DIRECT. Covid-19: l’Australie impute à l’UE la lenteur de son programme de vaccination – La Voix du Nord

Spread the love

Ce qu’il faut savoir :

– Symbole de l’accélération promise de la campagne de vaccination anti Covid-19, le Stade de France a ouvert ses portes aux premières piqûres, mardi. Comme le Zénith de Lille ou le vélodrome de Roubaix.

– Alors que les plateformes numériques destinées à l’école à la maison ont connu des bugs et des attaques informatiques mardi, le parquet de Paris a annoncé l’ouverture d’une enquête.

– La circulation de l’épidémie semble ralentir dans le Pas-de-Calais (baisse du nombre de cas) et en Ile-de-France. Mais ailleurs sur le territoire, le Covid-19 continue sa progression. Mardi soir, 30 639 patients Covid étaient hospitalisés (+732 en 24 heures) et 5 626 étaient en réanimation (+193).

– Vous cherchez une réponse à une question d’actualité ou un problème pratique ? Vous doutez de la véracité d’une information ? Abonnez-vous au groupe Facebook La Voix solidaire : ensemble, trouvons les réponses à vos questions.

En direct :

12h30. C’est toujours très compliqué de se connecter pour faire l’école à distance

Comme mardi, de nombreux parents rapportent ce mercredi des difficultés pour ce connecter à l’ENT, qui permet de faire l’école à la maison.

12h20. Toutes les opérations non-urgentes déprogrammées en Auvergne-Rhône-Alpes

L’ARS Auvergne-Rhône-Alpes indique mefcredi qu’elle demande aux hôpitaux de la région de dérpogrammer la totalité des opérations non-urgentes pour au moins deux semaines. Le but est de « redéployer des ressources nécessaires à la prise en charge de patients Covid ».

12h08. Combien de Français devront être vaccinés pour un retour à la vie normale?

Dans une étude dévoilée mardi, l’Institut Pasteur prévient qu’il faudra vacciner massivement la population pour relâcher les contraintes sanitaires.

12h07. Comment le Zénith de Lille s’est transformé en centre de vaccination

Après avoir été un temps centre de dépistage, la grande salle de concerts lilloise est, depuis ce mardi, passée en version vaccinodrome taille XXL, ouvert sept jours sur sept. Nous étions ce matin à l’ouverture des portes avec les premiers patients. Une journée piquante.

11h41. Cyclisme: Groupama-FDJ renonce au GP de l’Escaut en raison d’un cas de Covid

La formation cycliste française Groupama-FDJ ne prendra pas le départ du Grand Prix de l’Escaut, mercredi en début d’après-midi, après un test positif au Covid-19 de l’un de ses membres, a annoncé l’équipe sur Twitter. «Nous ne prendrons pas le départ du ScheldePrijs ce mercredi, en raison du contrôle positif à la Covid-19 de l’un des membres de notre équipe», a fait savoir la formation.

Leader de l’équipe, le Français Arnaud Démare, qui venait de gagner sa première course de la saison dimanche à la Roue Tourangelle, était l’un des favoris de cette épreuve qui sourit souvent aux sprinters.

11h35. Plus de 4 000 morts en 24 heures au Brésil

Le Brésil a franchi pour la première fois mardi le seuil des 4 000 morts de Covid-19 en une seule journée, avec 4 195 décès enregistrés en 24 heures, un nouveau record, selon le dernier bilan officiel du ministère de la Santé.

11h19. Faches-Thumesnil : l’opticien Afflelou loue un camion pour continuer à travailler

L’enseigne Alain Afflelou, située dans la galerie commerciale d’Auchan Faches-Thumesnil, près de Lille, est fermée depuis plus de deux mois. Mais les opticiens de ville peuvent continuer à travailler. Annabel Gustin, responsable de la boutique, a trouvé une solution pour rouvrir : un camion sur le parking.

11h05. Les vaccins produits en France ne seront pas « spécifiquement pour les Français »

Alors que cinq sites français devraient produire des vaccins anti-Covid dans les prochains mois, l’usine de Saint-Rémy-sur-Avre, en Eure-et-Loir, du laboratoire Delpharm, démarre ce mercredi la fabrication du vaccin anti-Covid de Pfizer-BioNTech. « Ce ne sont pas des doses spécifiquement pour les Français », a précisé ce matin sur Franceinfo la ministre déléguée à l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher.

