DIRECT. Grève contre le protocole sanitaire : 38,5% d’enseignants mobilisés dans les écoles selon le minist… – Franceinfo

Spread the love

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #GREVE

12h20 : Bonjour @Perplexe, ces chiffres n’évoquent pas la même chose : nous avons mis l’accent sur le nombre d’enseignants en grève dans le primaire (38,48% selon le ministère, 75% selon le SNUipp), car ils sont les plus concernés par le changement de protocole sanitaire, donc les plus visés par l’appel à la grève. En revanche, si on inclut également les enseignants du second degré (23,73% de grévistes selon le ministère, 62% selon le Snes-FSU) et que l’on pondère en fonction du nombre d’enseignants dans ces deux degrés, on obtient une moyenne de 31,07% de grévistes parmi les enseignants, selon le ministère.

12h19 : Bonjour, pourquoi les chiffres de participation du ministère pour la grève des enseignements sont différents d’un média à l’autre (31,07% chez un de vos concurrents et 38,5% sur FI)

12h06 : Il est l’heure de faire le point sur l’actualité.

Un peu plus d’un tiers des enseignants du premier degré (38,5 %) sont en grève pour protester contre le protocole sanitaire à l’école, annonce le ministère de l’Education nationale.De son côté, le SNUipp, premier syndicat du primaire, annonce 75% de grévistes. Suivez notre direct.

Comment en est-on arrivé à ce mouvement de grève ? Franceinfo revient, en quatre actes, sur la rentrée scolaire ratée du gouvernement.

Le Sénat a voté cette nuit et notablement modifié, en première lecture, le projet de loi sanitaire. Franceinfo vous présente les quatre modifications majeures apportées par le Sénat.

Le ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, est à nouveau convoqué devant la Cour de justice de la République (CJR) le 28 février dans l’affaire des soupçons de prise illégale d’intérêt.

Des membres de l’ancien club de natation de Mulhouse de Yannick Agnel avaient “des doutes sur ce qui se passait” entre l’ancien champion olympique et la victime présumée, la fille de son ancien entraîneur Lionel Horter âgée de 13 ans au moment des faits.

12h01 : De son côté, le SNUipp, premier syndicat du primaire, annonce 75% de grévistes. Une école primaire sur deux est fermée, selon le SNUipp-FSU. Dans les collèges et lycées, 23,7% des enseignants sont mobilisés, selon le ministère, tandis que le Snes-FSU, premier syndicat du second degré, annonce 62% de grévistes.

12h02 : Un peu plus d’un tiers des enseignants du premier degré (38,5 %) sont en grève pour protester contre le protocole sanitaire à l’école, annonce le ministère de l’Education nationale. #COVID_19

11h53 : La manifestation contre le protocole sanitaire partira à 14 heures à Paris. Mais en province, les rassemblements ont déjà eu lieu, notamment à Nice comme le montrent les images du journaliste de Nice Matin Grégory Leclerc.

11h30 : Il y a 80% de grévistes chez les surveillants, selon les chiffres du Snes-FSU. Le ministère de l’Education nationale n’a pas encore dévoilé ses chiffres. Selon les remontées du syndicat, la grève est particulièrement suivie à Créteil, en Normandie, à Lille, à Paris et à Toulouse.

10h59 : “Ça fait deux ans qu’ils n’arrêtent pas. Ils n’arrêtent pas de s’adapter. Ils apprennent aux élèves à porter le masque, les gestes barrières… Ils s’adaptent à une réalité qui n’était pas le quotidien de l’école.”

Sarah El Haïry était l’invitée de “Votre instant politique”, sur la chaîne franceinfo, pour parler de la grève massive des enseignants du primaire et du secondaire. “Il y a aujourd’hui une vraie fatigue, parce que ce virus a demandé l’énergie, l’essence même de chacun”, a expliqué l’ancienne députée et responsable syndicale.

10h54 : 62% de grévistes dans les collèges et lycées pour protester contre la gestion de la situation sanitaire à l’école, selon le Snes-FSU.

10h34 : “Je pense que le gouvernement fait n’importe quoi et qu’il pourrit la vie des enfants d’abord. Et c’est le plus grave.

Éric Zemmour était l’invité des “4 Vérités” de France 2. Le candidat d’extrême droite à la présidentielle a réagi à la grève qui s’annonce massive dans l’Education nationale et chez les assistantes maternelles : On voit des enfants pleurer et refuser d’aller à l’école, ils n’en peuvent plus des masques et des tests permanents. Les professeurs ne peuvent plus travailler dans des conditions correctes.”

