DIRECT. Covid-19 : l’examen du projet de loi sur le pass vaccinal reprendra à partir de 18 heures à l’Assem… – Franceinfo

Spread the love

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #COVID_19

13h33 : Sur franceinfo, le chef de file des députés LR, Damien Abad, annonce que les débats sur le pass vaccinal, interrompus cette nuit, reprendront à 18 heures. Une information confirmée par le patron des élus LREM à l’Assemblée, Christophe Castaner.

13h29 : L’examen du projet de loi visant à instaurer le pass vaccinal reprendra à 18 heures à l’Assemblée nationale, selon nos informations.

13h17 : Quels sont les articles à ne pas manquer aujourd’hui sur notre site ? Trois propositions de lecture :

Les témoignages d’agents chargés du “contact tracing”, qui racontent à Eloïse Bartoli être “noyés” par le variant Omicron

Les infographies de Camille Adaoust et Louis San sur les hivers de plus en plus doux en France

L’enquête d’Alice Galopin sur le difficile traitement judiciaire des plaintes pour violences sexuelles, fréquemment classées sans suite

12h39 : “Je sais qu’il y a des salariés qui n’en peuvent plus du télétravail, donc il faut aussi prendre en compte ces situations.”

Pour ne pas tout miser sur le télétravail, la ministre dit vouloir “poursuivre le débat” sur une éventuelle introduction du pass sanitaire en entreprise, jusqu’ici rejetée par les partenaires sociaux.

12h34 : Comment les entreprises doivent-elles appliquer les nouvelles règles sur le télétravail ? La ministre du Travail, Elisabeth Borne, souligne qu’il est possible, dans une entreprise, que certains puissent en faire un peu moins et d’autres un peu plus”, tant que la “moyenne” de trois ou quatre jours de télétravail par semaine est respectée.

12h28 : Novak Djokovic de retour sur les courts. Le numéro 1 mondial, qui n’a jamais communiqué sur son statut vaccinal, annonce avoir obtenu une exemption médicale pour participer à l’Open d’Australie, qui débute le 17 janvier. En théorie, les joueurs doivent être vaccinés pour pouvoir entrer dans le pays.

12h22 : Le gouvernement a promis d’annoncer “dans la journée” la liste précise des professions concernées par cet accueil dérogatoire d’élèves en cas de fermeture de classe. Cette mesure “va encore contribuer à la mise sous tension des écoles”, s’inquiète le SE-Unsa.

12h17 : “Je ne sais pas ce qu’on fait des enfants de soignants.”

Après que le gouvernement a annoncé que les enfants de soignants pourront être accueillis à l’école même en cas de fermeture de leur classe, le SE-Unsa se demande où seront placés ces élèves. Il rappelle que les nouvelles règles prévoient de ne “pas mettre les élèves dans les autres classes” pour limiter les brassages.

12h13 : Voici un nouveau point sur l’actualité de cette matinée :

Au lendemain de la suspension surprise à l’Assemblée nationale de l’examen du projet de loi sur le pass vaccinal, le gouvernement vise un calendrier “au plus près de ce qui était prévu”, annonce sur France Inter son porte-parole Gabriel Attal. Suivez notre direct.

#COVID_19 Les enfants des soignants continueront d’être accueillis à l’école en cas de fermeture de classes en raison de contaminations par le Covid-19, a également annoncé le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.

Les températures ont battu des records de douceur un peu partout dans l’Hexagone, ces dernières semaines. Nos journalistes Camille Adaoust et Louis San vous présentent trois graphiques pour mieux comprendre cet épisode exceptionnel. On constate notamment que les vagues de froid se font de plus en plus rares.

Invité de RTL, le ministre de l’Economie annonce la possibilité de demander auprès de la médiation du crédit “un étalement des remboursements du prêt jusqu’à 10 ans” et la possibilité de “commencer à rembourser [le prêt garanti par l’Etat] non pas au printemps prochain mais à la fin de l’année 2022.”

12h13 : La mesure était attendue notamment par les clubs professionnels. L’amendement instaurant la proportionnalité de la jauge en fonction de la capacité d’accueil des enceintes sportives, adopté par la commission des lois le 29 décembre dernier, a été annulé par l’amendement 682 du gouvernement. Il n’y aura pas non plus de jauge proportionnelle dans les salles de spectacle.

11h56 : Et comme @vaccinée… le dit à @Vaccinée … (vous suivez ?), cela dépend des lieux de vaccination. “Il est peut-être plus simple aujourd’hui d’utiliser le Moderna dans les centres de vaccination, plutôt qu’en pharmacie”, jugeait Dominique Deplanque, président de la Société française de pharmacologie et de thérapeutique, cité dans notre article, et ce en raison du nombre de doses dans chaque flacon.