10h47. Vaccin AstraZeneca : l’Agence européenne des médicaments rend ses conclusions cet après-midi

L’Agence européenne des médicaments (EMA) tiendra, ce mercredi après-midi, une conférence de presse sur le lien potentiel entre le vaccin AstraZeneca contre le Covid-19 et la formation de caillots sanguins, a-t-elle annoncé dans un communiqué.

10h31. Une enquête ouverte après l’attaque informatique contre le Cned

La section cyber du parquet de Paris a ouvert une enquête après l’attaque informatique subie mardi par la plateforme « Ma Classe à la maison » du Cned (Centre national d’éducation à distance). Confiée à l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication, l’enquête a été ouverte pour « accès frauduleux à un système de traitement automatisé » et « entrave au fonctionnement » d’un tel système.

10h03. Vaccin AstraZeneca: nouvelle plainte en France après le décès d’un vacciné

Après Toulouse et Nantes, une plainte a été déposée à Annecy après le décès d’un homme de 63 ans vacciné contre le Covid-19 avec AstraZeneca.

Depuis le début de la campagne de vaccination, ce sont « douze cas, dont quatre décès au total » de ces thromboses rares qui sont survenus en France, avait indiqué vendredi l’Agence du médicament.

9h50. Vaccins anti-Covid : Amnesty dénonce le « quasi-monopole » des pays riches sur les vaccins

Face à la main basse des pays riches sur les vaccins contre le coronavirus, Amnesty International a appelé mercredi la communauté internationale à corriger le tir «immédiatement», s’inquiétant des conséquences de l’échec de la capacité du monde à coopérer. Dans son rapport 2020/2021, l’ONG de défense des droits humains dresse un bilan sévère d’une année chamboulée par la pandémie : chacun pour soi généralisé pénalisant les plus fragiles et aggravant les inégalités mais aussi accentuation de la répression dans certains pays sous des motifs sanitaires. «La pandémie a jeté une lumière crue sur l’incapacité du monde à coopérer de manière efficace et équitable», a souligné en préambule la Française Agnès Callamard, nommé fin mars secrétaire générale de l’organisation.

9h38. L’Australie impute à l’UE la lenteur de son programme de vaccination

Le Premier ministre australien Scott Morrison a imputé mercredi à des problèmes de livraison de vaccins par l’Union européenne le retard pris par la campagne de vaccination en Australie, qui vaut au gouvernement de plus en plus de critiques de l’opposition. Le dirigeant conservateur a fait état d’une pénurie de vaccins et d’un «contrôle strict des exportations» de l’Union européenne pour expliquer le fait que son pays n’ait reçu que 700 000 doses d’une commande de 3,8 millions de fioles du vaccin Oxford/AstraZeneca. Le gouvernement australien s’était initialement engagé à administrer quatre millions de doses avant la fin mars. Mais mercredi, le total de vaccins injectés n’était que de 920 000, ce qui vaut à M. Morrison des critiques auxquelles il a tenté de répondre lors d’une conférence de presse organisée à la hâte. «3,1 millions de vaccins ne sont pas arrivés en Australie, a-t-il affirmé. Il n’y a pas de dispute, de conflit, de querelle ou de clash. C’est une simple constatation. »

9h. Un député veut instaurer une journée d’hommage aux victimes tous les 17 mars

Le député écologiste Matthieu Orphelin propose d’instaurer une journée d’hommage aux victimes du Covid-19 chaque 17 mars, alors que près de 100 000 personnes ont perdu la vie depuis février 2020.

8h20. Pourquoi le vaccinodrome du stade couvert de Liévin tarde à ouvrir

Le Zénith à Lille, le Stade de France à Saint-Denis, les vélodrome de Roubaix et de Marseille… Des dizaines de vaccinodromes ont désormais ouvert leurs portes. Mais quid du Stade couvert de Liévin, répondant aux caractéristiques d’un mastodonte de la vaccination, capable d’ingurgiter un flux de plus de 1 500 patients par jour ? Initialement programmée début avril, son ouverture n’interviendra pas avant la fin du mois, voire début mai.

8h12. Métropole lilloise: des chefs vont rouvrir leurs réservations pour la mi-mai

Parce qu’ils ont besoin de visibilité, des restaurateurs de la métropole lilloise vont ouvrir les réservations de leurs établissements au samedi 15 mai. Date évoquée par le président de la République comme celle du début de sortie de crise.

