DIRECT. Covid-19 : un peu plus de 3000 classes fermées en France, surtout en primaire, selon Blanquer – Le Parisien

Spread the love

L’essentiel

Suivez en direct les événements de la journée :

9h15. La situation s’améliore au Japon. Comme le détaille The Guardian, les contaminations ralentissent au Japon, avec moins d’un cas par million d’habitants, alors que la pandémie accélère dans le reste de l’Asie.

8h55. Bientôt une quatrième dose nécessaire ? « Il ne faut pas anticiper », répond ce matin Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Industrie sur CNews, après l’évocation d’une quatrième dose du vaccin contre le Covid-19 par Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique.

8h38. « A priori » on ne prolongera pas les vacances de Noël. « Je ne le souhaite pas et je ne pense pas que ce sera nécessaire », explique le ministre de l’Éducation nationale.

8h35. Plus de 3 000 classes fermées. « On est à un peu plus de 3 000 classes fermées, ce chiffre s’est stabilisé en fin de semaine », assure Jean-Michel Blanquer sur BFMTV-RMC. « On ferme beaucoup moins de classe qu’avant, mais on fait beaucoup plus de tests », explique-t-il, le protocole sanitaire ayant été modifié. La semaine dernière, 4 578 classes étaient fermées. Elles étaient 8 890 celle d’avant.

8h25. Pas de manque de vaccins en France. « Nous avons plus de 20 millions de doses (de vaccins contre le Covid-19) en stock et nous continuons d’en réceptionner chaque semaine. Nous n’avons pas de soucis d’approvisionnement. J’ai commandé, pour la France, autant de doses que d’habitants pour les années 2022 et 2023 », affirme Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Industrie sur CNews.

8h15. Le dépistage du Covid-19 encore en hausse. Plus de cinq millions de tests (PCR ou antigéniques) ont été réalisés au cours de la semaine du 29 novembre au 5 décembre, selon la direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des Statistiques. Ce qui représente une hausse de près 25 % par rapport à la semaine précédente.

7h52. Il y a « environ 40 cas d’Omicron confirmés » en France, détaille Olivier Véran. « On freine beaucoup plus l’expansion que nos voisins », selon le ministre de la Santé.

7h50. Des places assurées pour les non-vaccinés. « Si quelqu’un qui n’est pas du tout vacciné se présente dans un centre » pour franchir le pas, « il sera vacciné » même s’il n’a pas de rendez-vous, affirme le ministre de la Santé sur France 2.

7h48. « Il n’y a pas de pénurie de Pfizer », assure Olivier Véran, qui rappelle que recevoir son rappel du vaccin avec l’un ou l’autre des deux vaccins à ARN Messager, « c’est la même chose ».

7h45. Les pharmacies pourront ouvrir le dimanche. « Je signe un arrêté qui va autoriser et inciter les pharmaciens qui le peuvent à ouvrir tous les dimanches sans limitation sur les mois de décembre et janvier », annonce le ministre de la Santé, sur France 2, pour accélérer la campagne de vaccination de rappel.

7h42. Plus de 61 000 cas quotidiens. Nous n’avons jamais eu autant de nouvelles contaminations par jour « depuis le début de la pandémie », rappelle Olivier Véran.

7h40. Bientôt un plan Blanc national. « Le plan Blanc sera probablement national dans quelques jours », annonce Olivier Véran, le ministre de la Santé, invité sur France 2. « Il est difficile de transférer des malades d’une région à l’autre car tous les territoires sont touchés », il y a désormais « une entrée en réanimation toutes les 6 minutes, contre toutes les 10 minutes la semaine dernière ».

7h35. Aux États-Unis, des anticorps pour ceux qui ne peuvent être vaccinés. Les autorités sanitaires américaines viennent d’autoriser l’administration d’anticorps de synthèse développés par AstraZeneca chez certains individus réagissant mal aux vaccins pour des raisons médicales (soit les personnes immunodéprimées chez qui le vaccin est susceptible de moins bien marcher, soit celles qui ne peuvent pas être vaccinées à cause de fortes réactions allergiques). Appelé Evusheld, ce traitement combine deux types d’anticorps de synthèse (tixagevimab et cilgavimab), et est administré en deux injections intramusculaires réalisées immédiatement l’une après l’autre. Ce traitement, de pure prévention, ne peut pas être administré à une personne infectée.

7h25. L’Assurance maladie muscle son jeu face à Omicron. Pour éviter la propagation rapide du variant Omicron en France, l’Assurance maladie a mis en place un nouveau dispositif de tracing. Dès qu’il y a un doute autour du nouveau variant, elle demande aux cas contact de s’isoler même s’ils sont vaccinés et avant même l’arrivée du résultat du séquençage (permettant de savoir s’il s’agit ou non d’Omicron). Tous les détails sont à lire dans notre article.

7h15. Première autorisation de traitement en Chine. Pour la première fois depuis le début de la pandémie, la Chine vient de donner son feu vert pour un traitement contre le Covid-19 à base d’anticorps monoclonaux. Le traitement, administré par injection, a été mis au point conjointement par la prestigieuse Université Tsinghua à Pékin, l’Hôpital No.3 de Shenzhen (sud) et l’entreprise Brii Biosciences. Selon les essais cliniques, dont les résultats ont été rapportés par l’université de Tsinghua, ce traitement permet de réduire de 80 % les hospitalisations et le risque de décès chez les patients fragiles.

7 heures. Dernière soirée en boîte de nuit. Conformément aux annonces de lundi, les discothèques fermeront vendredi, pour une durée de quatre semaines. Durant cette même période, il sera interdit de danser dans les bars. Les dernières soirées dansantes auront donc lieu ce jeudi soir.

6h55. Début des nouvelles restrictions à l’école. Lundi, le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé le retour du protocole trois à l’école primaire. Dès ce jeudi, le masque est donc désormais obligatoire pour les écoliers à l’intérieur mais aussi en récréation.

6h50. Le Covid-19 s’invite en Ligue Europa. Le football européen n’échappe pas à la flambée de Covid-19 qui sévit sur le Vieux continent. Ce mercredi, Tottenham a annoncé que sa rencontre avec Rennes était annulée en raison de plusieurs cas de Covid-19 parmi les joueurs du club londonien. Sauf que de son côté, le club français conteste cette « décision unilatérale qui n’a aucunement été confirmée par l’UEFA ».

6h45. Une partie des sénateurs américains tentent d’empêcher la vaccination obligatoire. En septembre, le président américain Joe Biden a dévoilé un décret obligeant les salariés d’entreprises de plus de 100 personnes à se faire vacciner contre le Covid. La mesure est pour le moment bloquée en justice et les sénateurs viennent tout juste d’adopter un texte visant à contrer l’obligation vaccinale.

6h40. Nouveau rebondissement à Downing Street. Depuis deux jours, des lourds soupçons pèsent sur l’exécutif britannique : d’après une vidéo qui a fui dans les médias, une soirée de Noël aurait été organisée à Downing Street en décembre 2020, alors que les restrictions contre le Covid-19 l’interdisaient. Le Premier ministre, Boris Johnson, a présenté ses excuses au Parlement ce mercredi, promis une enquête interne, et sa conseillère – qui apparaît sur la vidéo – démissionné. Mais la police londonienne annonce qu’elle n’ouvrira finalement pas d’enquête « à ce stade », « faute de preuve ».

6h30. Bonjour ! Bienvenue dans ce nouveau direct dédié au Covid-19 et à ses conséquences.

Leave a Reply