DIRECT. Elections régionales dans les Hauts-de-France : suivez le débat entre les sept candidats – Franceinfo

Spread the love

Ce qu’il faut savoir

Le premier tour des élections régionales aura lieu dimanche 20 juin. Dans les Hauts-de-France, les électeurs auront le choix entre sept candidats, une femme et six hommes. Ces candidats défendront leur programme durant près de deux heures lors d’un grand débat, mercredi 2 juin, dans le Palais des Beaux-arts de Lille. Suivez-le en direct avec France 3 Hauts-de-France et franceinfo. 

 Six thèmes sur la table. La santé, l’environnement, la sécurité, les transports, la jeunesse et l’emploi seront au cœur de ce débat. Avant cette confrontation d’idées, chaque candidat apportera une photo pour illustrer un lieu des Hauts-de-France qu’il affectionne particulièrement ou un thème de campagne qu’il souhaite illustrer.

Le président sortant en tête des intentions de vote. Selon un dernier sondage Ipsos/Sopra Steria pour France 3 et France bleu, le président sortant de la région, l’ex-Les Républicains Xavier Bertrand, devance Sébastien Chenu, le candidat du Rassemblement National de quatre points dans les intentions de vote. À la tête de la région depuis 2016, Xavier Bertrand entend faire de sa réélection face au RN un tremplin vers l’Elysée. Il a d’ailleurs annoncé fin mars sa candidature à la présidentielle de 2022. 

 Une femme parmi les sept candidats. Xavier Bertrand et Sébastien Chenu seront confrontés à cinq autres candidats. La majorité présidentielle est représentée par le secrétaire d’Etat chargé des Retraites, Laurent Pietraszewski. L‘eurodéputée EELV Karima Delli est à la tête d’une liste d’union de la gauche. José Évrard (Debout la France), Eric Pecqueur (Lutte ouvrière) et Audric Alexandre (Pour une France fédérale) complètent ce casting régional.

 Des élections reportées. Les élections régionales devaient initialement se dérouler en mars. Le premier tour avait été reporté par le premier ministre au 13 juin en raison de la pandémie de Covid-19. Soucieux que ces élections se déroulent le mieux possible, Jean Castex avait finalement décidé de décaler le scrutin au 20 juin“C’est une semaine de vaccination en plus. Et donc plus de Français protégés“, avait fait valoir l’entourage du chef du gouvernement. Une façon également de laisser plus de temps aux communes pour s’organiser.  

Leave a Reply