DIRECT. Guerre en Ukraine : Volodymyr Zelensky accuse Renault, Auchan et Leroy Merlin d’être des “sponsors … – franceinfo

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #UKRAINE

16h04 : A propos de fausses informations et de vérification, nos journalistes de VraiOuFake ont vérifié si le site russe WarOnFakes était bien un site de vérification des informations, comme il le revendique. La réponse se trouve dans cette vidéo.

15h46 : Il n’y a pas que l’approvisionnement en nourriture qui relève du parcours du combattant. Obtenir une information vérifiée est “encore plus important qu’en temps de paix”, insistent les journalistes ukrainiens. Notre reporter en Ukraine, Jérôme Jadot, a suivi le travail d’un média régional à Dnipro, à l’est du pays. (FRANCEINFO)

15h40 : A Kiev, des volontaires font tourner la plus grande usine de farine de la ville. Alors que l’approvisionnement en nourriture est parfois difficile en temps de guerre, le fonctionnement de la plus grande usine de farine de Kiev revêt un enjeu stratégique, expliquent nos journalistes sur place. Un drapeau ukrainien déchiré flotte dans un quartier de Kiev, à quelques mètres d'un entrepôt bombardé, le 4 mars 2022. (ARIS MESSINIS / AFP) (ARIS MESSINIS / AFP)

15h26 : Le discours du président ukrainien devant les parlementaires français vient de se terminer. La séance à l’Assemblée nationale est suspendue.

15h24 : Ils doivent arrêter de financer les meurtres d’enfants et de femmes. Tout le monde doit se rappeler que les valeurs valent plus que les bénéfices.”

15h24 : “Les entreprises françaises doivent quitter le marché russe. Renault, Auchan, Leroy Merlin et autres doivent cesser d‘être les sponsors de la machine de guerre de la Russie.

15h22 : “Nous espérons (…) sous la présidence française de l’Union européenne, qu’une décision unique et historique sera prise en faveur de l’adhésion de l’Ukraine à l’UE. Nous avons besoin d’aide et de soutien, pour être bien armés. (…) Pour que la liberté ne perde pas, nous avons besoin de sanctions contre l’agresseur.”

15h20 : “Nous sommes reconnaissants envers la France, envers les efforts du président Macron. (…) Nous sommes en contacts constants. (…) Nous attendons de la France votre leadership, votre force pour mettre fin à cette guerre qui attente à notre liberté, notre égalité, notre fraternité.”

15h25 : “L’Europe n’a pas vu ce qui se passait en Ukraine (…) En 2019, quand je suis devenu président, il y avait des gens en format [Normandie, entre Paris, Berlin, Moscou et Kiev] pour les négociations avec la Fédération de la Russie (…) Le format des négociations qui devraient mettre fin à la guerre dans le Donbass, la guerre dans l’est de l’Ukraine, qui dure depuis 8 ans.”

15h13 : “Vous avez toutes les informations concernant les femmes violées par les militaires russes (…) les journalistes qu’ils tuent, sachant que ce sont des journalistes (…) L’Europe n’a pas vu ce qu’il se passe en Ukraine.”

15h11 : Le président ukrainien a demandé aux parlementaires d’observer une minute de silence, après avoir rappelé que le conflit a fait de nombreuses victimes civiles, dont des femmes et des enfants.

15h18 : “Je voudrais poser une question comment arrêter cette guerre ? Comment instaurer la paix en Ukraine? Parce que la plupart des questions et des réponses sont dans nos mains.”

15h18 : “Nous connaissons votre attachement à la France où vous avez effectué votre déplacement officiel à l’étranger après votre élection comme président l’Ukraine”, a rappelé Richard Ferrand. C’est maintenant au tour de Volodymyr Zelensky de prendre la parole.

15h08 : “L’Ukraine défend aussi nos valeurs, celles de la démocratie, de l’humanisme, de la liberté, de la civilisation européenne. Oui, parce que l’Ukraine appartient à la famille européenne.”

Gérard Larcher cède maintenant la parole au président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand.

15h08 : “Nous accueillons le président d’un pays en guerre”. Après l’ovation des députés et sénateurs français, le président du Sénat, Gérard Larcher, introduit le discours de Volodymyr Zelensky. “Je vous invite à vous lever pour saluer le courage du peuple ukrainien et de vous-même, monsieur le président.”