10h00 : #COVID_19 Les assistantes maternelles sont également en grève à ce jour.En avez vous entendu parlé ?

09h57 : #COVID_19 Bonjour,On parle beaucoup de la grève des enseignants, mais pas du tout du personnel encadrant le périscolaire et les cantines en maternelle et primaire. C’est un vrai casse-tête aussi pour eux, avec tous les niveaux et toutes les classes à gérer sur le temps d’accueil (matin-midi-soir). Ils doivent redoubler d’ingéniosité afin que les enfants ne se mélangent pas (trop). Sur la commune d’Asnières sur Seine 92, j’ai la sensation que c’est principalement le périscolaire qui est touché. Merci et bon courage à tous en cette période.

09h57 : #COVID_19 Bonjour FI…Peut-on répéter également que les assistantes maternelles sont également en grève ?Les raisons? Le nouveau protocole également pondu à la va vite …Savez vous que nous sommes dans l’obligation d’accueillir les enfants de parents positifs ? Rappelons que les bébés ne portent pas de masque!Savez vous qu’ on nous impose un arrêt d’activité de 7 à 10 jours si un cas positif est déclaré dans notre foyer et que si cette personne a plus de 16 ans ( grand enfant conjoint), rien n’est prévu pour nous indemniser…?Peux t’on en parler s’il vous plaît ? Une fois de plus, nous sommes les grandes oubliées…Merci …

10h07 : @Nounou en colère, @Louadele et @Minnie56 rappellent dans les commentaires que cette journée de grève ne concerne pas uniquement les enseignants du primaire et du secondaire. Les assistantes maternelles se mobilisent aussi, elles dénoncent notamment “le nouveau protocole également pondu à la va vite.

10h08 : Interrogé sur BFMTV, le maire de Nice Christian Estrosi a défendu le bilan de Jean-Michel Blanquer. “Il a remis l’éducation de la République au cœur de l’enseignement”, a-t-il déclaré. Interrogé sur la situation sanitaire à l’école, il a assuré qu’“il n’y a pas de solution miracle”. “La grève n’est pas vraiment la bonne solution, a-t-il ajouté. J’aurai préféré un vrai dialogue.”

09h31 : “Personne n’est en grève contre le virus, les gens sont en grève contre la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement et en particulier par le ministre Jean-Michel Blanquer”, déclare sur franceinfo Manuel Bompard, eurodéputé La France insoumise, directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon. “Ce mouvement de grève démontre une grande colère dans le monde enseignant”, ajoute-t-il.

09h12 : Il est l’heure de faire le point sur l’actualité.

Jour de grève à dans l’Education nationale. “Ce n’est pas ‘une grève contre le virus’, c’est une grève contre l’absence de concertation, contre une forme de mépris“, assure Laurent Berger, secrétaire national de la CFDT, sur franceinfo. Suivez notre direct.

Comment en est-on arrivé à ce mouvement de grève qui promet d’être massivement suivi ? Franceinfo revient, en quatre actes, sur la rentrée scolaire ratée du gouvernement.

Le Sénat dominé par l’opposition de droite a voté cette nuit en première lecture, après l’avoir sensiblement modifié, le projet de loi renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire, qui instaure le pass vaccinal.

Novak Djokovic affrontera son jeune compatriote Miomir Kecmanovic au 1er tour de l’Open d’Australie. Dans l’attente d’une décision du gouvernement australien, le numéro un mondial se dirige pour l’instant vers une participation.

08h37 : #COVID_19 Cette mobilisation est tout simplement incompréhensible. Les changements de protocoles ne sont certes pas assez préparés en avance, mais ils sont justifiés. J’ai pour ma part 3 enfants et 3 auto tests sont plus simple à effectuer que un antigènique en pharmacie et 2 auto tests.Cette grève arrive vraiment au pire moment…

08h37 : #COVID_19 Bonjour. En tant que parent je soutiens les enseignants en grève. Qu est ce que cette rentrée ? Une multitude d annonces et de protocoles, des heures d attente pour faire tester les élèves, des parents qui sont rappelés en urgence, des tests en nombre insuffisants, peu ou pas créneau de vaccination disponible pour la vaccination des 5 à 11 ans. Un recul de la rentrée aurait évité cette pagaille sans nom.

08h37 : #COVID_19 Bonjour. Je soutiens le mouvement des enseignants comme beaucoup de parents j ai l impression. A lire les réseaux sociaux sur mon département, beaucoup de parents ne vont pas mettre leurs enfants à l ecole aujourd’hui hui, même si un service minimum est organisé ou que l enseignant est présent, pour soutenir le mouvement de greve.

