. Cependant, sa progression a été nettement ralentie par les sapeurs-pompiers depuis la nuit du 20 juillet. La baisse des températures, la retombée du vent et l’augmentation de l’humidité sont des conditions plus favorables aux pompiers, mais n’ont pas encore permis de fixer les feux. Les pare-feux ont contribué au ralentissement des incendies et continuent d’être renforcés sur plusieurs fronts le long des 66 km de lisière de l’incendie. Celui-ci n’est toutefois pas fixé et les risques de reprises sont “importants” en particulier sur les “multiples points chauds à l’intérieur de la zone d’incendie”.

L’incendie de Landiras s’étend sur près de treize communes selon l’officier de communication du SDIS33 et depuis le 12 juillet, plus de 14 000 personnes ont été évacuées par prévention. Aucune évacuation n’a eu lieu depuis la nuit du 19 juillet et la préfecture n’en attend pas de nouvelle. Aucune victime n’est à déplorer près de Landiras et une demi-douzaine de maison ont été calcinées.

À La Teste-de-Buch, l’incendie n’a pas progressé depuis le 20 juillet, mais 7 000 hectares ont déjà brûlé près du bassin d’Arcachon. Le feu s’est étendu au sud de la dune du Pilat et a gagné l’océan, brûlant notamment des parcelles de forêt à l’orée des plages du Petit Nice et de la Lagune. La progression de l’incendie est contenue, mais les vents, même affaiblis, qui soufflent vers le sud sont encore susceptibles de pousser le feux vers le département des Landes. Côté perte, l’incendie n’a fait aucune victime, cependant cinq campings de la commune de Pyla-sur-Mer ont été détruits à hauteur de 90%.

Où se situent et vers où se propagent les incendies qui se sont déclarés en Gironde ? D’abord, un premier feu est situé à l’ouest du département, sur la commune de La Teste-de-Buch, près d’Arcachon, le long de la Dune du Pilat et de l’océan Atlantique. Le feu se dirige vers le sud, en direction des Landes et de la commune de Biscarosse. Plus à l’est, c’est de Landiras que le second incendie est parti, à 45 km au sud de Bordeaux.

Les feux sont d’une telle vigueur et les fumées ont pris une telle dimension qu’il est possible d’observer le phénomène depuis le ciel et l’espace. Le programme européen d’imagerie satellite Copernicus a capté des images impressionnantes, où l’on peut très bien voir la progression des fumées sur le territoire du département, vers l’ouest.

Voici la carte des incendies provenant du site spécialisé Feux de forêt en France, qui permet de visualiser en direct les avancées des sinistres en Gironde, mais aussi dans les Landes et dans les autres territoires de l’Hexagone. Il s’agit d’une carte qui référence les incendies signalés par une communauté d’internautes, en temps réel.

À ce stade, les deux incendies qui se sont déclarés à Landiras et La Teste-de-Buch (Gironde) n’ont pas fait de victime. Personne n’a, pour l’heure, été blessé ou n’est décédé. Seule la végétation a brulé. Ces feux de forêt ont tout de même entraîné le déplacement de 36 750 personnes dans le département, dont plus de 16 000 sur la seule journée du 18 juillet. 

Leave a Reply