Direct. Incendies en Gironde : 14 200 ha brûlés, nouvelles évacuations près de Landiras, le point ce lundi matin – Sud Ouest

Selon les derniers chiffres disponibles, 14 200 hectares de forêt sont partis en fumée ce lundi matin (et pas 15 000 ha, comme initialement annoncé par erreur par la préfecture, NDLR). Plus de 16 000 personnes ont été évacuées au total, et de nouvelles évacuations sont prévues ce lundi à proximité de Landiras. D’importants moyens aériens étaient mobilisés dimanche (4 Canadairs et 2 avions Dash), et le dispositif monte encore en puissance avec, en ce lundi de tous les dangers en raison des températures caniculaires annoncées, « 3 avions et 11 camions lourds supplémentaires », selon la préfecture.

Sur le même sujet

Incendie de Landiras. Dimanche soir, le dernier bilan faisait état de 9 000 hectares de forêt brûlés. À 7 h 30 ce lundi, on déplorait 9 800 hectares carbonisés, et la barre des 10 000 hectares a été franchie à 9 heures, selon notre journaliste sur place. Alors que 6 200 personnes ont déjà été évacuées, 3 500 autres devraient l’être ce lundi, selon le sous-préfet de Langon, qui a annoncé, à 9 heures, qu’une « évacuation préventive » de « l’ensemble des villages de Landiras, Budos et Balizac » est ordonnée face à « un cocktail des paramètres les plus défavorables ». « La situation est très défavorable » a confirmé le colonel Charles Lafourcade, du Sdis 33, avec des « vents qui tournent et soufflent par rafales ». De nombreuses routes restent par ailleurs fermées.

Incendie de La Teste. 3 900 hectares de forêt avaient brûlé dimanche soir à la Teste-de-Buch, et ce lundi matin, la préfecture fait état de 4 200 hectares de forêt détruits. « Le feu a été très actif toute la nuit, menaçant une nouvelle fois les campings du Pyla et des restaurants des plages océanes », détaille notre journaliste sur place. 10 000 personnes ont été évacuées au total depuis le début de la crise. À noter que la route départementale D218 est toujours coupée entre le rond-point du Pilat et Biscarrosse plage, et que « la navigation de plaisance est interdite sur la partie ouest du Lac de Cazaux-Sanguinet », prévient la préfecture ce lundi.

Ce direct est régulièrement mis à jour

——————————————

9 h 46 : une « situation très défavorable » à Landiras

Selon le colonel Charles Lafourcade, du Sdis 33, « la situation est très défavorable », ce lundi matin à Landiras : « Les vents tournent et soufflent par rafales. Il faut faire attention à nos pompiers dans ces conditions. Nous cherchons de nouvelles zones d’appui pour consolider nos lignes : champs de maïs, lacs, zones déjà brûlées à Le Tuzan. Nous tentons de créer des couloirs sans combustible de 800 mètres de large car il y a trop de sautes de feu. Les écorces enflammées volent dans le ciel et mettent le feu dans de nouvelles parcelles. » Le colonel Eddy Horus, de la gendarmerie de la Gironde, appelle, lui, les habitants évacués à « ne pas revenir » chez eux.

9 h 30 : Landiras, Budos et Balizac doivent évacuer entièrement, la barre des 10 000 ha franchie

Le sous-préfet de Langon, Vincent Ferrier, a fait un point ce lundi à 9 heures, évoquant un travail « difficile et frustrant » face à « un cocktail des paramètres les plus défavorables », alors que la barre des 10 000 hectares brûlés a été franchie : « La nuit a été difficile. Le feu dépasse les 100 km carrés désormais. Le vent a tourné à l’ouest dans la nuit, le flanc est devenu la tête de feu et fait 10 km de large désormais. Il faut s’ajuster en permanence pour les évacuations. Le feu va passer à l’est en fin de journée. Le vent tourne dans le sens des aiguilles d’une montre ». En conséquence, « nous devons évacuer préventivement l’ensemble des villages de Landiras, Budos et Balizac. Ce sont 3 500 personnes de plus à évacuer. Nous allons utiliser un nouveau système complémentaire pour prévenir la population en plus des gendarmes et élus : les SMS. Nous allons utiliser les bornes téléphoniques pour cela. »

8 h 25 : « Nuit difficile mais nous avons globalement tenu », disent les pompiers

Le Service départemental d’incendie et de secours de la Gironde (Sdis 33) a effectué un point, ce lundi matin : « Nuit difficile mais nous avons globalement tenu. Les surfaces ont évolué mais dans des proportions mesurées, compte tenu des conditions. Aucune destruction de bâtiment, aucun blessé cette nuit. Pas de nouvelle évacuation. » Au total, « 1 600 sapeurs-pompiers ont été mobilisés » durant la nuit sur les deux incendies, « en complément des sapeurs-pompiers qui assurent les opérations courantes », avec « 400 interventions en Gironde pour la journée d’hier (lundi, NDLR), dont plus de 20 feux de végétation ».

Selon le Sdis 33, « douze sapeurs pompiers ont été blessés légèrement depuis le début des opérations. » Ce lundi se présente comme « une nouvelle journée très compliquée, notamment au niveau météo. Nous poursuivons la stratégie mise en œuvre ces derniers jours. Actions de contact : lutte au contact du feu, emploi des avions, défense des zones bâties. Actions préventives : feux tactiques, travaux forestiers pour créer des pare-feu ».

8 h 08 : un feu « très actif » toute la nuit à La Teste

La nuit a été très difficile à La Teste pour les pompiers, selon notre journaliste sur place. Le feu a été très actif toute la nuit, menaçant une nouvelle fois les campings du Pyla et des restaurants des plages océanes. Cette fois encore, tout a été sauvé grâce au travail acharné des pompiers, même si le feu a progressé, avec 4 200 hectares brûlés ce matin à 8 heures. Des engins de chantier ont été envoyés pour créer des pare-feu. Comme le vent a tourné, les fumées se sont répandues ce matin dans les zones habitées de Pyla, La Teste et une partie d’Arcachon.

7 h 45 : 1 100 hectares brûlés dans la nuit de dimanche à lundi

Dans un tweet, la préfecture de la Gironde vient de dresser le bilan de la nuit sur le front des deux incendies girondins. Le feu a progressé de 300 hectares à La Teste-de-Buch (4 200 ha ce lundi matin) et de 800 hectares à Landiras (9 800 ha).

7 h 30 : lundi, la journée de tous les dangers

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *