DIRECT. Coronavirus : Lyon, Saint-Étienne et Grenoble passent en alerte maximale – Franceinfo

Spread the love

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #CORONAVIRUS

11h32 : Les autorités se préparent pour la deuxième vague. Aurélien Rousseau, directeur général de l’Agence régionale de santé Ile-de-France, demande à tous les hôpitaux et cliniques de la région de “mobiliser toutes leurs ressources” en prévision d’un “afflux important” de malades du Covid-19 dans les prochaines semaines.

11h32 : La semaine dernière, lors de sa conférence de presse du 1er octobre, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a répété que la France était l’un des pays qui testent le plus au monde. Mais c’est faux. Les explications se trouvent par ici.

09h50 : Le nombre de nouveaux cas quotidiens confirmés de Covid-19 en Allemagne a dépassé, hier, la barre des 4 000. “Le nombre d’infections augmente, particulièrement aujourd’hui, dans une ampleur préoccupante”, déclare Jens Spahn, ministre allemand de la Santé.

08h31 : Le trafic aérien est frappé de plein fouet par la crise sanitaire. La compagnie aérienne britannique EasyJet annonce prévoir une perte comprise entre 815 et 845 millions de livres (entre 895 et 928 millions d’euros) pour l’exercice 2019-2020 achevé fin septembre.

08h21 : “Les mesures appliquées à Paris doivent s’appliquer dans la métropole lilloise.”

Le ministre de la Santé Olivier Véran doit tenir à 18 heures son point hebdomadaire sur la progression de la pandémie en France. Lille, Lyon, Grenoble, Saint-Etienne et Toulouse risquent de passer en “alerte maximale”. Patrick Goldstein, chef du pôle urgences et du Samu au CHU de Lille, est favorable à davantage de restrictions. Il estime que “la situation lilloise est incontestablement une des plus mauvaises de France. “Ce qui nous inquiète, ce n’est pas seulement les patients en réanimation, mais également tous ces patients qui ont besoin d’hospitalisation sans réanimation”, dit-il à franceinfo.

08h08 : Mediapro, principal diffuseur du foot professionnel français, souhaite renégocier le montant des droits de diffusion de la L1 et la L2 française à cause de la pandémie de coronavirus. “Nous voulons rediscuter le contrat de cette saison. Elle est très affectée par le Covid-19, tout le monde le sait car tout le monde souffre, explique Jaume Roures, principal dirigeant du groupe.

08h06 : Si un certain ras-le-bol d’une partie des Français se fait entendre, le discours des “rassuristes” trouve aussi un écho approbateur chez les professionnels qui souhaitent enfin reprendre ou continuer leur activité. C’est le cas des intermittents du spectacle, des bistrotiers et des hôteliers, qui trouvent chez les élus locaux des relais efficaces de leurs revendications. Retrouvez les précisions dans mon article.

08h05 : Le débat scientifique, habituellement réservé aux chercheurs, s’est soudainement retrouvé dans la sphère publique. Et la polémique a remplacé la controverse scientifique car ‘”il y a une inadéquation entre les débats scientifiques et les arènes médiatiques”, d’après Caroline Ollivier-Yaniv, professeure en sciences de l’information et de la communication.

08h04 : Le discours des “rassuristes” a réussi à percer parce que l’épidémie a reculé pendant l’été. Mais aussi parce que gouvernement s’est retrouvé affaibli après une communication chaotique au printemps, des changements de discours, des désaccords au sommet de l’Etat en plein confinement, des oppositions entre le Conseil scientifique et Emmanuel Macron… Et l’exécutif est toujours sur le fil car il doit prendre des décisions politiques sur le fondement de savoirs scientifiques toujours en construction : le nouveau coronavirus était encore totalement inconnu il y a moins d’un an.

11h45 : Que disent les “rassuristes” ? “L’épidémie est derrière nous”, “le virus ne circule pas”, d’après l’épidémiologiste Laurent Toubiana. “Il n’y a pas de deuxième vague en matière de mortalité actuellement” en France, affirme le professeur de physiologie Jean-François Toussaint. En résumé, selon eux, dans sa lutte contre la pandémie de Covid-19, le gouvernement joue sur les peurs et prend des mesures disproportionnées.