15h02 : Volodymyr Zelensky commence son discours devant les parlementaires français.

14h49 : “Il est clair que livrer nos marchandises à l’UE, aux États-Unis, et recevoir des dollars, des euros, d’autres devises, ne fait plus aucun sens pour nous”, a déclaré Vladimir Poutine. Cette annonce a eu un effet immédiat sur la devise russe, qui s’est renforcée face à l’euro et au dollar, alors qu’elle s’était écroulée dès le 24 février et l’entrée des forces russes en Ukraine, explique l’AFP.

14h49 : Bonjour @Olivia. Effectivement, Vladimir Poutine a annoncé que la Russie n’acceptera plus de paiements en dollars ou en euros pour les livraisons de gaz à l’Union européenne, donnant une semaine aux autorités russes pour élaborer le nouveau système en roubles.

14h49 : Bonjour FI, apparemment Vladimir Poutine ne veut plus de paiements en dollars ou en euros pour les livraisons de gaz russe. Qu’est-ce que cela implique de refuser le paiement en dollars ou en euros ? Merci pour votre éclairage

14h31 : Le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, a également annoncé le déploiement de quatre nouveaux groupements tactiques sur son flanc oriental, en Bulgarie, en Roumanie, en Hongrie et en Slovaquie. Le tout pour renforcer ses défenses contre la Russie, “portant à huit les groupements tactiques déployés de la Baltique à la mer Noire”, a précisé le Norvégien.

14h29 : L’Otan va apporter un “soutien supplémentaire” à l’Ukraine contre les menaces nucléaires et chimiques, annonce son secrétaire général, Jens Stoltenberg.

14h13 : “Il est sincère et clair”. En Ukraine, même les anciens adversaires de Volodymyr Zelensky le soutiennent. Depuis le début de l’invasion russe, le président ukrainien bénéficie d’un large soutien. Et notamment celui de Volodymyr Hroïsman, ancien Premier ministre, pourtant dans l’opposition depuis son élection. Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, mercredi 23 mars 2022. (HANDOUT / UKRAINE PRESIDENCY) (HANDOUT / UKRAINE PRESIDENCY)

14h07 : “C’est comme si j’étais un criminel”. Plusieurs étudiants d’origine africaine qui vivaient en Ukraine sont actuellement détenus dans des centres fermés pour étrangers en Pologne. C’est ce que révèle l’enquête de Radio France, menée en partenariat avec plusieurs médias internationaux et avec le soutien de l’ONG Lighthouse Reports. Le centre surveillé pour étrangers de Lesznowola, près de Varsovie. (DOCUMENT LIGHTHOUSE REPORTS) (DOCUMENT LIGHTHOUSE REPORTS)

14h01 : Voici les principales informations à 14 heures :

Après Loïk Le Priol, un troisième suspect a été interpellé en début d’après-midi. Voici ce que l’on sait de cet assassinat. La Pologne expulse 45 diplomates russes accusés d’espionnage. L’ambassadeur de Russie en Pologne a précisé que les personnes concernées avaient cinq jours pour quitter le pays. Suivez notre direct.

Six associations de lutte contre l’homophobie ont déposé plainte contre Eric Zemmour pour “contestation de crime contre l’humanité”. Elles l’accusent d’avoir nié la déportation d’homosexuels pendant la Seconde Guerre mondiale.

Une boîte noire du vol du Boeing 737-800 qui s’est écrasé lundi dans le sud de la Chine avec 132 personnes à bord a été récupérée, a annoncé un responsable de l’aviation civile chinoise.

13h46 : D’ailleurs, on en sait un peu plus concernant l’expulsion des 45 diplomates russes de Pologne. Cette mesure intervient dans le contexte de l’invasion russe de l’Ukraine, a souligné le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Lukasz Jasina. “La Russie mène une guerre barbare contre l’Ukraine depuis plus de trois semaines”, a-t-il dit.

13h45 : Bonjour @Léa. On ne sait pas encore si Moscou fera de même. En revanche, pour répondre à votre question, le porte-parole de la diplomatie polonaise a précisé que les expulsions réduisaient le personnel diplomatique russe à Varsovie “d’à peu près une moitié”.

13h45 : 45 c’est énorme! Mais combien sont-ils à l’ambassade de Russie à Varsovie? Je suppose que Moscou fera la même chose!