11h55 : Perso, 43 ans, vacciné 3e dose Pfizer en pharmacie.

11h55 : Bonjour @Vaccinée … Il n’y a pas d’obligation à se faire vacciner avec le vaccin Moderna si vous avez plus de 30 ans. Cependant, la France dispose d’importants stocks, alors que ceux des vaccins Pfizer (par ailleurs le seul vaccin à ARN administré aux moins de 30 ans) fondent rapidement (on ajoute que Moderna présente l’avantage d’être administré en demi-dose), explique-t-on ici. Par ailleurs, le vaccin de Moderna reste légèrement plus efficace que celui de Pfizer au fil des mois après les deux premières doses, mais le gain d’immunité procuré par la piqûre de rappel est conséquent, quel que soit le produit injecté. Enfin, passer de Pfizer à Moderna peut être bénéfique, expliquait ici mon confrère.

11h39 : Bonjour. Vaccinée au mois d’août, je fais partie des personnes qui se sont laissées convaincre par la vaccination mais avec des craintes face à ce nouveau vaccin. Aujourd’hui je dois prévoir une troisième dose. Toujours sans enthousiasme et avec des craintes. J’ai voulu réserver un créneau de vaccination sur Doctolib. J’ai découvert qu’ayant plus de 30 ans je n’avais pas d’autre choix qu’accepter une troisième dose Moderna. Vaccinée avec Pfizer pour les deux premières doses, j’aimerais continuer avec le même vaccin. J’ai donc repoussé pour le moment le rappel de ma vaccination. Je n’ai lu nulle part qu’il y avait une obligation d’être vacciné au Moderna quand on a plus de 30 ans. Pouvez-vous m’éclairer ?Merci

11h16 : “L’objectif” pour l’entrée en vigueur du pass vaccinal “reste ce mois-ci, et au plus vite”, a martelé la ministre du Travail, Elisabeth Borne, interrogée ce matin sur franceinfo.

11h27 : Il est prévu que l’examen du projet de loi reprenne en fin de journée, poursuit le document, confirmant que “la Conférence des présidents se réunira tout à l’heure afin de statuer sur le déroulement des séances prévues aujourd’hui.”

11h09 : “Il est impératif que le Groupe soit majoritaire face à des oppositions qui seront mobilisées.” Dans un courrier adressé aux députés et que France Télévisions s’est procuré, le secrétariat du groupe La République en marche à l’Assemblée nationale appelle à la mobilisation pour faire adopter le texte sur le pass vaccinal.

11h06 : A l’autre bout du monde, l’Australie aussi a enregistré un record, avec près de 50 000 cas quotidiens de contaminations au coronavirus. Les hospitalisations dans le pays ont presque doublé en une semaine pour atteindre 2 362, selon Sonya Bennett, médecin en chef adjoint. Le nombre de patients en soins intensifs est cependant plus faible à 184, dont 59 sous respirateur, comme il y a une semaine.

11h05 : Les Etats-Unis ont enregistré un record mondial de plus d’un million de cas quotidiens hier, annonce l’université Johns-Hopkins. Le Dr Anthony Fauci, principal conseiller de la Maison Blanche sur la crise sanitaire, avait déclaré dimanche que la hausse du nombre de cas de Covid-19 aux Etats-Unis suivait une courbe “presque verticale”.

11h00 : Bonjour @Incompréhensible. Ce matin, la ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, Amélie de Montchalin, était interrogée à ce sujet sur le plateau de RMC/BFMTV. Elle a notamment expliqué que, dans la fonction publique d’Etat, il existe “des moyens internes de contrôle” de la bonne application du télétravail, notamment via des enquêtes régulières de la direction de l’administration (DGAFP) sur le pourcentage d’agents en télétravail. “Aujourd’hui, 50% des agents qui travaillent hors de Paris télétravaillent, plutôt un à deux jours par semaine, et donc on va monter à trois jours comme dans le privé”, a détaillé la ministre.

“Les préfets contrôlent la bonne application de la loi” dans les collectivités territoriales, a précisé à l’AFP le ministère. “Le préfet peut faire remonter une difficulté [d’application du télétravail] et survient alors un dialogue politique” plutôt que des sanctions directes, a précisé le cabinet d’Amélie de Montchalin.

10h43 : Bonjour franceinfo ! Mon employeur (collectivité territoriale) nous a clairement signifié qu’il ne mettrait pas des agents en télétravail (alors qu’il est tout à fait possible). Que puis-je faire ?