8h03. Le taux d’incidence continue de descendre dans le Calaisis

Du 27 mars au 2 avril, le taux d’incidence (nombre de personnes contamniées par le Covid-19 sur une semaine pour une population de 100 000 habitants) a baissé dans le Calaisis, la région d’Audruicq et le Pays d’Opale. Ce dernier point de l’agence régionale de santé confirme une tendance observée depuis plusieurs jours. Dans le Dunkerquois aussi la baisse de ce taux d’incidence se poursuit.

7h51. L’université d’Oxford suspend les essais du vaccin AstraZeneca sur les enfants

L’université d’Oxford a annoncé mardi qu’elle suspendait les essais sur les enfants du vaccin contre le Covid-19 qu’elle a développé avec le laboratoire anglo-suédois AstraZeneca, dans l’attente de l’avis du régulateur britannique. « S’il n’y a pas d’inquiétude concernant la sécurité de l’essai clinique pédiatrique, nous attendons des informations complémentaires du MHRA », le régulateur britannique, « sur les cas rares de thrombose qui ont été rapportés chez des adultes, avant de procéder à de nouvelles vaccinations dans l’essai », a indiqué l’université britannique dans un communiqué.

7h15. Un ancien malade du Covid sur trois souffre de problèmes psychologiques ou neurologiques ultérieurs

Une personne sur trois qui a surmonté le Covid-19 a eu un diagnostic de troubles neurologiques ou psychiatriques dans les six mois suivant l’infection, selon la plus grosse étude à ce jour sur le bilan mental d’anciens malades du Covid. L’anxiété (17%) et les troubles de l’humeur (14%) étaient les diagnostics les plus fréquents, selon l’étude, parue ce mercredi dans le journal spécialisé The Lancet Psychiatry. L’incidence des atteintes neurologiques telles que les hémorragies cérébrales (0,6%), les accidents vasculaires cérébraux (2,1%) et la démence (0,7%) était globalement plus faible, mais le risque était généralement plus élevé parmi les patients qui avaient été gravement malades.

6h58. Plus de 5 600 patients en réanimation mardi soir

Santé publique France a recensé mardi soir 8 045 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures et 409 nouveaux décès à l’hôpital, portant le total à 97 273 morts depuis mars 2020. Le nombre de nouveaux cas est faible mais il est à prendre avec précaution après ce week-end prolongé de Pâques. Mardi soir, 30 639 patients étaient hospitalisés (+732 en 24 heures) et 5 626 étaient en réanimation (+193).

6h47. La Californie prévoit une réouverture le 15 juin

«Nous pouvons dès à présent nous projeter dans la vie post-pandémie»: le gouverneur de Californie a annoncé mardi rouvrir totalement son État le 15 juin, grâce à la campagne de vaccination américaine menée tambour battant. À cette date, tous les commerces seront libres de rouvrir et les grands événements en intérieur seront autorisés (avec des preuves de test négatif ou de vaccination). Le président américain a par ailleurs annoncé qu’à partir du 19 avril, tous les adultes américains seront éligibles à la vaccination, en avance de dix jours sur ses objectifs.

6h34. Face à des collégiens, Emmanuel Macron dessine un après-confinement mi-mai

Quand pourra-t-on ôter le masque ? Y aura-t-il encore un confinement ? Comment se passera l’été ? « Guest star » d’une classe de troisième en visio mardi, Emmanuel Macron a confirmé à des collégiens un prudent après-confinement à partir de la mi-mai.

6h. École à la maison : « l’ensemble des services proposés par le Cned » ont été « rétablis »

Mardi, des millions d’enfants et de parents ont tenté de renouer avec l’école à la maison pour lutter contre le Covid-19. Mais le premier jour d’une semaine de cours à distance a tourné au fiasco. Une partie des problèmes de connexion rencontrés mardi par les professeurs, parents et élèves, s’expliquerait par des attaques des serveurs, venues de l’étranger, a assuré le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer. Des difficultés finalement résolues dans la soirée. Le ministère a indiqué que « l’ensemble des services proposés par le Cned » (Centre national d’enseignement à distance) ont été « rétablis » vers 19h30. « Certaines lenteurs peuvent encore subsister sur certaines interventions, elles sont en cours de règlement. Tout est mis en œuvre pour que les élèves puissent, dès demain (mercredi) matin, bénéficier de toutes les ressources du Cned. »

Leave a Reply