DIRECT. Covid-19 : Emmanuel Macron réunit un nouveau conseil de défense sanitaire – Franceinfo

Spread the love

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #CORONAVIRUS

09h57 : Depuis le mois de mars et le confinement, 12% des salariés français du privé estiment que leur état de santé s’est dégradé. C’est ce que montre une enquête Ifop, réalisée pour Malakoff Humanis du 19 juin au 15 juillet, et publiée ce matin. Nous vous en disons davantage ici.

09h49 : L’hypothèse de reconfinements locaux ou de limitation à quelques personnes des rassemblements dans la rue pour tenter d’endiguer l’épidémie de coronavirus sera aussi étudiée. Seule hypothèse exclue, celle d’un reconfinement général. Plus d’informations dans notre article.

10h06 : Emmanuel Macron donnera-t-il un tour de vis supplémentaire dans les restrictions imposées par la crise sanitaire ? La question d’un éventuel couvre-feu nocturne à Paris, en petite couronne, voire dans d’autres métropoles, sera en tout cas au programme du Conseil de défense sanitaire qui se tient à l’Elysée ce matin, a appris franceinfo de sources gouvernementales.

09h33 : Plus de dix millions d’Américains ont déjà voté à l’élection présidentielle du 3 novembre, par courrier ou en vote anticipé, selon un comptage publié cette nuit. Un niveau bien supérieur à celui de 2016, de nombreux Américains se ruant sur le vote par correspondance pour éviter de voter en personne en pleine pandémie de coronavirus.

09h05 : Voici le point sur l’actualité à 9 heures :

Un Conseil de défense doit avoir lieu aujourd’hui pour faire le point sur la “deuxième vague forte” de Covid-19 évoquée hier par Jean Castex. Le président Emmanuel Macron doit s’adresser aux Français lors d’une interview consacrée en grande partie à ce sujet, demain soir depuis l’Elysée.

• Deux jours avant Emmanuel Macron, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin réunit cet après-midi tous les syndicats de police, en attente de mesures susceptibles d’apaiser le “ras-le-bol” de la profession après une série de violences.

• Syndicats et direction d’Airbus ont signé un accord qui doit permettre d’éviter des licenciements secs en France sur les 5 000 suppressions de postes annoncées fin juin, selon les syndicats, alors que l’avionneur affirme toujours vouloir les “limiter autant que possible”. En juin, Airbus avait annoncé la suppression de 15 000 postes de travail au niveau mondial, dont 5 000 en France.

• Le groupe pharmaceutique Johnson & Johnson a annoncé cette nuit la suspension de son essai clinique d’un vaccin contre le Covid-19, l’un des participants étant tombé malade.

08h50 : “Feu vert complet et total des médecins de la Maison Blanche hier. Cela veut dire que je ne peux pas l’attraper (immunisé) et que je ne peux pas le transmettre. Très bon à savoir !!!” Du haut de ses 74 ans, Donald Trump n’hésite pas à faire savoir qu’il a vaincu le coronavirus. Mais peut-il être vraiment immunisé contre le Covid-19, comme il le prétend ? Notre journaliste Benoît Zagdoun s’est penché sur la question.

(MANDEL NGAN / AFP)

09h04 : Alors que le spectre de restrictions sanitaires plus fortes plane en France en attendant l’intervention télévisée d’Emmanuel Macron demain, nos voisins belges ont franchi le pas. Deux provinces viennent de décréter la mise en place d’un couvre-feu de 1 à 6 heures du matin, et le gouvernement fédéral n’exclut pas un reconfinement, même s’il veut se laisser encore un peu de temps avant de prendre une décision si radicale, nous explique le correspondant de France Télévisions à Bruxelles, Julien Gasparutto.

08h33 : Nous l’indiquions plus tôt : les patrons de discothèques manifestent ce matin pour protester contre la dégradation de leur activité en raison de la crise sanitaire. Nos confrères de France 3 Bretagne publient des images de l’opération escargot menée sur la rocade de Rennes.

07h56 : La direction des routes d’Ile-de-France mesure actuellement 407 km de bouchons, soit un niveau “exceptionnel” pour cette heure-ci par rapport à la moyenne.

07h53 : Eux aussi dénoncent une situation financière dégradée par la pandémie. Les professionnels et extras de la restauration bloquent une partie du périphérique parisien au niveau de la porte de Saint-Cloud avec une manifestation sauvage, rapporte un journaliste sur place

07h40 : “Le pays est un peu fatigué psychologiquement, mais les soignants le sont beaucoup. Et ce qui est annoncé dans les 15 prochains jours est alarmant : veut-on à nouveau avoir des hôpitaux surchargés ? C’est la première question que nous devons nous poser.”

Invité des “4 Vérités” de France 2, le secrétaire général de la CFDT évoque la mise en place d’éventuelles restrictions qui seraient annoncées demain par Emmanuel Macron.