10h40 : On ne sait toujours pas quand va reprendre l’examen à l’Assemblée nationale de la loi sur le pass vaccinal, mais l’information pourrait tomber à la mi-journée. La nouvelle conférence des présidents de groupes à l’Assemblée, qui permettra de définir un nouveau calendrier d’examen du texte, se tiendra à 12h30, a appris France Télévisions auprès d’une source au sein de La République en marche.

10h39 : Peut-on se fier aux résultats d’un autotest ? D’après la Haute Autorité de santé, ils détectent la présence du Covid-19 dans 80% des cas chez les personnes malades symptomatiques. C’est moins que pour les autres tests mais tout de même suffisant pour les utiliser, selon les spécialistes.

10h18 : Je suis rassuré. Le pass vaccinal n’aura pas été voté en cachette à 3 heures du matin dans une assemblée quasi vide. Au moins, il y aura un débat et peut-être un ajustement de ce texte polémique. Enfin, c’est mon point de vue.

10h18 : En parlant de respect, il me semble que ce sont surtout les Français qui ne sont pas respectés par les blocages incessants de l’opposition alors que la situation est urgente.

10h17 : Dans les commentaires, vous êtes nombreux à réagir à la suspension hier soir de l’examen du projet de loi sur le pass vaccinal. Certains d’entre vous se félicitent du débat démocratique, tandis que d’autres font valoir l’urgence.

09h49 : Selon elle, la suspension de l’examen du texte ne devrait pas empêcher une entrée en vigueur au 15 janvier, comme le souhaite l’exécutif. “Quand il y a urgence, on sait siéger le samedi, le dimanche s’il le faut, ça ne remettra pas en cause le texte, la question n’est pas là”, a rappelé la vice-présidente de l’Assemblée nationale.

09h49 : Mais pourquoi le vote du projet de loi sur le pass vaccinal a-t-il été suspendu ? Rejetant les accusations d'”irresponsabilité” lancées par la majorité, la vice-présidente de l’Assemblée nationale et députée LR du Doubs, Annie Genevard, pointe “un problème d’organisation du temps parlementaire”. Dans le détail, elle ajoute que le texte a été examiné jusqu’à minuit à raison de “25 amendements par heure” et qu’il en contient plus de 600.

09h50 : Ce matin, la candidate socialiste à la présidentielle, Anne Hidalgo, a réagi sur France 2 à ce coup de théâtre à l’Assemblée nationale. “Ca se passe comme ça parce que ce gouvernement ne respecte personne”, a-t-elle commenté après la suspension dans la nuit de l’examen du texte transformant le pass sanitaire en pass vaccinal.

09h41 : “C’est un peu dépitant parce que la vaccination est à l’heure actuelle la seule façon de pouvoir s’en sortir et de limiter les formes graves. Voir qu’on n’arrive pas à voter un pass qui, sur le plan sanitaire, a du sens, c’est un peu dépitant.

Jean-Michel Constantin, anesthésiste-réanimateur à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, était l’invité de franceinfo ce matin. Il a réagi à la suspension hier soir de l’examen du projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal.

09h18 : Voici un nouveau point sur l’actualité de cette matinée :

Au lendemain de la suspension surprise à l’Assemblée nationale de l’examen du projet de loi sur le pass vaccinal, le gouvernement vise un calendrier “au plus près de ce qui était prévu”, annonce sur France Inter son porte-parole Gabriel Attal. Suivez notre direct.

#COVID_19 Les enfants des soignants continueront d’être accueillis à l’école en cas de fermeture de classes en raison de contaminations par le Covid-19, a annoncé le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.

Les températures ont battu des records de douceur un peu partout dans l’Hexagone, ces dernières semaines. Nos journalistes Camille Adaoust et Louis San vous présentent trois graphiques pour mieux comprendre cet épisode exceptionnel. On constate notamment que les vagues de froid se font de plus en plus rares.

Invité de RTL, le ministre de l’Economie annonce la possibilité de demander auprès de la médiation du crédit “un étalement des remboursements du prêt jusqu’à 10 ans” et la possibilité de “commencer à rembourser [le prêt garanti par l’Etat] non pas au printemps prochain mais à la fin de l’année 2022.”

08h53 : Gabriel Attal a par ailleurs annoncé que la liste détaillée des professions de santé concernées serait communiquée “dans la journée”.

08h50 : Nous avons prévu un accueil, partout en France, des enfants de soignants, pour faire en sorte que les soignants puissent continuer à travailler”, annonce sur France Inter le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.

