DIRECT. Covid-19 : un cas de variant Omicron confirmé en Ile-de-France, le premier détecté dans l’Hexagone – Franceinfo

Spread the love

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #COVID_19

11h48 : Soutien de la majorité présidentielle, le président du MoDem François Bayrou a plaidé hier pour la vaccination obligatoire, avant que le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal réitère la préférence de l’exécutif pour “l’incitation maximale”. Qu’en pense un ministre issu du MoDem ? Invité de Sud Radio, Marc Fesneau estime que “sans doute la question reviendra sur le tapis”. Tout en réitérant que “ça n’est pas le choix que nous [le gouvernement] avons fait.

11h28 : Après les hôpitaux de Colmar et Mulhouse, le CHRU de Strasbourg annonce déclencher son plan blanc, qui permet de mobiliser des moyens supplémentaires. “Le nombre de patients hospitalisés a doublé en l’espace de 15 jours et correspond au pic atteint en mai 2021, explique l’établissement dans son communiqué.

11h00 : Bonjour @Etpourladate. A ma connaissance, la date d’entrée en vigueur de ces nouvelles restrictions n’a pas été annoncée de façon claire, et nous cherchons à l’obtenir. Dès que nous aurons un calendrier certain, nous vous tiendrons informés.

11h00 : Merci pour les précisions, avez-vous des informations quant à la date à laquelle ce sera exigé ? On ne trouve pas l’info.

10h58 : Bonjour et @Raphaëlle. Malheureusement, nous n’avons pas plus de précisions qu’hier sur le type de tests qui sera demandé aux voyageurs vaccinés, et le site du ministère des Affaires étrangères n’a pas été mis à jour pour détailler les nouvelles règles.

Cependant, un résultat de dépistage négatif de moins de 48 heures est déjà exigé aujourd’hui pour les voyageurs non-vaccinés (la nouveauté est de le demander aux vaccinés également). Et ce résultat peut provenir aussi bien d’un test antigénique que d’un test PCR. Il serait surprenant que ce principe change, même si rien ne sera certain avant une communication officielle.

10h54 : Bonjour. Nous n’avons toujours pas de réponse sur le retour des voyageurs hors UE, faut-il un test PCR ou antigenique et si oui lequel ?

10h53 : Avez-vous pu savoir si le test de moins de 48h qui sera demandé au retour d’un pays hors UE est un test PCR ou antigénique ? Merci.

09h56 : En résumé : imposer des restrictions aux voyageurs permet de réduire un peu la circulation du virus et de ses variants. Ces mesures n’empêchent toutefois pas l’épidémie de se propager, même si elles la retardent un temps.

09h55 : #VRAIOUFAKE “Cette pandémie l’a montré : les différents variants sont toujours arrivés chez nous.”

09h55 : #VRAIOUFAKE “S’il s’avère qu’Omicron est plus transmissible que Delta, je ne vois pas comment on peut espérer le contrôler, lui, alors qu’on n’arrive déjà pas à contrôler Delta, pas plus qu’on a réussi à contrôler Alpha avant lui.”

09h55 : L’OMS a essayé de faire les comptes. Une cinquantaine de pays auraient décidé de mesures en matière de voyages dans l’espoir de se protéger du variant Omicron. Mais les fermetures de frontières ou les suspensions de vols sont-elles efficaces face à un virus ? Réponse dans cet article de fact-checking.

09h31 : L’agence du médicament britannique annonce avoir autorisé l’anticorps monoclonal de GlaxoSmithKline contre le coronavirus. Elle affirme qu’il permet de réduire le risque d’hospitalisation et de décès de 79% chez les adultes à haut risque présentant des symptômes. Le laboratoire, de son côté, assure que le traitement reste actif contre le nouveau variant Omicron.

09h19 : Avec un peu de retard, faisons un point sur l’actualité de ce jeudi :

Un homme rentré du Nigeria a été testé positif au variant Omicron en Seine-et-Marne, le deuxième cas en France et le premier dans l’Hexagone. Alors que les restrictions se multiplient, nous nous sommes interrogés sur l’efficacité des fermetures de frontières.

Quels seront les deux finalistes du Congrès de désignation du candidat LR à la présidentielle ? Le premier tour du scrutin en ligne prend fin à 14 heures et les résultats seront annoncés 30 minutes plus tard.

• L’Assemblée nationale a voté la création d’un nouveau délit de harcèlement scolaire. Le texte doit désormais être examiné au Sénat, en vue d’une adoption définitive d’ici la fin des travaux parlementaires en février.

09h11 : Il s’agit du deuxième cas confirmé de présence du variant Omicron en France, et le premier dans l’Hexagone. Un premier avait été identifié à La Réunion mardi, chez un homme ayant voyagé en Afrique australe.

09h09 : L’ARS ajoute que ces deux patients sont bien restés à l’isolement à leur domicile depuis leur retour en France. Une troisième personne, qui vit avec eux, mais n’était pas du voyage, a été testée ce matin.

09h09 : Cet homme, qui a entre 50 et 60 ans, a été testé positif le 25 novembre, à sa descente de l’avion, alors qu’il rentrait du Nigeria (où plusieurs cas du variant ont déjà été rapportés). Son épouse, qui l’accompagnait, a également été testé positive et le séquençage de son test est toujours en cours. Le couple n’est pas vacciné.

09h06 : Un habitant de Seine-et-Marne a été testé positif au variant Omicron du Covid-19, annonce l’Agence régionale de Santé d’Ile-de-France.

09h04 : Il a également répondu à la question que beaucoup se posent : comment vont se passer les fêtes de fin d’année ? “Noël n’est pas en danger si nous faisons tous attention”, en respectant les gestes barrières, en favorisant le télétravail et en se vaccinant, estime le président du Conseil scientifique.