13h36 : Bonjour . Le ruban vert est le symbole de contestation, car il est discret et c’est le mélange du jaune et du bleu, les couleurs du drapeau ukrainien. Si vous souhaitez en savoir plus, voici un article qui détaille ces actions discrètes qui se multiplient en Russie contre la guerre. Un ruban vert dans l'escalier du métro à Saint-Pétersbourg (Russie), dans une vidéo postée sur TikTok. (CAPTURE D'ÉCRAN) (CAPTURE D’ÉCRAN)

13h36 : Bonjour FI, pourquoi le ruban vert est un symbole de contestation en Russie ? Merci et bon courage pour la suite.

13h28 : “Je ne filme plus. Mon chemin est celui d’un simple soldat”

Le réalisateur ukrainien Oleh Sentsov a pris les armes sur le front. Détenu pendant cinq ans pour avoir protesté contre l’annexion russe de la Crimée en 2014, le réalisateur ukrainien s’est enrôlé en tant que volontaire dans la “Défense territoriale” dès les premiers jours du conflit. Le réalisateur ukrainien Oleh Sentsov à Gdansk (Pologne) le 25 octobre 2019. (MICHAL FLUDRA / NURPHOTO / AFP) (MICHAL FLUDRA / NURPHOTO / AFP)

12h58 : Petite explication : ce protocole a été mis en place par les autorités françaises “afin de prévenir tout risque sanitaire lié à ces mouvements d’animaux – zoonoses, rage et trafics éventuels dans la mesure où l’Ukraine n’est pas indemne de rage”, explique mercredi la Fondation Bardot dans un communiqué. Soutenue par le ministère de l’Agriculture, cette opération couvre intégralement le coût d’une surveillance sanitaire et les soins vétérinaires des chiens et chats venus d’Ukraine.

12h55 :

Un protocole sanitaire a été mis en place pour l’accueil des animaux de compagnie des réfugiés ukrainiens, dans le cadre de l’opération Solidarité Vétérinaire Ukraine lancée par l’association Vétérinaires Pour Tous (VPT) et la Fondation Brigitte Bardot.

12h49 : Un quartier résidentiel du nord-ouest de Kiev a été la cible ce matin d’un bombardement russe qui a fait quatre blessés légers et endommagé plusieurs habitations. Et ce “20 minutes seulement après la fin du couvre-feu”, rapporte la journaliste Cyrielle Stadler dans un tweet.

12h42 : Les pourparlers, qui ont repris la semaine dernière, se poursuivent entre Kiev et Moscou. Ils sont “difficiles” selon le négociateur ukrainien Mykhaïlo Podoliak, car “la partie ukrainienne a des positions claires et de principe”. Ils continuent “en permanence, en ligne”, a-t-il ajouté.

12h42 : Après l’annonce hier de TotalEnergies, qui a dit renoncer au pétrole venu de Russie, notre journaliste Grégoire Lecalot explique ce à quoi renonce vraiment TotalEnergies, qui ne cessera pas de s’approvisionner en gaz russe. Le logo de TotalEnergies dans le quartier d'affaires de La Défense (Hauts-de-Seine), le 28 mai 2021. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP) (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

12h33 : Toujours concernant le conflit en Ukraine, franceinfo vous explique la stratégie bien rodée du président ukrainien, Volodymyr Zelensky, devant les Parlements occidentaux. Pour rappel, il s’exprimera dans un peu plus de deux heures devant les parlementaires français. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky donne un discours depuis Kiev (Ukraine), le 8 mars 2022. (HANDOUT / UKRAINE PRESIDENCY / AFP) (HANDOUT / UKRAINE PRESIDENCY / AFP)

12h21 : Il a également déclaré que la Russie se réservait le droit de prendre des mesures de rétorsion. Cependant, les relations diplomatiques entre Varsovie et Moscou ne sont pas rompues, a ajouté le diplomate : “Les ambassades restent, les ambassadeurs restent”.

12h34 : Les personnes concernées devront quitter la Pologne dans un délai maximal de cinq jours, a précisé l’ambassadeur de Russie en Pologne, Sergueï Andreev, interrogé par des journalistes à sa sortie du siège du ministère polonais des Affaires étrangères. Il a affirmé que les accusations d’espionnage à leur égard, présentées en langage diplomatique comme “activités non compatibles avec leur statut diplomatique” étaient “sans fondement”.