08h46 : “On a vu hier soir une forme d’amicale de l’irresponsabilité se constituer, avec les députés de La France insoumise, du Rassemblement national et de LR pour faire dérailler le calendrier de l’adoption du pass vaccinal”, a réagi le porte-parole du gouvernement, invité de France Inter.

08h39 : Au lendemain de la suspension surprise à l’Assemblée nationale de l’examen du projet de loi sur le pass vaccinal, le gouvernement vise un calendrier “au plus près de ce qui était prévu”, annonce sur France Inter son porte-parole Gabriel Attal.

08h19 : Je suis soignante et je suis révoltée. Pendant que les députés des oppositions décident d’arrêter de poursuivre l’examen d’un texte de loi sur le pass vaccinal la nuit, devrions-nous décider d’arrêter de nous occuper de nos patients parce qu’il est minuit ? Un comportement d’irresponsables, de gamins dans une cour d’école, indignes de la fonction qu’ils occupent. Un manque d’exemplarité qui me fait mal par rapport à mon quotidien. Je suis écœurée.

08h07 : Ouf ! Enfin !!!! Arrêtez de voter à l’arrache, en pleine nuit, des textes épouvantables !

08h01 : Bonjour, je suis consternée, un texte fondamental qui a un véritable impact sur la vaccination, et des débats sans fin. Des fois, je me pose des questions sur la démocratie.

08h06 : Cette nuit, l’Assemblée nationale a suspendu, à la surprise générale, l’examen du texte sur le pass vaccinal. Cet imprévu risque de bouleverser le calendrier du gouvernement. Dans les commentaires, vous êtes nombreux à réagir.

08h06 : Pour ces très petites entreprises qui sont inquiètes (…) qui ont le couteau sous la gorge mais qui ont pourtant des perspectives de redressement (…) : nous allons les aider à passer ce cap (…).”

Invité de RTL, le ministre de l’Economie annonce la possibilité de demander auprès de la médiation du crédit “un étalement des remboursements du prêt jusqu’à 10 ans” et la possibilité de “commencer à rembourser [le prêt garanti par l’Etat] non pas au printemps prochain mais à la fin de l’année 2022.”

08h04 : Thomas Mesnier, député LREM de Charente et rapporteur général de la loi de financement de la Sécurité sociale, était, avec l’élu LFI Manuel Bombard, l’invité de “Votre instant politique” sur la chaîne franceinfo, hier soir. Il a évoqué le masque FFP2 face à la déferlante du variant Omicron en France.

07h16 : Ils sont parmi les derniers représentants de leur espèce et, à ce titre, doivent être protégés. Charly et Sandai, un tigre du Bengale et un orang-outan de Bornéo, ont reçu hier leur deuxième dose de vaccin contre le coronavirus dans le cadre d’un programme expérimental unique en Amérique latine mené par le zoo de Santiago du Chili. Le vaccin administré est expérimental et n’est pas disponible à la vente. D’ailleurs, sa formule est uniquement destinée aux animaux.

(JAVIER TORRES / AFP)

08h03 : Pour affronter cette vague redoutable, l’ARS Ile-de-France, qui participe également au “contact tracing”, a dû mettre en place une priorisation dans le traitement des signalements, explique Cécile Somarriba, directrice de la veille et sécurité sanitaire. “On se base sur deux critères : la population concernée, avec une priorité donnée par exemple à l’investigation des cas en Ehpad et dans toutes les collectivités fragiles. Le deuxième critère, c’est le nombre de cas confirmés au moment du début de l’enquête sanitaire. Nous traitons d’abord les situations les plus à risque”, précise la scientifique.

08h03 : Pourtant, depuis le début du mois de décembre, “6 000 personnes sont affectées à cette mission de tracing – soit un doublement des effectifs”, explique l’assurance maladie à franceinfo. Mais face à une situation épidémique qualifiée de “jamais vue”, une partie des contaminés n’est plus contactée.

07h07 : “On est complètement noyés, on ne peut plus appeler tout le monde.”

Avec l’explosion récente des contaminations, les équipes de “contact tracing” sont débordées, ce qui met à mal la stratégie du gouvernement, qui est de “tester, tracer et isoler”. Notre journaliste Eloïse Bartoli nous raconte les difficultés rencontrées par ces agents.

08h02 : Un peu d’optimisme ? Pour trouver cela, il faudra se tourner vers Le Parisien-Aujourd’hui en France, qui voit le verre à moitié plein en regardant de près le variant Omicron.

<

p id=”lmsg-61d3e1a45ff4e9dbd0e0d035″ class=”message custom”>06h56 : Comme l’école, l’hôpital aussi est déstabilisé par le variant Omicron. C’est l’autre sujet de ce matin en une des quotidiens français.

Leave a Reply