09h02 : Sur RMC, Jean-François Delfraissy ne se montre pas favorable à une obligation vaccinale généralisée, et est sceptique sur sa faisabilité. Le président du Conseil scientifique prend l’exemple des non-vaccinés qu’il a lui-même rencontrés dans le Cantal : “J’ai essayé de les convaincre, les petites mamies. On va leur envoyer les gendarmes ?”

08h57 : “Quand on prend le train à la SNCF, il n’y a pas de risque d’attraper le Covid, parce qu’on a fait ce qu’il fallait en respectant strictement les consignes du gouvernement”, affirme le président de la SCNF Jean-Pierre Farandou sur franceinfo. Une récente étude de l’Institut Pasteur contredit cette affirmation : réalisée cet été, elle a conclu à un risque de contamination supérieur de 30% pour les personnes ayant pris un train longue distance. De même, les mesures effectuées par l’un de nos journalistes nuancent la satisfaction du patron de la SNCF sur l’aération des trains.

08h43 : “Le vrai combat, le vrai ennemi, est la cinquième vague avec le variant Delta. Le variant Omicron va mettre un certain de temps avant de s’installer [en France]. (…) La réponse au variant Delta et au variant Omicron est la même, c’est le rappel vaccinal.”

Jean-François Delfraissy calme le jeu au sujet du variant Omicron, dont le Conseil scientifique estime qu’il prendra le dessus sur le variant Delta, mais pas avant le début de l’année 2022, explique-t-il sur RMC et BFMTV.

08h38 : Le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy bat le rappel sur les gestes barrières ce matin sur RMC, et appelle à rester très attentifs au port du masque ou encore à l’aération. “20% de gains [sur les gestes barrières] permettraient d’avoir un impact sur le système de soins qui pourrait être suffisant, associé à la vaccination”, pour contenir la nouvelle vague, estime-t-il en citant l’épidémiologiste de l’institut Pasteur Simon Cauchemez.

07h33 : Bonjour @Aurel. Le nombre de contaminations annoncé par Santé publique France correspond au nombre de personnes testées positives, sans distinction sur la gravité de leurs symptômes. Une personne totalement asymptomatique, mais porteuse du virus, entre dans le décompte. Cela permet d’évaluer la circulation du virus, et il serait sans doute difficile de fixer des critères objectifs pour distinguer les cas graves des autres.

Mais le nombre de cas n’est pas un indicateur parfait : outre les limites que vous mentionnez, il dépend aussi beaucoup de l’accessibilité des tests. C’est pour cela qu’il faut aussi suivre d’autres décomptes, notamment les hospitalisations, les entrées en soins intensifs et les décès, qui reflètent davantage le nombre de cas graves. Tous ces indicateurs et bien d’autres sont sur notre tableau de bord.

07h27 : Bonjour Louis. Je souhaiterais savoir ce que représente exactement les chiffres de contaminations. À savoir, s’ils englobent l’ensemble des tests positifs (dont les personnes qui ont le Covid, mais avec très peu de symptômes : j’ai moi-même attrapé le delta fin juillet malgré 2 doses et je n’ai eu que 24h d’absence de goût et d’odorat) ou bien ce chiffre concerne-t-il seulement les cas avec des symptômes bien marqués et potentiellement avec risques de séquelles durables invalidantes ? Car je me dis que si ils concernent l’ensemble des cas positifs (situation n°1), ce n’est possiblement pas si inquiétant que cela, non ? Après tout nous sommes nombreux chaque année à nous remettre parfaitement de virus (angine, grippe, etc). En revanche s’ils concernent seuls les cas lourds, je comprendrais mieux l’inquiétude des autorités. Merci pour votre réponse. Bravo et merci pour votre travail.

07h27 : La membre d’équipage testée positive lundi à bord d’un paquebot coincé au large de l’Argentine a finalement été testée négative mercredi, annonce le ministère de la Santé argentin. Des craintes sur une possible contamination au variant Omicron au sein du Hamburg, qui avait fait escale au Cap Vert, a conduit l’Argentine à isoler le navire et ses près de 300 occupants.

07h06 : Le gouvernement japonais assouplit sa position sur la fermeture de ses frontières face au variant Omicron. Hier, il avait demandé aux compagnies aériennes de ne plus prendre de nouvelles réservations pour un mois. Il annonce finalement que les Japonais pourront rentrer dans leur pays sans restriction.

<

p id=”lmsg-61a854eb8256bf89b5d4bdf3″ class=”message custom”>07h12 : Commençons par un point sur l’actualité de ce jeudi matin :

• Quels seront les deux finalistes du Congrès de désignation du candidat LR à la présidentielle ? Le premier tour du scrutin en ligne prend fin à 14 heures et les résultats seront annoncés 30 minutes plus tard. La participation était de 64% hier à 21h15.

• Face à l’afflux de demandes, les créneaux pour la dose de rappel ne sont pas encore au rendez-vous en France. Il est, pour le moment, très difficile d’obtenir une place dans un centre ou chez un médecin libéral dans un délai inférieur à deux semaines. Une situation qui ne devrait pas durer, assurent les autorités.

• L’Organisation des nations unies dit avoir besoin de 41 milliards de dollars pour financer l’aide humanitaire d’urgence en 2022, alors que 274 millions de personnes en auront besoin dans le monde l’an prochain.

• L’Assemblée nationale a voté la création d’un nouveau délit de harcèlement scolaire. Le texte doit désormais être examiné au Sénat, en vue d’une adoption définitive d’ici la fin des travaux parlementaires en février.

Leave a Reply