07h27 : Echaudés par la crise sanitaire qui met à mal leur activité, les patrons de discothèque sont bien décidés à se faire entendre. Ils organisent ce matin des opérations escargot un peu partout en France, et notamment à Lille, Bordeaux, Marseille, Lyon et Rennes. En Bretagne, l’opération escargot commence à 7 heures ce mardi matin jusqu’à 10 heures sur l’ensemble de la rocade et dans les deux sens de circulation”, écrivent nos confrères de France Bleu.

07h44 : Bonjour @Titine13, et merci pour votre question. La réponse est oui : sur son site internet, le ministère de l’Economie explique que “dans le cadre des circonstances exceptionnelles liées à l’épidémie”, votre voyagiste peut vous rembourser votre acompte ou bien “vous donner un avoir du montant de la somme versée” à utiliser dans les 18 mois. Si vous ne l’utilisez pas, le solde de ce bon d’achat doit vous être remboursé “à la fin de sa durée de validité, en principe sans démarche de votre part”, ajoute l’UFC-Que Choisir.

07h42 : Mon voyagiste refuse de me rembourser l’acompte versé pour un voyage en Israël réservé fin janvier 2020 (vol+hôtel) et ne me propose qu’un avoir valable 18 mois, en a-t-il le droit ? Merci pour votre réponse.

06h47 : Des événements indésirables graves sont “une composante attendue de toute étude clinique, spécialement les études d’ampleur”, a tenté de rassurer Johnson & Johnson. Les protocoles en vigueur dans la compagnie prévoient la suspension d’une étude afin de déterminer si l’événement indésirable grave est lié au médicament évalué, et s’il est possible de reprendre l’essai.

07h40 : Coup d’arrêt pour Johnson & Johnson. Le groupe pharmaceutique a annoncé cette nuit dans un communiqué la suspension de son essai clinique d’un vaccin contre le Covid-19, y compris l’ensemble de l’essai de phase 3, en raison d’une maladie inexpliquée chez un participant”.

06h41 : Terminons notre tour des kiosques avec La Dépêche, qui pose la question qui brûle les lèvres d’une bonne partie de la population : Emmanuel Macron pourrait-il annoncer demain la mise en place de reconfinements à l’échelle locale ? Invité hier de franceinfo, le Premier ministre a refusé d’exclure ce cas de figure.

07h38 : “On a largement augmenté notre capacité de production, en passant de 200 à 250 millions de doses pour pouvoir répondre à la demande supplémentaire dans cette année très particulière.”

Alors que la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière débute aujourd’hui, le président de Sanofi France indique sur franceinfo avoir “dès le printemps” décidé d’augmenter la production des doses de son vaccin. Le but ? Anticiper” une hausse de la demande de la part des personnes à risques et de ceux qui travaillent à leur contact.

06h18 : Livreurs, caissiers, et aides à domicile auront-ils également droit à leur “Ségur” ? Dans son édition du jour, L’Opinion rappelle que le président de la République avait promis en avril de se pencher sur l’amélioration des conditions de travail des salariés dits de la “deuxième ligne” face à la pandémie. Mais “mieux rémunérer ces salariés indispensables est plus facile à dire qu’à faire”, écrit le quotidien.


07h36 : “Je l’ai eu. Maintenant, ils disent que je suis immunisé. Je me sens si puissant ! Je peux marcher dans cette foule (…) embrasser tout le monde, embrasser les hommes et les magnifiques femmes”

Privé de déplacements pendant 10 jours par le Covid-19, Donald Trump a retrouvé cette nuit les estrades de campagne en Floride, assurant être en “pleine forme”. Provocateur comme à son habitude, le président américain s’est adressé à une foule de partisans souvent non masqués, à 22 jours de l’élection qui l’opposera à Joe Biden.

<

p id=”lmsg-5f8527805ff4e96941d5b6ba” class=”message custom”>07h35 : Et on démarre sans plus traîner avec le premier point sur l’actualité de la journée :

Un Conseil de défense doit avoir lieu aujourd’hui pour faire le point sur la “deuxième vague forte” de Covid-19 évoquée hier par Jean Castex. Le président Emmanuel Macron doit s’adresser aux Français lors d’une interview consacrée en grande partie à ce sujet, demain soir depuis l’Elysée.

• Deux jours avant Emmanuel Macron, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin réunit cet après-midi tous les syndicats de police, en attente de mesures susceptibles d’apaiser le “ras-le-bol” de la profession après une série de violences.

• Syndicats et direction d’Airbus ont signé un accord qui doit permettre d’éviter des licenciements secs en France sur les 5 000 suppressions de postes annoncées fin juin, selon les syndicats, alors que l’avionneur affirme toujours vouloir les “limiter autant que possible”. En juin, Airbus avait annoncé la suppression de 15 000 postes de travail au niveau mondial, dont 5 000 en France.

• Le groupe pharmaceutique Johnson & Johnson a annoncé cette nuit la suspension de son essai clinique d’un vaccin contre le Covid-19, l’un des participants étant tombé malade.

Leave a Reply