Advertisements

DIRECT. Décès de Jacques Chirac : début des honneurs funèbres militaires – Le Parisien

Spread the love

Après le recueillement populaire, dimanche aux Invalides, qui s’est étiré toute la nuit, la République rend hommage ce lundi à l’ancien président Jacques Chirac, décédé jeudi dernier à 86 ans.

L’essentiel

Comment la journée va-t-elle s’écouler

10h45. Honneurs funèbres militaires dans la majestueuse cour d’honneur.

11 heures. Début du convoi funéraire, empruntant le quai d’Orsay et le boulevard Saint-Germain.

12 heures. Messe solennelle en l’église Saint-Sulpice, célébrée par l’archevêque de Paris Michel Aupetit, en présence du président Emmanuel Macron et de nombreuses personnalités.

13h30. Déjeuner des chefs d’Etat et de gouvernement étrangers à l’Elysée.

15 heures. Une minute de silence sera observée dans toutes les administrations françaises.

Dans l’après-midi. Inhumation, dans l’intimité familiale, au cimetière du Montparnasse.

» Suivez le déroulement de la journée

11 heures. Le président Macron s’avance. Silencieusement, le visage fermé, crispé, le chef de l’Etat se tient debout devant le cercueil.

10h58. La famille Chirac n’est pas visible. Si elle assiste à la cérémonie, c’est à distance, hors champ des caméras.

10h55. Le cercueil de Jacques Chirac porté dans la cour. Tandis que tous les militaires présents saluent leur ancien chef, la dépouille, portée par dix hommes, est lentement amenée.

10h54. L’hôtel des Invalides, un lieu militaire. À l’origine, le monument était un hôpital pour les invalides, les blessés. C’est Louis XIV qui en avait décidé la construction.

10h53. En ordre. Selon un décret de 2004, les troupes appartenant aux forces armées et formations rattachées réunies pour une prise d’armes se placent dans l’ordre suivant 1. Écoles militaires ; 2. Gendarmerie nationale ; 3. Armée de terre ; 4. Marine nationale ; 5. Armée de l’air.

10h51. Inspection générale. Le président de la République Emmanuel Macron passe les troupes en revue. Une tradition pour celui qui est, par la Constitution, chef des Armées.

10h48. « Présentez, armes ! » Le président de la République entre à pied dans la cour, il est accueilli par Florence Parly, la ministre des armées, et les chefs d’état-major.

10h47. Macron aux Invalides. Le convoi présidentiel traverse la grande esplanade qui mène à l’hôtel des Invalides.

10h45. Branly fait le plein. Le musée du Quai Branly-Jacques Chirac, gratuit jusqu’au 11 octobre en hommage à l’ancien président de la République, à l’origine de sa création, a accueilli depuis jeudi 37 690 visiteurs. Dimanche, ils étaient 19 590 visiteurs, contre 3 000 à 5 000 un dimanche ordinaire.

10h40. Une nouvelle salve d’arrivées. Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire et son épouse entrent dans l’église Saint-Sulpice. Le PDG de Carrefour Alexandre Bompard discute avec l’ancien ministre Benoist Apparu à l’intérieur, où se trouvent aussi le communiste André Chassaigne, les anciens RPR Pierre Lellouche et Philippe Douste-Blazy.

10h35. Denis Tillinac sur le parvis. L’écrivain, proche de Jacques Chirac, n’est pas encore dans l’église.

10h34. Édouard Philippe aux Invalides. Le cortège du Premier ministre passe les grilles.

10h30. Pierre Moscovici parle à la presse. « C’est une certaine époque qui est morte avec lui, l’époque des circonscriptions, du cul des vaches, une politique de terrain, et les Français sont très attachés à cette forme de proximité. Il avait su devenir une figure familière. Il savait être charmant et aussi très dur », raconte le socialiste, qui fut ministre des Affaires européennes sous la cohabitation.

10h25. Sont présents. À l’intérieur de l’église Saint-Sulpice, on remarque aussi l’eurodéputée Nadine Morano, l’ancienne présidente du Medef Laurence Parisot, Benjamin Griveaux, Brigitte Kuster.

10h20. Fauré en ouverture. Selon le livret de messe, la cérémonie commencera par le requiem de Fauré.

10h18. Des parlementaires arrivent. Quatre autocars accompagnent des députés, parmi lesquels les Républicains Bernard Accoyer et Daniel Fasquelle, le LREM Stanislas Guérini et le député Jean Lassalle, pour prendre place dans les travées de Saint-Sulpice. L’ancien champion olympique et ministre Guy Drut est également là.

10h07. Des bataillons en mouvement. Plusieurs corps de l’armée prennent place dans la cour d’honneur des Invalides.

10 heures. Claude Chirac s’est mariée en face. En 2011, la deuxième fille des Chirac épousait Frédéric Salat-Baroux à la mairie du VIe arrondissement, située sur la place Saint-Sulpice, face à l’église. Bertrand Delanoë avait procédé à l’union en présence de Line Renaud et Michèle Laroque, témoins de la mariée, et Martin Rey-Chirac, l’unique petit-fils du président.

9h55. Les Chirac, ensemble depuis 66 ans. Jacques Chirac et Bernadette Chodron de Courcel se sont rencontrés à Sciences-po, ils s’étaient fiancés en 1953. Ils se marient trois ans plus tard.

