DIRECT. Coronavirus : les rassemblements publics réduits à 1 000 personnes en Gironde, les réunions privées… – Franceinfo

Spread the love

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #CORONAVIRUS

15h56 : Certaines mesures annoncées par la préfète ne concernent que Bordeaux :

• Il est demandé de limiter les rassemblements privés à 10 personnes maximum ;
• Dans les pars, les jardins, les plages (autour de Bordeaux Lac) et les quais, les rassemblements de plus de 10 personnes sont interdites ;
• Dans les établissements recevant du public (ERP, comme les bars et restaurants) de la métropole bordelaise, la consommation debout et les soirées dansantes sont interdites.
• Les journées du patrimoine sont annulées.

15h49 : Voici les mesures qui ont été annoncées par Fabienne Buccio, préfète de la Gironde, pour lutter contre l’épidémie de Covid-19. Dans le département de la Gironde :

• Les événements publics ne doivent pas dépasser la jauge de 1 000 personnes ;
• Les fêtes foraines, les brocantes et les fêtes des voisins sont interdites ;
• Les manifestations sociales devront respecter “un protocole sanitaire strict” sous peine d’être interdites ;
• Le masque est obligatoire autour des salles de sport, de spectacle et des conservatoires,
• Les fêtes étudiantes et les sorties scolaires sont suspendues.

15h33 : La jauge des événements publics est abaissée de 5 000 à 1 000 personnes dans le département de la Gironde, a annoncé la préfète Fabienne Buccio. Les rassemblements privés, eux, ne doivent pas dépasser 10 personnes dans la ville de Bordeaux.

15h18 : “La situation est inquiétante, mais pas alarmante”, a affirmé Yann Bubien, directeur du CHU de Bordeaux. Il y a actuellement “180 lits en réanimation”, ajoute-t-il, mais il est possible de passer “à 300 lits”. Depuis une dizaine de jours, il observe “une augmentation très forte” des hospitalisations. Sur 77 patients hospitalisés pour Covid-19, 24 sont en réanimation.

15h37 : Hélène Junqua, directrice adjointe de l’ARS Nouvelle-Aquitaine, fait le point sur la situation épidémique en Gironde. “La situation épidémiologique nous inquiète”, déclare-t-elle, en citant les indicateurs “qui ne cessent d’augmenter depuis mi-août”. Le taux de positivité est de 8,2 pour toute la région et le taux d’incidence de 158,8 pour 100 000 habitants. Suivez l’allocution sur notre direct.

15h05 : Bonjour @Lauriane, vous pourrez suivre l’allocution de la préfète de la Gironde sur notre direct. Elle devrait commencer sous peu.

15h03 : Bonjour, quelqu’un sait-il si on peut suivre une allocution de la préfète de Gironde et si oui, sur quel site internet? Merci

14h55 : Bonjour @Eden. Effectivement, 43 étudiants ont bien été testés positifs au Covid-19 ce week-end. Ils sont inscrits dans des filières de médecine, “majoritairement en deuxième et troisième années de médecine ainsi que cinq cas confirmés d’étudiants en pharmacie et trois en odontologie” a précisé l’Agence régionale de santé dans un communiqué. Selon l’ARS, ces contaminations ont eu lieu lors de sorties dans des bars de la ville.

14h54 : Bonjour Vous en avez peut être déjà parlé mais vrai ou Fake : 43 élèves universitaires positifs covid-19 à rennes ?

<

p id=”lmsg-5f5f5e335ff4e9ced3b6d3d7″ class=”message custom”>14h14 : Il est 14h10, voici le point sur l’essentiel de l’actualité :

• L’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’attend à une remontée du nombre de morts du Covid-19 en Europe au début de l’automne. “Cela va devenir plus dur. En octobre, en novembre, on va voir une mortalité plus élevée”, a déclaré Hans Kluge, directeur de sa branche européenne.

• Le procès des attentats de janvier 2015 se poursuit pour sa troisième semaine. Aujourd’hui sont entendus les témoignages de policiers qui sont intervenus dans les locaux de Charlie Hebdo. Suivez l’audience en direct avec notre envoyée spéciale sur place.

• Le journaliste et ancien grand reporter François Debré, l’un des quatre fils de l’ancien Premier ministre Michel Debré, est décédé à l’âge de 78 ans, quelques heures seulement après son frère Bernard, annonce sa fille, l’écrivaine Constance Debré.

Des laboratoires français et suédois confirment l’empoisonnement de l’opposant russe Alexeï Navalny au Novitchok. L’Allemagne a réitéré “l’appel lancé à la Russie pour qu’elle apporte des éclaircissements à ce qu’il s’est passé”, selon le porte-parole du gouvernement, Steffen Seibert.

14h05 : Bonjour @bruceW et merci :). Lors de son allocution vendredi, le Premier ministre Jean Castex a demandé aux préfets de la Gironde, des Bouches-du-Rhône et de la Guadeloupe de lui proposer “d’ici lundi de nouvelles mesures complémentaires” pour lutter contre le Covid-19. Ainsi, la préfète de la Gironde s’exprimera aujourd’hui à 15 heures et celui des Bouches-du-Rhône est attendu à 17 heures. Le préfet de Guadeloupe a déjà proposé de nouvelles mesures ce week-end (comme la restriction des rassemblements) mais doit donner un “plan d’action” au Premier ministre aujourd’hui.

14h02 : Bonjour FI et merci pour votre travail, une idée de l’heure à laquelle les préfets des zones concernées (Gironde,BDR et Guadeloupe) doivent faire leurs annonces ? Merci !

13h47 : Autre situation qui fait craindre l’apparition de nouveaux clusters : la rentrée universitaire. Face à l’augmentation des contaminations dans les soirées privées, la faculté de médecine de Poitiers a décidé d’interdire les rassemblements festifs. D’autres mesures pourraient être prises dans les universités françaises, explique France 3.

13h42 : Un nouveau cluster en Loire-Atlantique ? C’est ce que craint l’Agence régionale de santé, après l‘organisation d’une free party à Basse-Goulaine. Près de 2 000 personnes se sont réunies pendant plus de 48 heures. Le maire de Basse-Goulaine a d’ailleurs décidé de porter plainte aujourd’hui après avoir “constaté d’autres éléments au-delà de la possession des terrains qui ont été envahis” sur les lieux. Il veut aussi “voir s’il n’y a pas d’autres dégâts sur des clôtures ou des morceaux de verre qui sont un danger pour les animaux dans les prairies”.

Leave a Reply