12h17 : Dans le contexte de l’offensive russe en Ukraine, cette décision de Varsovie risque de tendre encore plus les relations avec Moscou. La Pologne a décidé d’expulser “45 espions russes se faisant passer pour des diplomates”, a annoncé le ministre polonais de l’Intérieur Mariusz Kaminski. “De façon totalement cohérente et déterminée, nous démantelons le réseau des services spéciaux russes dans notre pays”, a-t-il précisé sur Twitter.

Le ministre de l\'Intérieur polonais Mariusz Kaminski, le 10 mars 2022 à Korczowa. (MAXPPP)

12h15 : La Pologne expulse 45 diplomates russes pour espionnage.

12h00 : Voici les principales informations à midi :

Figure de la mouvance d’ultradroite, connu pour sa violence, Loïk Le Priol, principal suspect dans la mort de l’ex-rugbyman Federico Martin Aramburu, a été interpellé en Hongrie. Voici ce que l’on sait de cet assassinat.

• Devant le parlement japonais, Volodymyr Zelensky a appelé à de profondes réformes des instances de l’ONU, en soulignant qu’elles n’avaient pas empêché la Russie d’envahir l’Ukraine. Suivez notre direct.

Six associations de lutte contre l’homophobie ont déposé plainte contre Eric Zemmour pour “contestation de crime contre l’humanité”. Elles l’accusent d’avoir nié la déportation d’homosexuels pendant la Seconde Guerre mondiale.

Une boîte noire du vol du Boeing 737-800 qui s’est écrasé lundi dans le sud de la Chine avec 132 personnes à bord a été récupérée, a annoncé un responsable de l’aviation civile chinoise.

11h54 : La médiatrice ukrainienne des droits de l’homme, Lioudmila Denisova, avait annoncé hier que la périphérie de la ville était déjà détruite à 60% et que la sortie vers Kiev avait été minée. La moitié de la population (130 000 personnes) a déjà dû prendre la fuite, toujours selon cette source, et la situation humanitaire empire de jour en jour.

<

p id=”lmsg-623afc648256bf06a756f825″ class=”message custom”>11h58 : L’attention se porte aujourd’hui sur la ville de Tchernihiv, à 150 kilomètres au nord de Kiev, assiégée depuis plusieurs semaines. “Les occupants russes ont détruit le pont [routier] sur la Desna pendant la nuit”, explique le conseiller du ministère de l’Intérieur ukrainien, Anton Heraschenko, interrogé par le média Unian. “Il y a des informations selon lesquelles l’ennemi a commencé à recourir à de l’équipement lourd et à déployer des pontons.”

Скріншот

(UNIAN)

11h36 : Le président ukrainien “met aussi en garde sur une possible contagion du conflit à d’autres pays, ce qui les [pays occidentaux] inclut dans le conflit”, explique à L’Express Alexandre Eyries, chercheur en sciences de l’information et de la communication. Il fait appel aux émotions, en décrivant les pertes humaines et les morts d’enfants.

11h36 : Bonjour @Tim, le président cherche à renforcer l’aide militaire, et aussi les sanctions envers la Russie. Il cherche également à obtenir le soutien de l’opinion publique, primordial lors d’une guerre. Ses discours sont adaptés à chaque pays. Il a par exemple fait référence à Shakespeare et à Churchill devant les Britanniques, au 11-Septembre devant les Américains.

11h34 : Quel est le but du tour du monde des parlements de Zelensky ? (Enfin, à part demander de l’aide militaire bien sûr)

11h31 : La Commission européenne annonce un assouplissement temporaire de ses règles limitant les aides d’Etat aux entreprises pour soutenir l’économie face aux conséquences de la guerre en Ukraine. Jusqu’ici, les pays sont autorisés à accorder des prêts bonifiés et des subventions aux firmes sous certaines conditions.

11h22 : Sur Twitter, une journaliste de la BBC en Ukraine raconte l’histoire de Vova, un enfant victime comme des milliers d’autres de la guerre. “Vova a 13 ans. Son père et son frère de 6 ans ont été tués lorsque des Russes ont ouvert le feu sur leur voiture familiale dans la banlieue de Kiev. Vova a survécu. Il se fait couper les cheveux à l’hôpital Ohmatdyt. “

Leave a Reply

Discover more from Ultimatepocket

Subscribe now to keep reading and get access to the full archive.

Continue reading