Bernadette et Jacques Chirac, un couple inaltérable

9h50. Les militaires se préparent. Tandis qu’en la cathédrale se déroule la messe d’enterrement de Jacques Chirac, les militaires s’installent dans la cour pour rendre les honneurs funèbres à l’ancien président, chef des armées.

9h45. Un Gilet jaune s’agace. Benjamin Cauchy, l’ancien Gilet jaune qui a rejoint le parti Debout la France de Nicolas Dupont-Aignan, s’agace. « Avec un casier vierge, on ne peut pas aller aux Invalides. Quand on est condamné on est au Conseil constitutionnel ».

9h40. Bill Clinton à Paris ? Pour l’instant, si elle a été annoncée, la venue de l’ancien président américain n’est toujours pas confirmée. Clinton était président depuis deux ans quand Chirac a été élu la première fois, leurs mandats se sont superposés.

9h30. Parade d’escabeaux. Devant l’église Saint-Sulpice, les photographes s’installent déjà. Ils sont munis d’escabeaux, pour passer « au-dessus » des têtes des personnes, déjà présentes pour assister à la cérémonie. C’est aussi une manière de réserver sa place tout en pouvant bouger ces deux prochaines heures.

9h20. De nombreux proches aux Invalides. Les journalistes sur place ont déjà vu arriver François Pinault, l’ami milliardaire et propriétaire de l’hôtel particulier de la rue de Tournon, la fidèle Line Renaud, très proche de Claude, les anciens ministres François Baroin, Renaud Muselier. Seront aussi présents Nicolas Hulot, Jean-Paul Delevoye, Bernard Arnault, le comédien Vincent Lindon qui fut longtemps le compagnon de Claude, et Alain Juppé.

9h18. Les appareils photos « déminés ». Avant qu’ils puissent accéder au parvis de l’église, les photographes ont dû poser leur matériel à terre, et attendre qu’un chien de déminage l’inspecte, comme le montre un journaliste de l’AFP.

9h15. Saint-Sulpice se prépare. L’église du XVIIe siècle, connue dans le monde entier grâce au « Da Vinci Code » de Dan Brown, a été parée de deux écrans géants sur les tours nord et sud pour permettre à la foule anonyme de suivre la cérémonie. Un tapis rouge couvre les marches, encadré par quatre drapeaux tricolores.

9h10. Recueillement au Japon durant la Coupe du monde de rugby. En mémoire de Jacques Chirac, une minute de silence sera observée avant le coup d’envoi du match France – Etats-Unis, mercredi, à Fukuoka (Japon). Le XV de France portera un brassard noir pendant le match. Les Bleus ont déjà observé une minute de silence avant de débuter leur entraînement ce lundi.

Le trajet du convoi

Le convoi funéraire transportant la dépouille de Jacques Chirac quittera les Invalides à 11 heures en direction de l’église Saint-Sulpice.

9h07. Bernadette Chirac aux Invalides. L’épouse de Jacques Chirac est arrivée aux Invalides. Affaiblie, elle n’était pas présente dimanche, au contraire de sa fille Claude.

9 heures. Marine Le Pen pas désirée. La famille Chirac ne souhaitait pas la venue de la présidente du Rassemblement national Marine Le Pen à Saint-Sulpice. La députée s’en est émue sur Twitter dimanche, prenant acte « avec regret » du « refus de la famille de respecter les usages républicains ». Marine Le Pen omet de préciser qu’elle avait été conviée, comme tous les responsables de parti, par l’Elysée.

8h58. La famille Chirac quitte la rue de Tournon. Un convoi de voitures sombres, escorté de policiers à moto, quitte l’hôtel particulier où résidait le chef de l’Etat.

8h55. 7 000 personnes aux Invalides. Depuis dimanche 14 heures, 7 000 femmes et hommes se sont recueillis devant le cercueil de l’ancien chef d’Etat. Pour répondre à la foule, qui patientait de longues heures, les Invalides sont restées ouvertes toute la nuit, et jusqu’à 7 heures.

8h50. Cérémonie sécurisée. 115 invités parmi les autorités étrangères sont attendus : 21 chefs d’Etat, 14 anciens présidents, 10 Premiers ministres, 12 anciens Premiers ministres.

8h45. Les Américains très en retard. Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a attendu dimanche pour exprimer ses condoléances. Il a salué le « leadership fort » de Jacques Chirac et « son dévouement pour la démocratie et la liberté, principes qui fondent nos liens durables avec nos alliés français ».

8h30. Madame Chirac aux Invalides. Selon BFM, qui cite la famille Chirac, Bernadette devrait être présente à la messe des Invalides. Très affaiblie elle aussi, l’ancienne Première dame a laissé à sa fille et son gendre tout le soin d’organiser les cérémonies. Dimanche soir, Claude Chirac a affirmé à des personnes venues aux Invalides que sa mère était « très réconfortée en ayant vu ces images » de la foule patientant.

8h20. Philippe au petit matin. Le Premier ministre Édouard Philippe est venu se recueillir aux Invalides ce lundi vers 6h30.

8h15. Deux messes pour le Président. Ce sont deux offices qui seront célébrés ce lundi, le premier à 9h30, en la cathédrale Saint-Louis-des-Invalides, en petit comité. Puis à midi, une messe solennelle à Saint-Sulpice.

Advertisements

Leave a Reply