09h14 : Dans les commentaires, certains internautes comme @Nonsens et @Maman soutiennent ce mouvement de grève. D’autres en revanche comme @Yann Lecomte trouvent que cette mobilisation est “incompréhensible” et “arrive au pire moment”.

09h15 : “Je trouve qu’il n’a pas écouté. Je trouve qu’il n’a pas été capable de faire preuve d’empathie envers des professionnels qui sont tous les jours confrontés jusqu’à la fatigue psychologique, à des situations inextricables.”

Sur franceinfo, Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, affirme que le mouvement de grève n’est pas “anti-Blanquer”. Il demande au ministre de l’Education d’être plus à l’écoute en mettant en place “des protocoles qui sont applicables, de faire en sorte de ne pas les changer sans arrêt” et avec “des moyens matériels pour lutter au maximum contre le virus avec de l’aération et des mesures de l’air”.

08h17 : “Ce n’est pas une grève contre le virus, c’est une grève contre l’absence de concertation, contre une forme de mépris, la découverte de protocole sanitaire la veille de la rentrée, le changement des règles en permanence.”

Invité de franceinfo alors que les enseignants sont appelés à la grève, Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, a assuré que le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer “a très mal géré ce dossier”.

08h17 : “Tout ce qui peut fédérer au sein de l’école, le travail d’équipe, tombe à l’eau. On ne peut plus manger ensemble, on est tous isolés. La vie intra-scolaire est complètement morte.”

07h48 : Entre un premier protocole sanitaire allégé annoncé la veille du retour des vacances de Noël, puis un second trois jours plus tard, et une situation concrète parfois chaotique sur le terrain, Isabelle, directrice d’une école élémentaire dans les Yvelines confie ses difficultés face à la nouvelle vague de Covid-19 en attendant des jours meilleurs jonglant entre petites joies fugaces, épuisement et démotivation. En ce jour de grève pour protester contre la situation sanitaire à l’école, son établissement est totalement fermé.


(FRANCEINFO / PIERRE ALBERT JOSSERAND)

08h17 : L’ensemble des syndicats dénonce “une pagaille indescriptible” dans les établissements scolaires, où les mesures pour endiguer les contaminations ne cessent de se succéder. Ce “n’est pas ‘une grève contre le virus’ mais cela illustre le ras-le-bol grandissant dans les écoles”, a affirmé le Snuipp-FSU, premier syndicat dans le primaire. Suivez notre direct.

07h33 : Les enseignants exigent une “école sécurisée sous Omicron”. “Exaspérées”, les organisations syndicales demandent au ministre Jean-Michel Blanquer d’entendre leurs multiples revendications, qui vont de la refonte et la clarification du protocole sanitaire à la sécurisation des établissements en passant par le recrutement de personnels cet hiver. Franceinfo revient sur les raisons de ce mouvement.

08h18 : De nombreux enseignants et directeurs d’établissements sont en grève pour protester contre la politique sanitaire du gouvernement. Comment en est-on arrivé là ? Franceinfo revient, en quatre actes, sur la rentrée scolaire ratée du gouvernement.

07h14 : Même son de cloche dans la presse régionale. L’Alsace, L’Ardennais et Le Berry Républicain se penchent sur le mouvement des enseignants. Le Berry Républicain évoque même un “jeudi noir”.

07h15 : Journée de grève dans l’Education nationale pour protester contre la gestion de la situation sanitaire qui occupe une large place dans les quotidiens. Libération, La Croix, Le Figaro et L’Humanité y consacrent leur une.

<

p id=”lmsg-61dfb3d28256bf30fb519dd1″ class=”message custom”>07h26 : On ouvre avec le traditionnel point sur l’actualité.

Jour de grève à dans l’Education nationale. La mobilisation devrait entraîner la fermeture de la moitié des écoles. La mobilisation s’annonce historique, avec 75% des enseignants du primaire en grève. Le corps enseignant proteste contre la gestion de la crise sanitaire.

Le Sénat dominé par l’opposition de droite a voté cette nuit en première lecture, après l’avoir sensiblement modifié, le projet de loi renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire, qui instaure le pass vaccinal.

Le tribunal administratif de Versailles a suspendu l’arrêté préfectoral rendant obligatoire le port du masque en extérieur dans le département des Yvelines, une première sur le territoire national.

Un homme a été placé en garde à vue dans l’enquête sur ce quadruple meurtre survenu en 2012 en Haute-Savoie toujours non-élucidé. Voici où en est l’enquête.

Leave a Reply