11h44 : “Dans les endroits où ça circule trop vite (…) on doit aller vers plus de restrictions, comme celles qu’on a pu connaître par exemple dans les Bouches-du-Rhône ou dans Paris et la petite couronne.” Les propos tenus hier soir par Emmanuel Macron vont encore faire bondir les “rassuristes”. Ces derniers estiment qu’il n’y a aucune raison – ou si peu – de s’inquiéter. Je tente d’expliquer dans cet article comment leur discours a réussi à émerger.

(PIERRE-ALBERT JOSSERAND / FRANCEINFO)

07h52 : Philippe Juvin considère que, huit mois plus tard, la France n’est toujours pas préparée pour affronter une vague épidémique. “Au mois de mars : 5 000 lits de réanimation en France. Au mois d’octobre : 5 000 lits de réanimation”, fait-il valoir. “Les lits de réanimation dont on dit qu’ils vont ouvrir, en réalité, c’est quoi ? Ce sont des lits d’hospitalisation classique et que l’on repeint en lit de réanimation à toute vitesse”, affirme-t-il.

07h47 : Philippe Juvin, chef des urgences de l’hôpital européen Georges Pompidou de Paris, et maire LR de La Garenne-Colombes (Hauts-de-Seine) est l’invité des “4 Vérités”, sur France 2. “Notre niveau de saturation [dans les services de réanimation] arrive beaucoup plus vite qu’au mois de mars et c’est ça qu’il faut comprendre”, déclare-t-il.

(FRANCE 2)

07h41 : Pour la première fois depuis début avril, le nombre de nouveaux cas quotidiens confirmés de Covid-19 en Allemagne a dépassé, hier, la barre des 4 000. Selon les chiffres officiels, 4 058 nouveaux cas d’infection ont été recensés.

07h39 : Le port du masque en entreprise est extrêmement bien respecté. Selon une étude d’Odoxa pour Adviso Partners, Challenges et franceinfo, 9 sondés sur 10 le portent. Dans le détail, sur l’échantillon de 3 000 personnes interrogées :

• 68% déclarent qu’il est systématiquement porté pendant toute la période de présence dans le bureau

• 26% affirment le porter, mais uniquement à certains moments comme lors des déplacements au sein de l’entreprise

• Seuls 6% des sondés admettent ne pas porter le masque du tout.

06h29 : Pendant le confinement, qui a eu lieu entre le 17 mars et le 11 mai, 10% des buveurs ont augmenté leur consommation d’alcool. C’est ce que montre l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies dans sa revue Tendances. Ils expliquent à l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies avoir augmenté leur consommation d’alcool par “ennui”, par “stress”, ou même par “plaisir”. La consommation de tabac a été stable ou en baisse pour 75% de fumeurs. Le poker en ligne, lui, a connu un essor.

06h21 : Allons-nous vers de nouvelles restrictions ? Le ministre de la Santé, Olivier Véran, doit tenir aujourd’hui à 18 heures son point hebdomadaire sur la progression de la pandémie en France. Lille, Lyon, Grenoble, Saint-Etienne et Toulouse risquent de passer en “alerte maximale”. “L’évolution est très préoccupante” dans ces métropoles avait-il averti, la semaine dernière.

<

p id=”lmsg-5f7e91158256bf65b669cc64″ class=”message custom”>06h09 : Faisons un premier rappel des principaux titres :

• Le débat entre les colistiers des candidats à la Maison Blanche a été bien plus courtois que celui entre Donald Trump et Joe Biden. La démocrate Kamala Harris a dénoncé la gestion de la pandémie, la qualifiant de “plus gros échec” de l’histoire américaine. En face, le républicain Mike Pence a accusé son adversaire de “saper la confiance” des Américains dans un vaccin.

• L’Etat va mettre sur la table “plusieurs centaines de millions d’euros” pour reconstruire les villages des Alpes-Maritimes dévastés par les crues meurtrières, a annoncé Emmanuel Macron.

• Le nombre de malades du Covid-19 hospitalisés en réanimation en France a légèrement reculé, pour la première fois depuis fin août, tandis que le nombre de cas positifs détectés en 24 heures a lui atteint un nouveau record, avec 18 746 personnes.

• Les Bleus ont écrasé l’Ukraine, hier soir, au Stade de France lors d’un match amical (7-1). Olivier Giroud a égalé, puis dépassé Michel Platini au 2e rang des meilleurs buteurs de l’histoire en équipe de France (42 buts).

Leave a Reply