DIRECT. Grève contre la réforme des retraites : le patron de la SNCF évalue le manque à gagner à 400 millio… – Franceinfo

Spread the love

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #GREVE

11h14 : Le mouvement de grève a déjà provoqué un manque à gagner de 400 millions d’euros pour la SNCF, révèle au Monde, le patron de la SNCF, Jean-Pierre Farandou.

10h59 : Matignon répond à Philippe Martinez. Les invitations pour le 7 janvier prochain avec les horaires seront envoyées dans les jours à venir, ont précisé les services du Premier ministre ce matin à franceinfo.

09h58 : Bonjour , en effet, ils ont bondi de plus de 300% entre la première quinzaine de décembre 2018 et celle de 2019, selon Le Parisien. La direction de la régie autonome confirme ces chiffres mais ne souhaite pas les commenter.

09h56 : Une explosion des arrêts maladies chez les conducteurs de la RATP depuis le début du conflit sur les retraites ?

09h37 : Le site d’Amazon du Blanc-Mesnil dans la zone de Garonor a été plongé dans le noir une bonne partie de la nuit dernière. Ce qui a mis l’entreprise à l’arrêt. La CGT Énergie 93 a revendiqué l’action, rapporte Le Parisien.

09h25 : “On peut discuter et rigoler”. Un réveillon a été organisé hier par des cheminots grévistes sur le parvis de gare d’Austerlitz de Paris afin de montrer leur détermination contre la réforme des retraites. Notre journaliste Camille Descroix y était.

09h10 : Les lignes Transilien D, E, P, N, U, T4 et T11 fermeront de manière anticipée à partir de 18 heures ce soir, prévient la SNCF. La circulation ne reprendra le jour de Noël qu’en début d’après-midi “sur la majorité de ces lignes” ajoute l’entreprise publique.

09h15 : A 9 heures, faisons un point sur l’actualité de ce 24 décembre :

Philippe Martinez n’a pas “reçu d’invitation” pour la nouvelle réunion de concertation annoncée hier soir pour le 7 janvier par Edouard Philippe. Le leader de la CGT était invité sur franceinfo. Laurent Pietraszewski a expliqué sur BFMTV, que “ce n’est pas le gouvernement qui refuse le compromis”.

• De nouvelles perturbations dans les transports sont à prévoir aujourd’hui, aussi bien à la SNCF qu’à la RATP. Les prévisions de trafic sont par ici.

Quatre départements ont été maintenus en vigilance orange, soit pour des risques de crues (Ille-et-Vilaine et Charente-Maritime), soit pour des risques d’avalanche (Savoie et Haute-Savoie). 1 500 foyers restent privés de courant.

08h10 : La circulation des TER est encore fortement perturbée ce matin, au 20e jour de grève contre la réforme des retraites. “C’est très compliqué”, voire plus compliqué qu’annoncé en en Auvergne-Rhône-Alpes, a assuré sur franceinfo Anne-Marie Ghémard. La présidente régionale de la Fédération nationale des usagers des transports (FNAUT) a comptabilisé non pas 4 TER sur 10 comme prévu par la SNFC, mais plutôt 1 sur 10.

07h39 : Alors que depuis le 5 décembre dernier, les huit raffineries de France sont perturbées par le mouvement de grève contre la réforme des retraites, Thierry Defresne, délégué central CGT chez Total, a annoncé sur franceinfo que l’on allait assister à “un durcissement du mouvement”. Concrètement, désormais deux raffineries sur huit sont à l’arrêt, celle de Grandpuits et celle de Lavéra, près de Martigues. Ainsi, la CGT prévoit une baisse de 20% de la production de pétrole dans les prochains jours.

07h34 : Des trains roulent-ils à moitié vides en pleine période de grève et de voyages supprimés ? Vous avez été nombreux à vous étonner de voir des rames parfois vides depuis quelques jours. La SNCF affirme à franceinfo que “certains usagers ont fait du ‘no show’, c’est-à-dire qu’ils ont maintenu leur réservation mais ne se sont pas présentés”. A lire ici.

07h05 : On début avec un premier point sur l’actualité de ce mardi 24 décembre.

• De nouvelles perturbations dans les transports sont à prévoir aujourd’hui, aussi bien à la SNCF qu’à la RATP. Les prévisions de trafic sont par ici.

• Matignon a annoncé que la prochaine rencontre avec les partenaires sociaux aurait lieu le 7 janvier, soit deux jours avant la prochaine journée de manifestations. Lundi, des opérations coup-de-poing ont eu lieu.

Quatre départements ont été maintenus en vigilance orange, soit pour des risques de crues (Ille-et-Vilaine et Charente-Maritime), soit pour des risques d’avalanche (Savoie et Haute-Savoie). 1 500 foyers restent privés de courant.

Leave a Reply